Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 11 11Article 555244

Opinions of Wednesday, 11 November 2020

Journaliste: Zona Coker

Les détails du plan machiavélique des Bulu pour anéantir totalement les Béti

Cela fait plus d'un demi-siècle que la minorité BULU a déclenché la campagne machiavélique de destruction massive du PEUPLE EKANG avec la complicité des occidentaux, de certains BAMILEKE et de quelques hommes et femmes BETI au service de la SUPRÉMATIE BULU pour assujettir et anéantir leur propre peuple pour quelque avantage éphémères. Ce que je vous dis depuis au moins deux ans pour vous éveiller est en train de prendre forme devant nous tous. La mort de programmée de VISION 4 et de son patron Jean Pierre AMOUGOU BELINGA au profit des médias BULU en cours de téléchargement s'est passé devant nous tous. Pour eux toute chose BETI qui menace les intérêts BULU doit être anéantie par tous les moyens pour que seule l'étoile BULU brille dans le village EKANG. Vous avez assisté à l'acharnement BULU pour faire tomber VISION 4 et faire plier son patron. Ce plan machiavel se joue à tous les niveaux. Après la tentative échouée d'Armand Willy ASSE de détruire la carrière de Lady Ponce qu'il ne connaît même pas, avec la complicité d'Amer Kmer, sur la base d'un tissus de mensonge, c'était au tour de sa sœur Coco Argenté de frapper la chanteuse du BIKUTSI, utilisant exactement les mêmes méthodes humiliante en complicité avec les BAMILEKE. Tout cet acharnement pour éteindre tout ce qui brille chez l'homme BETI. La nouvelle chaîne de télévision BULUNEWS D'ÉBOLOWA créée par Jacques FAME NDONGO et Ernest OBAMA NANA après avoir écraser VISION 4 d'AMOUGIU BELINGA n'est que le début. La hiérarchie supérieure et hautement intellectuelle du DJA ET LOBO de SANGMELIMA va aussi créer sa part de média.

Entendez-vous encore parler des terres volées de la VALLÉE du NTEM ? Non, les NTEMOIS au lieu de former une dynamique indépendante se sont moutonisës derrière les associations d'enfumage BULU qui leur ont demandées de ne plus parler de leurs propres terres spoliées tant que le ministre des Domaines, du Cadastre et des affaires foncières Henry EYEBE AYISSI en charge de ce dossier n'a pas encore donné suite. Ils attendent donc que ce dernier transmette le dossier à BIYA BI MVONDO l'invisible qui annulera tous les décrets du vol des terres des NON-BULU du SUD que son gouvernement et lui ont signés. Selon Armand Willy ASSE le fédéraliste, les décrets allaient être annulés au plus tard le 19 octobre dernier dans un discours du président invisible lui-même, on attend toujours. Selon le journaliste en attente du décret du président invisible qui le mettra en haut Allain Jules Menye, l'expert auto-proclamé qui n'a même pas pu créer son propre mouvement pour combattre le vol des terres de sa région et qui a préféré s'aligner derrière une association BULU pour en parler, l'annulation des secrets frauduleux est imminente.

Quant au BETI du CENTRE dont les terres sont aussi spoliées, ils attendent encore que les BULU leur donnent l'autorisation de s'indigner et de réclamer leur restitution. Pour les maîtres BULU, c'est déjà mission accomplie, l'affaire des terres volées est dans le sac et ils sont déjà passés à autre chose. En attendant, le miracle, leurs sujets continuent d'insulter les BAMILEKE pour faire plaisir aux BULU, ils encouragent ces derniers dans la destruction des nôtres et des autres, ils font la propagande du GÉNOCIDE ANGLOPHONE pour leur permettre de s'éterniser au pouvoir. Bref, nous perdons le temps sur tout ce que nous ne devrons pas faire pour sauver la peau du méchant et ingrat BULU en oubliant d'œuvrer pour notre propre survie contre cette bête qui nous écrase. Regardez par exemple comment Chantal AYISSI comme une gamine a été manipulée par les BULU pour se salir à la CRTV en combattant son Ex-Mari. Pendant ce temps, la BULU DJA ET LOBISTE Coco Argenté est accueilli en star par la même chaîne de télévision au service des BULU pour s'élever au-dessus des artistes BETI comme Lady Ponce qu'elle a publiquement humiliée et livrée à la vindicte populaire des réseaux sociaux et du BAMIPOWER. Moi je ne suis pas dupe.

Après avoir assommé le coup de grâce à l'homme l'homme BETI, l'homme BULU repartira tranquillement resolidifier ses alliances avec ses complices BAMILEKE en abandonnant son bouclier, homme de main et esclave BETI dans sa haine du BAMILEKE et des autres faite en son honneur. Eh oui, l'homme BULU a placé sa barbarie entre les mains de l'homme BETI qui payera les frais demain à sa place. Alors que l'homme BETI chante EKANG EKANG EKANG à gauche et à droite, le BULU n'est pas du tout dans cette dynamique. Depuis un certain temps, il s'organise tranquillement à former son propre propre groupe avec les NTUMU, des FANG, les MVAÏ, les FONG et autres minorités du SUD pour asphyxier les CENTRISTES et autres groupes EKANG qui ne sont pas de leur région. C'est méchant et diabolique après les sacrifices faits par les centristes et autres EKANG pour élever, protéger et accompagner l'homme BULU au pouvoir. Les BULU ont du plan A au plan Z pour rester dominants au-dessus du peuple BETI, alors que le seul but de ce dernier est de suivre le chemin que le BULU lui montre. Avez-vous vous déjà vu les BULU appeler à l'intervention de l'armée camerounaise au NO-SO ? Non, pas du tout. Ils préfèrent laisser cette sale propagande génocidaire aux autres, ils n'aiment pas se salir les mains dans leurs propres crimes. Mon conseil aux SAWA est de ne pas tomber d'ans la même inertie et le même assujettissement et que mon peuple. Faites les demandes comme FAME Ndongo le BULU pour avoir votre propre média en préparation de l'avenir de vos régions. Paul Eric KINGUE et d'autres fils SAWA qui veulent avoir leur rôle à jouer dans le CAMEROUN de demain auront besoin d'un média pour la prochaine présidentielle.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter