Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 01 26Article 569365

xxxxxxxxxxx of Tuesday, 26 January 2021

Source: Zona Coker

Le roi Fo’o Sokoundjou a fait quoi aux sectaires pour mériter ce matraquage

Loin de moi l'idée de minimiser le GÉNOCIDE don't le roi SOKOUDJOU est accusé contre les MBO'O, je ne comprends vraiment pas pourquoi il est la cible ces derniers jours. Le chef BAMILEKE dema'de une séparation entre l'État et la tradition, où est le mal dans ça ? Trouvez-vous normal les chefs traditionnels du SUD portent les robes ou se fassent gronder comme des gamins par des nommés par décret de BIYA BI MVONDO comme nous l'avons vu ces derniers temps.

Si nous les EKANG avons déjà sacrifié notre culture dans la secte maçonne, pourquoi combattre celui qui veut sauver le peu qui reste de la sienne. N'est-ce pas ça le but de votre décentralisation? Chacun fait ce qui est mieux pour son peuple et pour sa région. SOKOUDJOU refuse l'ingérence de l'État colonial dans les chefferie de sa région, où est le mal ? Lui i au moins a déjà fait pour les BAMILEKE on a vu, BIYA BI MVONDO a fait quoi pour le PEUPLE EKANG si ce n'est le détruire. Vous donnez l'impression que votre but est de préserver le cordon ombilicale qui nous relie à nos bourreaux et colons.

Le Roi SOKOUDJOU est cohérent dans son combat qui dure depuis son jeune âge. Il a lutté contre le colon pour l'indépendance du CAMEROUN. C'est normal qu'il veuille protéger sa chefferie s'il pense que l'indépendance était un gros mensonge et que l'État de YAOUNDÉ travaille pour le colon et non pour le peuple. C'est d'ailleurs aussi l'avis de la majorité des camerounais qui ne sont pas aussi courageux que SOKOUDJOU pour l'exprimer publiquement.

Je pense aussi la même chose que lui. S'il a massacré les MBO'O dans la passé pour agrandir son territoire, ce sera exactement la même chose si vous déclenchez la guerre civile à l'OUEST en vous attaquant à lui sur ces raisons-là. Ce sont toujours leurs voisins directs les MBO'O qui seront les premières victimes avant que la guerre n'arrive à YAOUNDÉ. Les deux choses que la guerre du NO-SO m'a apprises sont les suivantes: une guerre facile n'existe pas et ce sont les civiles et les innocents qui meurent le plus. Alors, réfléchissez avant de déclencher ce qui va vous dépasser. ABIM TÉ !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter