Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 09 14Article 618421

Opinions of Tuesday, 14 September 2021

Auteur: David Eboutou

Le punch de Eboutou à Valséro: 'Un type mal inspiré qui a monté une clinique virtuelle'

David Eboutou et Valséro David Eboutou et Valséro

Tous les Camerounais ne partagent pas l'enthousiasme qu'expriment les fans de Valséro autour du concert qu'organise ce dernier le samedi 18 septembre prochain à Paris. Pour David Eboutou par exemple, il ne s'agit pas d'un concert, mais un évènement de promotion "d'insultes" et de "haine". CamerounWeb vous propose la tribune de David Eboutou.

---


"Un type mal inspiré qui a monté une clinique virtuelle qui n'existe que dans l'univers des psychotropes, à l'objectif clairement affiché d'insulter, dénigrer, calomnier et médire sur tous ceux qui lui opposent la raison parle désormais de l'image du Cameroun qui sera célébré au Zénith.

Mais de quelle image du Cameroun parle ce camé?

Celle qui promeut la casse de nos Ambassades à l'étranger ?

Celle qui milite en faveur de l'ambazonie?

Celle qui traite le Président de la République de " RAT" en lançant des opérations "catcham le rat?"

Celle qui affuble de toutes sortes de noms d'oiseaux et arrose d'outrages langagières ses adversaires politiques et qui voue aux gémonies des esprits libres comme moi?

De quel concert d'Amour parle cet "ambassadeur " malmené entre les mains d'une leucoderme qui lui exige de jouer les toutou et de repasser ses slips auquel cas c'est un coup de pied au postérieur ?

Et comme ayant vendu la honte aux chiens, le papa , que dis je le MAMA NATIONAL dont la survie artistique ne tient plus qu'à une politique hypocrite et de façade publique de faux soutien au MRC qu'il critique en privé, et en jouant les amuseurs publics de service, a trouvé en cette nouvelle posture risible d'exister médiatiquement puisque artistiquement enseveli.

Outre le titre : "Lettre au Président" dont il fut accusé de plagiat chez des jeunes qui se revendiquaient la paternité de ce morceau chez un DJ à Mimboman et dont ses collègues animateurs radios de l'époque avaient tôt fait de calmer, que peut-on espérer écouter dans ce rassemblement partisan où l'on dénombrera plusieurs de ses compères qui se distinguent essentiellement avec des pseudonymes d'animaux?

J'aurais pu ignorer cet ectoplasme s'il n'avait pas mêlé ma fille à l'une de ses vidéos de déjanté qu'il m'a consacré, car visiblement devenu un bon client pour ses vues monétisées. Mais, le toutou de service dans ses envolées illimitées certainement sous l'emprise excédentaire de stupéfiants en a fait son petit thé pour satisfaire aux hourra d'une horde de demi fous!

C'est donc ce condensé d'abjections de ce qu'il nous sert au quotidien dans ses sorties publiques qu'il ira servir au Zénith. Et il a osé parlé de concert qui promeut l'image du Cameroun!"