Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 08 17Article 613915

Opinions of Tuesday, 17 August 2021

Auteur: Arlette Framboise Doumbé Ding

Le programme politique du RDPC questionné par Framboise Doumbé Ding

Paul Biya, son retour à l'aéroport Paul Biya, son retour à l'aéroport

Paul Biya est de retour au Cameroun, après plus d'un mois de déplacement privé en Europe. Avec le retour du président, se pose plusieurs questions dont celui de son programme politique et la vision du RDPC pour le pays. Toutes ces questions sont soulevées dans une tribune publiée hier lundi 16 août par l'activiste politique Arlette Framboise Doumbé Ding.

---

Le RDPC a enfin un programme politique: prouver que Paul Biya est vivant. Ses partisans s'en donnent à cœur joie. Ne leur parlez surtout pas de la mal gouvernance, des violations massives et répétées des droits de l'homme au Cameroun, de la mauvaise gestion de la crise du Noso, du chômage des jeunes, du manque d'eau potable, des délestages à vous donner le vertige, de l'épidémie des fraudes électorales, de la pandémie des détournements de fonds publics ou de l'économie qui va à vau-l'eau à cause l'incompétence notoire du régime. Le dire est un crime qui vous vaut la haine la plus impitoyable si ce n'est un passage à l'échafaud des sicaires du régime.

D'ailleurs cela est vite perçu par les fameux <> politiques comme un complot ourdi par des ennemis de la République pour déstabiliser le Cameroun , véritable havre de la paix , qui suscite des envies partout en Afrique. Voilà.

On nous dit que Paul Biya est de retour au pays depuis ce soir.
D'accord! Est-ce pour mettre fin au tribalisme d'Etat qui tue le vivre-ensemble et freine le développement ou c'est pour libérer ses adversaires politiques injustement emprisonnés depuis de longs mois ?
Il est de retour. D'accord .

Est-ce pour siffler la fin de la haine tribale dans les médias ou c'est pour exiger la justice pour les jeunes compatriotes tués respectivement à Kribi par un sous-préfet toujours en liberté, à Bafoussam par une gendarmette toujours en liberté ou à Bafang par un homme en tenue toujours en liberté ?
Paul Biya est de retour. D'accord !

Est-ce pour rencontrer pour une fois l'opposition politique dans le cadre d'une concertation sur la nécessaire réforme consensuelle du système électoral qui sortirait le Cameroun des abysses de la dictature ?
Souvenez vous que Paul Biya était déjà de retour et se trouvait bien à Yaoundé lors des détournements de plus de mille milliards dans les chantiers de la can, des 180 milliards du Covid, des 75 milliards des faux ordinateurs Pb.

Ce n'est donc pas du retour de Paul Biya que rêvent les Camerounais aujourd'hui. Détrompez-vous.

Les Camerounais rêvent de la démocratie qu'ils n'ont jamais connue, des libertés réprimées et confisquées , du respect des droits de l'homme piétinés dans leur pays. De la fin de la guerre du Noso et le retour des réfugiés. Des élections a deux tours avec bulletins uniques. De la fin du tribalisme d'Etat qui tue le vivre ensemble et freine le développement.

Et pour tout vous dire, les Camerounais n'ont rien à cirer du retour d'un homme qui ne fait rien pour arrêter le tribalisme dans son pays et qui pire, a transformé le pays à revenus intermédiaire qu'était le Cameroun en 1982 en pays corrompu , pauvre et très endetté qu'il est aujourd'hui.

Sinon qu'est-ce que l'absence ou la présence de Paul Biya change au misérable quotidien des Camerounais ?