Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 09 05Article 539602

Opinions of Saturday, 5 September 2020

Journaliste: Zona Coker

Le problème du peuple Ekang c'est sa jeunesse envoutée par les sectaires au pouvoir

Si l'énergie et le temps que vous mes frères et sœurs EKANG BIYAYISTES de Facebook dépensez pour combattre les BAMILEKE étaient vraiment mis au service du PEUPLE EKANG, nous aurionsa déjà fait un grand bond en avant depuis la dernière élection présidentielle de la honte. Le problème ne se situe pas juste au niveau de la vente ou le vol des terres, il est à tous les niveaux. Pendant que que nous perdons le temps à les insulter, les BAMILEKE continuent de nous dominer sur tous les plans. Alors que nous continuons de détruire notre culture avec la secte anusto-satanique, les BAMILEKE continuent d'élever la leur à travers le monde. Ces dernières années, nous avons vu les grands sportifs sortir de l''OUEST comme Francis NGANOU et Pascal SIAKAM alors que chez nous plus rien ne brille malgré le fait que l'homme EKANG est naturellement musclé. Nos artistes sont obligés de se rabattre chez les BAMILEKE parce que leur peuple n'a que de la haine, de la jalousie et de la méchanceté à leur offrir. Nous allons même plus loin en détruisant tous ceux qui malgré notre sorcellerie continuent de briller comme le monde entier l'a vu à travers la campagne de boycott du concert de Lady PONCE à l'OLYMPIA. Même quand un concours est lancé à l'étranger parce que là on ne peut accuser personne de manipulation et de tripatouillage des résultats, ce sont les BAMILEKE qui raflent les places. Comment un peuple qui avait tout pour réussir et s'élever parmi les meilleurs de ce monde peut tomber aussi bas en 38 ans de sodo-fellation et de cannibalisme et comment nous relever de ce merdier ?

Chaque EKANG doit avoir honte de la risée du monde que son peuple est devenu et se remettre en question. C'est BIYA BI MVONDO et ses frères EKANG qui l'entourent qui doivent rendre des comptes à leur peuple et non les BAMILEKE. Combattre les BAMILEKE pour notre paresse, inconscience, inertie, manque de solidarité, de vision, de valeurs et d'intégrité ne va pas résoudre les problèmes de famille qui n'ont rien à voir avec eux. Il n'y a aucun intellectuel EKANG sur la toile parce qu'aucun intellectuel ne peut regarder regarder BIYA verser le sang comme il le fait au NO-SO ou de voir la secte satanique détruire son peuple sans s'indigner ou dénoncer. Vous êtes dans le déni et vous avez intérêt à vous réveiller maintenant, sinon de notre peuple, on ne parlera dorénavant qu'au passé. À ce niveau, il ne s'agit plus de nous, mais de travailler pour les générations futures. Notre rôle doit être de préparer l'émergence d'une véritable élite EKANG à travers nos enfants en bas âges. En 2 à 3 décennies, c'est possible avec un peu de volonté et quelques hommes visionnaires, travailleurs et intègres de se relever. Ça me fait tellement honte de savoir à quel point nous avons laissé les choses se détériorer. Nous sommes déjà des victimes alors que c'est un des nôtres qui est au pouvoir, qu'en sera-t-il après lui ? Une connerie qui dure une décennie peut s'expliquer, mais 4, c'est une malédiction tout simplement.

Malheureusement ce que nous voyons aujourd'hui ce sont des rivalités et guerres de leadership des affamés et des opportunités. Le problème c'est toujours les autres. Quand ce ne sont pas les BAMILEKE, ce sont nos parents et nos ancêtres avant nous qui ont été trompés ou naïfs. La réalité est que c'est notre génération qui est maudite à travers les incantations satano-sectaires que fat la classe dirigeante des pépés pervers qui nous zombifient afin de rester éternellement au pouvoir, de nous assujettir et de voler en toute impunité. C'est la génération actuelle qui a acceptée de faire des sodo-fella aux papis satanistes sans s'indigner. Je me dis que nos élites doivent danser nues sur nos épreuves de brevet, de probatoire et de BAC pour vous moutonifier à ce point. Quand je vois les diplômés fils de planteurs, filles de BAYAM-SALLAM et de secrétaires de direction comme moi qui hier étaient avec Armand Willy dans son fédéralisme de haine lui tournent le dos aujourd'hui pour défendre Mathias OWONA NGUINI, je me dis que le mal est vraiment très profond. Vous ne serez que des porteurs de sac et des hommes à tout faire derrière ces FILS et FILLES DE et MEMEBRES DE LA FAMILLE DE, malgré vos diplômes. La réalité est que derrière la guerre opposant les diplômés intellectuelles auto-proclamés de Facebook aux illettrés rêveurs se cache la guerre opposant des BIEN-NÉS de la république aux INTOUCHABLES. Ces intellectuels de BIYA que vous suivez et qui ne ratent pas une occasion de vous traiter d'illettrés, d'incultes, d'analphabètes de gueux ou de crève-la-faim sont aussi ceux qui ont profités du système en place à travers leurs parents et familles qui sont ou ont été membres du régime.

NON, nos ancêtres, grand-parents et parents n'étaient pas des suiveurs comme vous. Ils savaient dire NON à la bêtise et étaient dignes dans leur pauvreté financière qui n'était pas physique ou mentale. Prenez vos responsabilités, ne les accusez plus. Mon grand-père OWONO Auguste et ma grand-mère KESSE Marguerite ont eu 9 enfants qu'ils ont tous envoyés à l'école à la sueur de leur front pour devenir des hommes biens dans la société. Ferdinand OYONO avait déjà écrit les livres qui l'ont fait connaître dans le monde comme LE VIEUX NÈGRE ET LA MÉDAILLE avant l'âge de 28 ans. NDI SAMBA et FOUDA André ont laissé des traces. MONGO BETI n'avait même pas 23 ans quand il a écrit EZA BOTO, ATEBA EYENE a dénoncé tout ce que nous voyons aujourd'hui avec le régime de BIYA BI MVONDO, André Marie MBIDA était un vrai leader qui s'est imposé et qui a tenu tête aux colons. Voilà des vaillants BETI. Baissez vos culotté devant vos élites mais ne les salissez pas. Le problème c'est vous cette génération sans honte ni empathie et prête à tout pour l'argent qui soutenez une dictature qui tuent vos compatriotes et que plus personne n'en veut. Vous êtes sans VALEURS ni DIGNITÉ ou INTÉGRITÉ. Allons à gauche, vous courrez; allons à droite vous courrez comme des moutons aveugles sans plan ni vision. Quand c'est pour aligner les mots français que le français lui-même n'utilise plus parce que le but de la communication c'est de se faire entendre et non d'impressionner les autres, vous êtes fort; mais créer quelque chose de cohérent et de durable pour élever votre peuple vous dépasse. Sachez que la qualité première d'un intellectuel est sa capacité à parler à ceux qui n'ont pas fait les études comme lui, sa capacité de transmettre son savoir aux autres, sa capacité de se ranger du côté des plus faibles et des plus démunis et de changer la société à travers ses mots et non de se balader dans les médias pour attiser la haine tribale afin d'obtenir un décret signé par un dictateur sanguinaire et secrétaire. Un intellectuel n'a pas besoin de passer par une secte pour exister. ABIM TÉ!

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter