Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 03 28Article 584041

Opinions of Sunday, 28 March 2021

Auteur: Venant Mboua

Le président est mort. Depuis 1982 !

Mon cher Valsero, je n’ai pas encore écouté ton dernier single dont la sortie officielle est prévue ce 26 mars 2021. Mais je suis déjà d’accord avec son titre, Le président est mort!

Depuis 1982, le Cameroun n’a plus de président

Paul Biya qui en tient lieu n’est pas mort de Covid-19 en mars 2020 comme l’annonçaient ses nombreux détracteurs sur Facebook. Depuis 1982, il préside sans gouverner. Il se contente de la jouissance liée à la fonction et fuit la souffrance du travail comme on évite une maladie. Oui, le Cameroun est orphelin de président depuis le 4 novembre 1982.

Je vous invite à évoquer, avec moi, les lieux et les moments où sa présence manque cruellement aux Camerounais, exactement comme un parent décédé à sa famille.

Oui, le président est mort. Pour les ministres

Dans tous les régimes qui consacrent la majorité des pouvoirs au président de la République, le conseil des ministres est une instance de la vie gouvernementale. Il est toujours présidé par le président la République en personne, qui suscite ainsi la solidarité et l’harmonie au sein de son gouvernement en même temps qu'il assure directement le suivi de ses projets.

Il y a des ministres camerounais qui terminent leur carrière dans le gouvernement sans avoir l’honneur de participer à un seul conseil et, comble de bizarrerie, sans pouvoir rencontrer le président qui les a nommés. Même son Premier ministre, pompeusement appelé chef du gouvernement, cause avec lui à travers un…ministre logé à la présidence

Oui, le président est mort. Pour la jeunesse

De toute son existence comme chef d’État, Paul Biya n’a jamais mis les pieds qu’une seule fois (en 40 ans) dans un établissement scolaire ou universitaire. C’était au lycée Leclerc de Yaoundé, où il était venu un jour visiter une salle de machines, un marché public dit-on, gagné par un de ses mercenaires israéliens, formateur de son armée personnelle, le BIR
Il n’a jamais reçu dans son palais, des jeunes scolaires ou mêmes des jeunes scientifiques, artistes, économistes brillants, pour les présenter comme modèles à leurs congénères, dans une société en perte de références (ne voyez-vous pas maintenant pourquoi les étudiants de nos universités ont pour modèles de réussite les blogueuses et blogueurs aux itinéraires sinueux ?). Les seuls jeunes qu’il aime rencontrer – quand ils ont glané quelques lauriers – ce sont des footballeurs et footballeuses des équipes nationales seniors, pour sa propre propagande

Oui, le président est mort. Pour la culture

Depuis 40 ans qu’il squatte le palais présidentiel, cet illustre compatriote n’a jamais assisté à un concert de musique, un spectacle de théâtre ou de danse ou une grande première d’un film camerounais. On ne sait pas s’il lui est arrivé un jour de lire un auteur littéraire camerounais. Il a déjà assisté à quelques rares prestations de musiciens lors des galas au palais ou pour sa propagande (toujours) dans son village de Mvomeka. Pour le reste, il s’en fout de la culture et des artistes comme le musulman de la viande du porc…

Oui, le président est mort. Pour la gouvernance

Vous savez déjà qu’il ne parle même plus à son Premier ministre et que c’est un ministre installé en son palais qui dit au chef du gouvernement, ‘’le président m’a dit de vous dire que…’’.

Vous savez aussi qu’on ne l’entend jamais quand les crises déchirent les institutions du pays et que les différents protagonistes disent obéir à sa démarche politique qui aurait été inscrite dans un fameux livre dont il ne se souvient plus du titre et qu'il n'a pas lui-même présenté au public... Je vous donne en exemple, la Fecafoot, la construction du stade de football dédié à son illustre personne, les marchés de la CAN, les ordinateurs 32 = 500, etc.

Vous constatez aussi qu’il n’est jamais là quand les braves militants de son régime qui défendent sa sainteté sont attaqués par ses propres démons féroces. Souvenez-vous de Charles Ateba Eyene, de Georges Gilbert Baongla (qui serait son propre fils), de Nyamding Messanga ou encore de Pierre Semengue (son soldat le plus fidèle)…

Oui, le président est mort. Pour le Rdpc

Je rappelle que le Rdpc est ce parti politique qu’il dirige depuis qu’il l’a volé à son mentor, Ahmadou Ahidjo. Depuis 1985, il n’y apparaît que pour organiser les activités de consolidation de son hégémonie (son élection). Il n’organise plus de congrès. Il ne réunit jamais son bureau politique malgré les crises que traverse le pays; il n’a jamais réuni son pléthorique Comité central…

Mieux encore, il n’a jamais porté l’uniforme de ce parti dont les pagnes, casquettes, T-shirts (vestes, cravates, chaussettes, chaussures et caleçons pour les plus zélés) polluent l’industrie du vêtement dans nos villes et villages.

Bref…

Oui, le président est mort. Depuis 1982
Il (se) repose en paix.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter