Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 05 08Article 462692

Opinions of Wednesday, 8 May 2019

Journaliste: Momo kana

Le peuple te confie son pouvoir, Biya, tu pars le sous-traiter à ton ami ?

Ma personne,
Le peuple te confie son pouvoir, toi tu pars le sous-traiter à ton ami ?
C’est le peuple qui donne le pouvoir au président de la République ou pas ? Le président Paul Biya aurait-il abdiqué ? Comment veut-il que le peuple comprenne la « délégation permanente de signature » accordée par ses soins au Secrétaire général de la Présidence de la République ? Qu’en pensent les gens de la loi ?

C’est grave, Frido. Ça court partout sur les réseaux sociaux que le président de la République a passé CLANDESTINEMENT la main à Ferdinand Ngoh Ngoh, le Secrétaire général de la présidence de la République (SGPR), à travers un décret qui lui octroie la « délégation permanente de signature ».

Le peuple te confie son pouvoir, toi tu pars le sous-traiter à ton ami ? Que le décret dans son entièreté soit publié afin que l’on sache exactement à quoi il renvoie. Que les gens du droit-là nous disent à quoi cela renvoie. En attendant, cela s’appelle abdiquer. Le pouvoir du président de la république est souverain. Imagine donc un souverain qui donne délègue ses pouvoirs à quelqu’un d’autres. Il reste avec quoi ? Si c’est moi Ngoh Ngoh là hein.

C’est grâce aux réseaux sociaux que nous sommes au courant de ce deal du dimanche, entre le Président de la République et le SGPR. Tu vois, Frido, les réseaux là ne sont pas toujours une mauvaise chose comme on a tenté de nous croire. On demande à chacun de s’y tailler une place, certains restent au quartier pour attendre les médias classiques. Vous les aurez, dion.

Le président Paul Biya himself qui, dans ses discours, disait que les réseaux sociaux sont une mauvaise chose, qui tirait à boulets rouges sur les usagers de Facebook et de Twitter a fini par se mettre dedans. Il est déjà en concubinage avec Twitter. Un jour notre type a constaté que tous les chefs d’État ont acquis une résidence sur les réseaux sociaux. Il a dit merde ! Pour moi quoi ?

Depuis qu’il a découvert la rive droite des réseaux sociaux, Paul Biya ne passe pas une journée sans en faire usage. Il y a trouvé le moyen idéal pour s’adresser à nous ses compatriotes. Je suis content que notre président sois lui aussi devenu androïde. On est ensemble maintenant tous les jours.

Gloire à Ndem. Sur les mêmes réseaux sociaux, je découvre un scandale présidentiel. Le président de la République que le peuple a élu pour un mandant de sept ans, a donné une « délégation permanente de signature » au Secrétaire général de la présidence de la République.
Lis-toi-même le décret présidentiel ci, Frido :
« Décret 2019/043 du 5 février 2019 accordant délégation permanente de signature à Monsieur Ngoh Ngoh, Secrétaire général de la Présidence de la République. » Je ne vois pas la suite. Mais je confirme ça. Et du coup ça m’embarrasse.

On annule ce genre de décret ou on laisse pour voir ce que ça va faire du Cameroun ? La justice de ce pays n’est forte que lorsqu’elle a affaire aux gens qui n’ont pas de force. C’est maintenant que je vais voir à quoi peut servir le conseil constitutionnel-là. Oui normalement il doit annuler ça. Man ! On ne vote pas un président pour qu’il aille donner la présidence à quelqu’un d’autre hein. Un jour vous allez vous réveiller dans ce pays on va vous dire à la radio que le SGPR a nommé un nouveau Premier Ministre. Je vous dis la vérité. Si c’est toi qui a le genre de signature-là tu en fais quoi ? Tu te couches sur ça pour dormir ? ça ne va pas.

Je comprends maintenant pour quoi le MRC-là signe la mort sur l’affaire-ci qu’on a détourné les résultats de l’élection présidentielle. Ils doivent avoir eu l’info que Paul Biya faisait tout ça pour ne plus être président de la République. Je comprends aussi pour quoi on ne peut pas convoquer le ministre d’Etat Secrétaire général de la présidence de la République au Tribunal criminel spécial pour les marchés de la CAN comme l’exigent Kamto et ses gens. C’est parce que tu ne peux pas être Inspecteur de Police et tu convoques le délégué général à la sureté nationale. Si quelqu’un fait niack, c’est là qu’il va entendre qu’on ne s’amuse pas avec le pouvoir. Mais je doute fort qu’il fasse ça aux gens du Conseil Constitutionnel. Est-ce qu’il peut les envoyer à Nkondengui n’importe comment ? C’est là où je vais voir comment le gardien du temple rappelle le moine à l’ordre.

Frido ! Dans tous les cas, et quoi qu’il en soit, sache que la délégation de signature, lorsqu’elle est permanente signifie que celui qui fait la délégation a pris sa retraite. Comme chez nous la retraite est synonyme de mort, on laisse l’impression d’être toujours aux affaires. Remettre le pouvoir de souveraineté de l’État au SGPR et dire qu’il a encore la main mise sur la gestion du pays? L’expression consacré c’est abdiquer. Le peuple va-t-il le dépourvoir ?