Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 02 10Article 572614

Opinions of Wednesday, 10 February 2021

Auteur: Zona Coker

La jeunesse Ekang n'est plus en sécurité: le cas d'Henry Bomba enfermé à Kondengui

Des dizaines de jeunes de la forêt de MBALMAYO sont aujourd'hui enfermés à la PRISON CENTRALE de KONDENGUI par la branche DGSN de la mafia de BIYA BI MVONDO. La jeunesse EKANG n'est plus en sécurité nulle part au CAMEROUN, même pas dans son propre village et sa propre maison où les élites locaux font intrusion pour piller et torturer en toute impunité. Henry BOMBA âgé de 34 ans est un ingénieur agronome formé en TUNISIE qui a décidé de retourner dans son pays après ses études pour faire profiter ses frères et sœurs de son expérience en se lançant dans l'exploitation agricole. C'est donc ainsi qu'il regroupe les jeunes de MBALMAYO et ses. Environs et acquiert quelques hectares de terrains pour exploiter. Les premières récoltes se révèlent fructueuses. Il décide d'agrandir son entreprise et prend sollicite un prêt à la banque. Ce qu'il ignore c'est que les banques camerounaises travaillent en complicité avec la MAFIA ÉTATIQUE pour abuser et piller. C'est ainsi que la banque qui a acceptée de lui prêter de l'argent à des taux d'intérêts exorbitants et moyennant l'hypothèque des hectares de terrains appelle ses complices de la DGSN pour venir neutraliser un leur concurrent.

Comme de la blague, Isidore NGUELÉ MEDJA qui est le secrétaire particulier et membre de la famille de Martin MBARGA NGUELÉ transforme notre jeune ingénieur agronome et toute son équipe en esclaves travaillant sans salaire sur les 200 hectares de terrains qu'il s'est appropriés dans la localité d'AKOAEMAN dans le village EVINDI, avec l'argent du vol, on ne sait trop comment. Comme le fait tout bon esclavagiste, il faut fouetter les esclaves récalcitrants pour éviter la rébellion. Henry BOMBA va donc subir les mêmes tortures qu'un ambazonien que le BIR accuse d'avoir décapité une femme: bastonnade sous les pieds etc... Aujourd'hui, le jeune BOMBA est à la prison Centrale de KONDENGUI avec des dizaines de jeunes de MBALMAYO avec qui il travaillait. Il a même perdu trois de ses enfants dans cette affaire par manque de moyens financiers pour les soigner. Voilà donc un avant-goût de l'esclavage qui prendra place en terre EKANG dans l'avenir. Nous serons forcés de travailler sans salaire sur ces hectares de terres que nos élites nous arrachent en ce moment.

Ekang_Henry_Bomba_Kondengui

Emgbem Bomba, poster les videos EKANG sur Facebook à longueur de journée et venir me combattre quand je parle de BIYA BI MVONDO, des BULU, de Brenda BIYA et des élites BETI voleurs ne libérera JAMAIS, je dis bien JAMAIS notre PEUPLE. On ne peut pas parler de l'union d'un peuple quand une minorité torture le reste faible pendant que vous autres regardez sans rien dire ou faire pour garder une bonne image auprès de nos bourreaux. J'appelle ça de la complicité. La libération d'abord, le reste viendra après. L'heure est venue pour que chaque EKANG fasse des sacrifices pour la libération de SON PEUPLE. Voici ton homonyme BOMBA et des dizaines d'autres jeunes de la région du CENTRE qui dorment par terre à KONDENGUI à cause des ÉLITES EKANG que vous soutenez. Ces jeunes n'ont pourtant rien fait de mal, bien au contraire, ils ont retroussé leurs manches pour sauver l'honneur du PEUPLE EKANG en labourant la terre pour pouvoir en vivre et gagner dignement leurs vies. Il est temps de nous montrer que le peuple EKANG vient avant BIYA BI MVONDO.

Ekang_Henry_Bomba_Kondengui

Jeune EKANG de la diaspora, le moment est venu de mettre tes intérêts de côté et de sacrifier ton retour au pays comme moi, en parlant des sujets qui fâchent mais qui te libèrent et rendent la dignité à ton PEUPLE. C'est la diaspora BAMILEKE qui s'est levée pour son PEUPLE. Que fait donc la diaspora EKANG quand elle n'insulte pas les BAMILEKE et ses propres frères qui prennent les risques en dénonçant la mafia du régime de YAOUNDÉ et son parrain. C'est grâce à Rémy NGONO que certains passent le temps à insulter que j'ai découvert cette histoire ce matin. Faut-il aussi que ce soit les BAMILEKE qui viennent libérer le peuple EKANG à votre place? Ça fait plus de deux jours que Facebook est silencieux côté EKANG, on ne dirait même pas que les BIYAYISTES EKANG viennent de découvrir que leurs élites sont entrain de tout déraciner dans la forêt de MVENGUE, BIWONG-BANÉ et NGOAAZIP; sans même laisser la moindre herbe derrière eux. Des hectares de terres NKONGOLIBONG, même pas un ABOMENDZANA derrières pour soigner les bobos des bébés du village. OWÉ, NALA, BRAVO PEUPLE EKANG. Continuez comme ça.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter