Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 07 15Article 527572

Opinions of Wednesday, 15 July 2020

Journaliste: Boris Bertolt

La citoyenneté camerounaise s'achète à vil prix à Bafoussam


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Je viens à vous pour dénoncer une situation inconfortable que nous vivons à Bafoussam avec le commissariat central de Bafoussam. Ça fait 2 jours de suite que nous marchons là bas mon épouse et moi pour faire la CNI.

Je vous assure que le premier jour, nous sommes arrivés à 7:30 et la femme (inspecteur de police) qu'on a rencontré à la guérite nous a fait savoir que le chef de poste d'identification reçoit le dossier à 6h. Et que si nous voulons être reçu, nous devons négocier ou au cas contraire, nous devons revenir le lendemain à 5h du matin pour mettre le nom sur une liste ouverte chaque matin à cet effet. Elle nous l'a dit ouvertement.

Aujourd'hui nous avons honoré aux instructions de l'inspecteur de police en bravant la fine pluie qui arrose Bafoussam depuis 4h environ jusqu'à présent. Une fois au commissariat aux environs de 5h30(ne pouvant sortir très tôt car nous avons un bb de 6 mois), nous avons effectivement inscrit le nom sur la liste que tenait une jeune fille.

7:30 sonnée, la même femme qui nous a reçu un jour plus tôt se pointe à la guérite pour nous signifier que le chef du poste d'identification ne peut recevoir de dossier car il n'a pas pu achever les dossiers qu'il aurait reçu le jour d'avant, et que nous devrions revenir le lendemain. (Vraiment elle n'a même pas eu pitié du pauvre bb que nous traînions sous la pluie).

C'est alors qu'un autre inspecteur de police (homme) nous a fait appel pour nous dire qu'on va nous renvoyer interminablement et que le mieux était de glisser 5000francs en plus des 2700 francs des photos pour qu'il nous introduise chez le chef du poste d'identification. Ce que nous avons refusé et nous sommes rentrés chez nous.

Je dénonce pour que les hautes autorités soit informées de cette situation, car désormais on nous demande d'acheter notre citoyenneté”.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter