Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 08 12Article 534124

Opinions of Wednesday, 12 August 2020

Journaliste: Baretanews.com

'L'avocat Agbor Balla,une bénédiction pour les habitants du sud du Cameroun'

Il n’ya pas un seul individu qui ait fait progresser la liberté des peuples d’Ambazonie comme Balla.
En fait, Balla a fait bien plus que tous les groupes ambazoniens réunis. Barrister Balla, un humble technicien travaillant sous terre d'une manière humble mais dure et précise. Il ne fait pas de bruit comme la diaspora, mais mène de grandes batailles diplomatiques. Ce qui le rend encore plus grand, c'est le fait qu'il continue de se battre pour les gens qui l'attaquent. Balla a été peint en noir par des marchands de pouvoir et des petits cerveaux, qui n'ont aucune compréhension de son travail.

Certaines de ses œuvres sont publiques. Vous donnez envie de consulter les documents de travail sur la protection des populations du sud du Cameroun que ce soit au Royaume-Uni, dans l'UE, au Canada, etc. et voir qui a fait la compilation. Balla a mené des batailles avec des cabinets de relations publiques qui voulaient utiliser les failles juridiques existantes pour faire arrêter des dirigeants ambazoniens dans la diaspora. La plupart d'entre eux ne sont même pas conscients de ce que Balla leur a fait. En tant que personne qui était là depuis le tout début, le début de cette révolution peut être attribué à deux personnes: Barister Balla et Barrister Bobga. J'ai suivi de près le duo en gz qui a fait un travail merveilleux pour réseauter avec la société civile, les mobilisant pour se lever et se libérer.

Le long de la ligne, leurs approches étaient différentes, Bobga était pour la déclaration immédiate de la restauration de l'indépendance de l'Ambazonie tandis que Balla était pour un combat continu pour le retour à la fédération des deux États qui sera un souper haut chemin vers l'indépendance à un minimum Coût.
Pour Balla, si nous adoptons l'approche de la déclaration d'indépendance, nous nous rendrons les choses difficiles diplomatiquement car les pays et les organisations internationales ayant des relations avec le Cameroun ne nous recevront pas. Mais tout cela entendra notre cri si nous restons dans la loi.
Mais les deux étaient d'accord sur une chose: la liberté du sud du Cameroun.

Balla a fait preuve de beaucoup de tact avec le Cameroun.
Il était au soi-disant grand dialogue national sachant si bien qu'il échouera. Il savait que c'était un piège pour lui. Lrc le marquera alors comme quelqu'un contre le dialogue. L'autre jour, il a annoncé l'échec du dialogue et a appelé la communauté internationale à intervenir. Toutes les mesures locales ont été épuisées et il est maintenant mûr pour l'international.

Si vous voyez un chef ambazonien fustiger Balla, alors il y a 4 possibilités
1 Il n'a jamais pu entrer dans des bureaux diplomatiques de haut niveau, il aurait vu le travail de Balla.
2. Il a vu le travail de Balla mais craint de devenir populaire et de vouloir devenir président.
3. Il a été soudoyé par le Cameroun.
4. Il est tout simplement sans instruction, déraisonnable et pas digne de diriger.


Quant à moi, je pars pour la vérité, je vais pour l'équité, je maintiens une intention pure.
Merci, Barrister Balla, seul Dieu sait ce que vous traversez. Lrc a posé plusieurs pièges sur votre chemin, comment vous avez survécu jusqu'ici sur gz est un miracle. À un moment donné, des soldats ont encerclé votre bureau à Buea après que des agences de relations publiques les aient informés de vos frappes contre l'ennemi avec la communauté internationale, ils sont maintenant très frustrés de vous renvoyer d'UB.God vous protège. Continuez votre bon travail. N'écoutez pas nos ennemis qui posent pour des dirigeants. En temps voulu, Dieu dévoilera tout.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter