Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2018 12 26Article 453057

Opinions of Wednesday, 26 December 2018

Journaliste: Romy Dollar

Kousseri: deux hauts responsables devenus des sapeurs pyromanes

Deux hauts responsables devenus des sapeurs pyromanes dans la ville de Kousseri alors que nous restons mendiants de la paix pour paraphraser le Président de la république voici comment s’indigne désespéré Monsieur MAHAMAT B.M habitant de Kousseri sur le comportement de leur autorité à la quête des nominations. Parlant des dessus de la crise de la soit disant grève observée à Kousseri par les motos taximan et autres le 12 décembre 2018.

L’intéressé dit que dans la nuit du 11 au 12 décembre 2018 à 20h Mr NAGASSOU Gilbert par ailleurs Commissaire Spécial de Kousseri nous a conviés à une réunion chez lui dit-il sous les ordres du Mr le Préfet de Logone et Chari où on prit part en dehors de mes collaborateurs ABDOURAMAN, RAÏS, ABDOUN SHERIF, MAZOUT, SALE DANGOTE tous membres du comité de vigilance des fonctionnaires comme le procureur SOH, le policier NGUEPI et un autre policier dont je ne connais le nom dont l’ordre du jour n ’était autre que de nous demander d’observer une grève le lendemain pour revendiquer l’élargissement d’un certain IDRISSA HADJER au parquet par les autorités judiciaires et les forces de maintien de l’ordre pour défaut de preuves. Un de nous lui a posé la question de savoir étant commissaire spécial pourquoi vous n’écrivez pas à votre chef pour lui en parler ? le policier NGUEPI nous a rassuré que c’est après notre grève qu’ils écrieront à leur patron en nous signifiant que dès la descente du préfet sur le terrain nous devons automatiquement lever la grève et qu’ils ne souhaitent pas avoir les casses.

LIRE AUSSI: Violences et assassinats: un 25 décembre sanglant dans la zone anglophone

Après la réunion, le commissaire spécial a remis une somme de cinquante mille francs (50000) à partager entre nous pour le carburant et nous avons arrêté le début de la grève à partir 8h30 au carrefour Total. Nous avons même demandé à nos frères de ne pas accepter cette proposition parce que les populations se sont même déjà plusieurs fois plaints du comportement de Mr le préfet auprès des ministres et élus locaux de notre département puisqu’ils veulent nous manipulés, redorer leurs blasons afin d'obtenir les postes de responsabilités. Je vous révèle un peu ci-dessous l’argent qu’il exige et reçoit régulièrement pour remplir ses missions dans le département du Logone et Chari comme il nous traite de moutons du nord en nous brandissant à qui veut l’entendre qu’il est de NVOMEKA’A village natal du Président de la république et qu’il traitait avec le directeur du cabinet civil et sera promis malgré son statut de retraité à la place du MINAT ceci avec l’argent qu’il exige et obtient chez les commerçants et la population.

sans oublier que tous les rapports fait par le commissaire spécial à son encontre vise pour seul objectif de le porter au poste ministériel où il fera de lui son secrétaire particulier, c'est pour cela que ce haut fonctionnaire de police fils de la région pompent régulièrement les écrits afin de tromper la hiérarchie au sujet de son mentor :

L’on se rappelle de trente-sept millions de francs (37000000) qu’il avait exigés et obtenus avant l’installation des différents Maires élus du département dont le Maire de BLANGOUA a payé le plus grand prix sept millions (7000000). La désignation du Sultan de Kousseri et celui de Makari dont Mr le préfet a exigé et obtenu respectivement dix millions (10000000) et trois millions (3000000) en disant agir sur le contrôle du gouverneur, ce dernier qui l'a toujours nargué régulièrement en coulisse en disant qu'il reste le plus gradé que lui et qu'il n'a pas d'ordre à recevoir de l'intéressé.

LIRE AUSSI: Médias: voici l'intégralité des sanctions prises par Peter Essoka

Tous ces montants exigés et obtenus avant la descente de Mr le préfet passe par les mains de son commissaire spécial : c’est cela le vivre ensemble. Les autorisations délivrées par le préfet aux commerçants du département transportant des marchandises camerounaises dans les différents arrondissements coûtent cinquante mille francs (50000). Voici la clé de répartition d’argent versé par camion sortant du Nigeria pour le Tchad ou le Cameroun instauré par le préfet lors de l’ouverture de la frontière nigériane par Fotokol en vigueur à Kousseri. L’autorité administrative qui n'a pas voulu exiger le paiement normal d'une quittance par camion a plutôt privilégié les pots de vins.

CAMIONS AVEC QUITTANCE
Préfet 100000
Commandant brigade mobile douane 100000
Commissaire spécial 25000
Brigade commerciale douane 250000
Chef de bureau de douane 100000
Chef de brigade commerciale 100000
Secrétariat 60000
Deux lieutenants de douane 120000
AUTRES CAMIONS TRANSIT
Préfet 30000
Commissaire spécial 10000

Retro - commission versé par mois au préfet par les services de douane 250000 francs.

Le tome 2 suivra avec les différentes sommes d’argent collectées sur le terrain de SEMRI, de différents litiges que les autorités administratives pourront laisser après leur départ; les sommes d’argent collectées aux différentes ONG par le préfet sur des voitures immatriculées tchadiennes travaillant à Kousseri et les montants d’argent versés par des camions benne de sable exerçant à Kousseri.