Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 04 06Article 460340

Opinions of Saturday, 6 April 2019

Journaliste: Boris Bertolt

Kondengui: voici pourquoi Mendo Ze doit être libéré rapidement

Vraiment depuis plusieurs jours je ne suis pas honnête avec ma conscience. Le professeur Gervais Mendo Ze ne mérite pas d’être abandonne. Il vient d’être condamné. J’estime qu’il a payé sa dette à la société et peut être libéré. Car le fondement philosophique de la prison ce n’est pas de faire mourir mais de rendre justice et transformer l’individu ayant commis du tort à la communauté. Le pr Gervais Mendo Ze l’a fait.

Ceux qui ne le connaissent pas ne comprendront pas mon props mais mes frères Bulu sauront de quoi je parle. Pour résumer Gervais Mendo Ze j’emprunterai cette formule biblique : c’est un riche qui prenait aux riches et donnait aux pauvres. Il était ouvert et généreux.

Aujourd’hui il est abandonné. Aucune campagne de libération pour sa libération. Même pas celle des fils et fils d’Otaokam à Sangmelima. Ce n’est pas normal. Je m’en excuse auprès de toi publiquement. Mais je ne l’ai pas fait parce que j’estimais qu’il y a des aînés plus à même de porter ce type batailles. Non mais ils ne l’ont pas fait juste par peur et égoïsme.

Pendant 5 ans Mendo ze organisait des cours pendant les vacances pour former la jeunesse de Sangmelima. Les meilleurs enseignants du Dja et Lobo certains venant de Yaoundé étaient associés au projet. Pendant tles congés de Pâques des élèves de 3 eme en terminale avaient des cours gratuits je dis bien gratuit. Sans distinction d’éthnie ou de la couleur de peau. Que tu sois d’Otoakam ou pas. Il formait intellectuellement la jeunesse. Je suis un produit de cette générosité. En tant que fils d’Otoakam j’aurai pu faire des stages ou travailler à la CRTV mais ça ne m’intéressait pas. J’aime la liberté.

Chacun choisissait soit le football soit l’école. Plus grave Quand il Était au village il partageait ce qu’il avait à tout le monde et écoutait les problèmes de tout le monde. C’est comme ça que lorsqu’il était à Sangmelima dès 4h un Rang se formait chez lui cetayun monsieur généreux. Certes c’était illégal mais au moins il redistribuait aux pauvres. À Yaoundé atsa résidence à Bastos c’était la même chose. Je ne vous parle pas des étudiants qu’il a aidé à l’université.

Aujourd’hui Mendo Ze dort dans la même cellule que Mebe Ngoo c’est injuste. Ils ne sont pas pareils. Certes il a péché mais il mérite peut-être déjà notre pardon car mieux vaut celui qui prend aux riches pour donner au pauvres que le riche qui vole pour enrichir le riche.

Meme pas un seul comité de libération, un appel, rien même pas de mes frères Bulu. C’est injuste. Mendo Ze a payé sa dette à la duet doit être libéré. Tout comme Marafa Hamidou Yay, Yves Michel Fotso, Jean Marie Atangana Mebara, j’appelle également à la libération du professeur Gervais Mendo Ze.