Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 04 12Article 460789

Opinions of Friday, 12 April 2019

Journaliste: Thierry MBEPGUE

Kamtogate: Paul Atanga Nji tombe dans le piège du MRC

Un coup de chapeau au Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC) qui vient de faire preuve – une énième fois – de magnanimité et de tact politique. Poser en permanence des actes politiques visant à pousser le gouvernement à la faute, et à chaque fois réussir son coup, il faut vraiment être un bon stratège politique pour le faire. Un simple appel à manifester le 13 Avril lancé par ce parti politique, vient de lui permettre d’obtenir du gouvernement Camerounais la preuve écrite des accusations selon lesquelles le Cameroun est une dictature de la pensée unique qui muselle et viole en permanence les droits humains, même les plus inaliénables. Voir le communique de presse de Paul ATANGA NJI, ministre Camerounais de l’Administration Territorial, signé ce vendredi 05 avril 2019. Quel objectif visait le MRC en appelant à une manifestation le 13 Avril ? Comment le gouvernement Camerounais via le ministre de l’Administration Territorial est tombé dans le piège tendu par le MRC ?

L’appel à manifester le 13 avril visait plusieurs objectifs parmi lesquels :

1- Montrer à l’opinion nationale et internationale que seul le parti au pouvoir au Cameroun avait le droit de tenir des manifestations (le MRC savait très bien que le régime allait interdire la dite manifestation).

2- Montrer au monde entier que le MRC est en réalité la victime d’une conspiration étatique impliquant certains caciques nostalgiques du parti au pouvoir qui redoutent un changement radical au Cameroun(les raisons évoquées par le ministre pour justifier l’interdiction sont farfelues).

3- Montrer au peuple Camerounais quelles sont les raisons pour lesquelles il ne devrait pas accepter le musellement.

Procédons à l’analyse du communiqué de presse signé de monsieur Atanga Nji Paul pour mieux appréhender le degré de magnanimité du MRC.

Le ministre de l’Administration Territoriale de BIYA accuse dans son communiqué kafkaïen le MRC d’avoir saccagé les ambassades du Cameroun à Paris et à Berlin : « le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC) qui, après avoir programmé et exécuté le saccage des ambassades du Cameroun à Paris et à Berlin par des groupuscules à sa solde…» Pouvait-on lire dans le premier paragraphe de son communiqué. Quelle légèreté! Existe-t-elle une plainte portée à Paris ou à Berlin contre des supposés groupuscules à la solde du MRC qui auraient saccagé des ambassades ? Non ! Allez-y savoir pourquoi. Le gouvernement à travers Atanga NJI Paul sait pertinemment que cette accusation portée contre le parti de Maurice KAMTO est infâme et relève de la pure folie. Il sait également qu’en introduisant une plainte à Paris ou à Berlin, les auditions de personnes visées auraient révélées qu’ils n’avaient aucun lien avec le prof Kamto Murice, ni avec le MRC. Mon indélicat fils a provoqué un badaud vêtu d’un tee-shirt du RDPC – parti au pouvoir dont c’est paul biya son président – qui l’a copieusement bastonné, la logique ne voudrait-elle pas que je règle ce différend avec le badaud en question et non avec le président du parti dont il est issu ? Par ailleurs, qu’est ce qui prouve qu’il est même membre de ce parti ? Les Camerounais qui ont pénétré dans l’enceinte de l’ambassade du Cameroun à Paris et à Berlin sont des révoltées très remontées contre la tyrannie en place dans leur pays.

Le ministre Atanga Nji Paul estime qu’appeler les Camerounais à manifester les 06 et 13 Avril est une provocation, une planification de l’insurrection dans le pays. En ma connaissance, la seule date officielle connue pour la manifestation est bel et bien le 13 Avril 2019 et non le 06 avril comme initialement prévue. Le ministre de l’Administration Territoriale a donc menti et ses mensonges ne devraient engager que sa seule personne. Affirmer que la date du 06 avril rappelait au peuple Camerounais de tristes événements, est donc un subterfuge pour créer un lien psychologique entre les événements du 06 avril et les manifestations du MRC. Vu sous un autre prisme, rien n’oblige un parti politique à surseoir ses activités le 06 avril au Cameroun. Il peut cependant le faire librement.

« La législation camerounaise reconnait aux partis politiques légalisés le droit d’exercer librement leurs activités dans le strict respect des textes en vigueur » peut-on également lire dans le communiqué de Monsieur Atanga NJI Paul. Ce dernier peut-il dire aux Camerounais à quel niveau de sa démarche le MRC a t-il violé les textes en vigueur qui justifie aujourd’hui son interdiction à manifester le 13 avril sur l’étendue du territoire national ? Que non! il ne le peut pas. Il faut empêcher par tous les moyens le MRC et l’ensemble de la véritable opposition de s’exprimer.

Ce communiqué de presse est pour moi l’une des pièces à conviction qu’il fallait dans le dossier juridique du MRC pour justifier ses prises de positions passées et futures. Tous les militants, sympathisants et alliés du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC) devraient donc dire merci à Atanga Nji Paul pour ses nombreuses sorties hasardeuses, irréfléchies qui poussent progressivement le pouvoir à sa chute inévitable. Encouragez le à pousser ses âneries plus loin, jusqu’à l’application des dispositions de la loi N°90-56 du 19 décembre 1990 relatives aux partis politiques.