Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 03 09Article 578488

Opinions of Tuesday, 9 March 2021

Auteur: Armand Okol

Je confesse avoir toujours été très critique vis-à-vis de la CRTV - Armand Okol

Je confesse avoir toujours été très critique vis-à-vis de la Crtv prise comme entreprise, ses productions dans l'ensemble et son personnel. Non pas par jalousie ou aigreur quelconques, mais juste parce-que de mon point de vue, son financement (pas des moindres, même si j'estime que c'est pas suffisant) étant l'œuvre du contribuable, sachant qu'elle se taille la part belle de la publicité institutionnelle, que ce média jouit de certaines facilités auxquelles n'ont pas accès leurs concurrents du privé alors que ces derniers réussissent certains exploits dans leur disette, pour ces raisons dirais-je, je ne suis jamais allé du dos de la cuillère lorsqu'il m'est offert l'occasion de pourfendre la chaîne médiatique publique audiovisuelle.

Mais qu'on ne s'y méprenne guère, ma posture de critique acerbe ne m'empêche et ne m'empêchera jamais de reconnaître qu'il y'a aussi du bon, voir du très bon à Nlongkack et à Mballa 2. Et la déformation professionnelle qui m'a toujours caractérisé m'oblige à garder la lucidité pour apprécier à sa juste valeur ce qui se doit de l'être.

Pour ce faire, et en cette période où quelques illuminés ont décidé d'assassiner le noble métier du journalisme par d'insipides awards de la médiocrité, il m'est apparu loisible de saluer la bravoure de ce jeune talent du micro.

Charles Ebune n'est pas de ma famille, même pas de mon clan, il n'est pas de ma tribu et moins encore de ma région, il n'est même pas de ma génération, nous ne nous fréquentons pas, nous nous sommes rarement rencontré jadis sur le terrain en reportage et à peine nous échangions juste quelques civilités. Mais ce garçon m'a toujours ébloui et impressionné lorsqu'il pratique le journalisme tel que je l'ai appris et minimalement exercé (je l'avoue avec le talent en moins).

C'est un artiste de l'écran: éloquence, présence à l'antenne, polyvalence (aussi bon reporter, présentateur de JT que intervieweur), cultivé, teigneux, courageux, ambitieux, spontané, bilingue avec un sens de la relance impressionnant. Des qualités et des atouts qu'il a su avec brio mettre en exergue dans ses émissions-interviews avec l'actuel et le précédent président de la FIFA (sauf méconnaissance de m'a part, c'est le seul journaliste au Sud du Sahara à avoir réalisé un tel exploit), ou encore lors du même exercice fasse à Manu Dibango, Samuel Eto'o Fils et j'en oublie, sans oublier ses reportages singulier à Jérusalem, au Pentagone et j'en oublie. Avec un tel parcours, ne pas figurer parmi les nominés de n'importe quel awards des femmes et des hommes de médias sur le continent et pis encore au Cameroun relève juste de la sorcellerie.

Heureusement, j'ai la ferme conviction qu'un tel impair ne peut l'ébranler outre-mesure. Les talentueux de son acabit son focus sur leurs destinées et se fichent royalement des non-sens. D'ailleurs avec quelques rares autres journalistes et lui qui se distinguent du lot, il est loisible d'envisager la relève avec espoir et sérénité même s'il faut déplorer le foisonnement de la nullité de plus en plus visible dans l'environnement médiatique Camerounais (pas besoin de mettre des gangs pour l'affirmer mordicus).
Charles, je m'incline fasse à ton dynamisme. Kudos!

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter