Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 02 02Article 570841

Opinions of Tuesday, 2 February 2021

Auteur: Paul Fils Eloundou

Il faut avoir les compétences métaphysiques pour comprendre le football camerounais

Le journaliste français Anthony Pla, Venu couvrir le CHAN est devenu une vedette des réseaux sociaux. Avec ses sorties épistolaires épiques et ancrées de maladresses. Élevé au rang de prophète par certains autogènes, adeptes des cercles vicieux pour salir l'image du Cameroun. Pays organisateur. Et rabaisser le football africain et en corolaire celui du Cameroun. Comment comprendre que certains camerounais s'avisent à célébrer un gros ignorant du football africain. Sans savoir que « à beau mentir qui vient de loin. » . Il faudrait dire à ce monsieur qu'on ne le connais pas et qu'il ne maîtrise pas le football africain. Ce qui est pourtant lisible dans ces pamphlets qu'il appelle sortie. Il ne saurait donner les leçons à celui qui a fait ses preuves.


Dites à ce journaliste, nouveau venu de s'abreuver à la source qu'est Martin Camus Mimb. Une référence mondiale, dans ce domaine très prisé du football. Il ne parle pas. Mais ces œuvres parlent à son nom. L'insulter, c'est moquer son intelligence. Le football camerounais n'est pas à son niveau de compréhension. Car il a contourné la logique et la normale. Il faut avoir les compétences physiques et métaphysiques pour l'expliquer. Ses performances n'ont pas une justification scientifique. Car l'esprit camerounais est incarné à travers les lions indomptables. La hargne de vaincre. Le Hemtle ou fighting spirit.
Que de produire des jugements de valeurs sur le football camerounais, vous gagnerai à profiter des délices du pays, explorer les œuvres de la force d'expérience. Notamment les infrastructures sportives. Nos stades, les bijoux. Rien à envier aux stades européens. Au lieu de jouer les colons suprématiste. Vous n'avez rien à apprendre aux camerounais. Tant dans le jeu de nos valeureux lions qu'en terme d'organisation. Concentrez vous sur votre mission.


À nous revoir, en attendant plaisantin présentez vos excuses au peuple camerounais, pour avoir parler de deuil en période de fête. Parce que le football est plus qu'une religion au Cameroun. Au crépuscule, je voudrais rassurer le grand maître du micro africain Martin Camus Mimb de mon indéfectible soutien, et mon inconditionnel attachement aux valeurs qu'il véhicule : La vérité, l'honnêteté, l'humilité et la dextérité à travers sa plume.


Vive l'équipe A' des lions indomptables en finale, pour que vive le Cameroun dans sa diversité et enfin que toute l'honneur revienne au football africain.