Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 07 12Article 607639

Opinions of Monday, 12 July 2021

Auteur: Zona Coker

Humiliation de Paul Biya à Genève: le régime déverse des infiltrés à Paris

Contrairement aux directives des premiers responsables de la Brigade anti sardinard (BAS), qui prévoient manifester dans la capitale suisse contre la présence du président de la République Paul Biya, des "infiltrés" préfèrent se déverser sur les Champs Elysée où sera présent le secrétire de la présidence, Ferdinand Ngoh Ngoh.

Parmi ces infiltrés se trouvent Caroline Pengang et Karine Gambet qui appelent à une manifestation à Paris.

Voilà alors les infiltrés de mauvaise augure dont je parlais hier qui commencent à se manifester pour distraire leurs compagnons de lutte. Les talibans marchent vers l'Intercontinental de Genève en suisse, ils leur montrent les Champs Elysées à paris et parlent de Ngoh Ngoh resté au Cameroun. Caroline Pengang au lieu foncer vers Genève avant vendredi comme ses anciens compagnons de marche pour éviter la sécurité suisse qui pourra verrouiller ses frontières à partir de vendredi afin de bloquer l'afflux des talibans sur son territoire, elle veut au contraire distraire certains vers les Champs Elysées à paris. Il paraît que l'armée camerounaise qui depuis deux ans a vu son rendez-vous annuel du 20 mai avec le peuple camerounais annulé par son gourou de président à cause du covid-19 sera bien représentée le 14 juillet à paris. Pour Caroline Pengang, il faut plutôt aller combattre la France-Afrique sur les Champs Élysées.

En tant qu'une infiltrée de Yaoundé déjà démasquée et connue par tous ma belle Caroline Pengang, ta parole ne compte plus en talibanie. « Geneva is the place to be this week ». Ta milice france-africaine peut faire les acrobaties devant Missié Makron ce mercredi 14 juillet si elle veut, on s'en fout. La France-Afrique n'est pas nouvelle, elle a toujours existé pendant toutes ces années que tu marchais à paris pour Maurice Kamto, et quand tu chassais Biya à Genève le 27 juin 2020. C'est Biya Bi Mvondo qui squatte à la tête de notre pays depuis 4 décennies qui est la cible cette semaine et personne d'autre. C'est donc du côté de Genève que je veux voir les talibans faire leur show. Autorisation de manifester ou pas, locataire à intercontinental ou pas, Genève doit trembler et la petite suisse doit apprendre à manger notre argent sans nous manquer de respect et sans en plus nous narguer. Sans les africains sans dignité comme Biya Bi Mvondo, la France-Afrique sectaire n'existerait pas.

Une autre infiltrée qui se dévoile cette semaine s'appelle Karine Gambet. Celle qui en veut tellement aux Ekang qu'elle insulte à longueur de journée dit aujourd'hui qu'elle ne va pas à Genève parce que Biya Bi Mvondo est déjà mort. C'est son sosie qui a donc fait le déplacement pour distraire les camerounais. Vous avez vous-mêmes vu et lu comme moi, Chantal Biya que ces gens accusent de diriger le pays avec Ngoh Ngoh à la place de son mari a aussi fait le voyage. Le Directeur du cabinet civil Mvondo Ayolo, le Contre-amiral Fouda et d'autres personnalités Ekang de l'entourage de Biya Bi Mvondo sont aussi là. Comment comprendre que quelqu'un avec autant de haine contre les Ekang aille marcher inutilement dans les rues de paris il y a une semaine, mais refuse aujourd'hui d'aller confronter les ennemis qu'elle dit combattre au nom de Maurice Kamto et du peuple Bamiléké. Les habitants d'Etoudi sont tous à Genève et la seule personne qui intéresse aujourd'hui Gambet c'est Ngoh Ngoh, le secrétaire général à la présidence qui est le seul locataire que les autres ont laissé garder la maison en leur absence. Qu'elle aille donc le déloger maintenant qu'il est seul et on verra comment Maurice Kamto prendra les clefs d'une maison dont le contrat de bail porte le nom de Biya Bi Mvondo.

Karine Gambet accuse pourtant ces gens d'avoir refusé qu'elle aille enterrer son père au Cameroun. Pour moi, cette femme est une infiltrée très dangereuse. Pendant ce temps Franklin Nyamsi son mentor en France s'occupe des affaires de la côte d'ivoire. Kamoua la panthère, Nyamsi Wa Kamerun et Karine Gambet, voilà donc pour vous les infiltrés du même bord gré-à-gréiste. Leur seul but est de détruire le camp de la BAS jaune de Calibri Calibro en rivalité avec le leur dans le gré-à-gré.

Le combat pour la libération de l’Afrique passe d'abord par l’Afrique. Tous ceux qui pointent le doigt sur e francs CFA, à l'ingérence de la France, à la France-Afrique, et aux accords coloniaux ( qui veulent en fait dire la même chose) chaque fois qu'il y a un vrai sujet sur la table sont en réalité des traîtres au service de l'occident. Tu ne les verras jamais combattre la France-Afrique, il la mentionne uniquement quand il faut vous éloigner du véritable problème. Tous les pays africains qui ont fait on a vu doivent leur succès au bon leadership. Ils ont eu l'homme qu'il fallait à la tête du pays. Thomas Sankara au Burkina Faso, Kagamé au Rwanda, John Magufuli en Tanzanie, JJ Rawlings au Ghana, Ian Khama au Botswana etc... Il faut enlever Biya Bi Mvondo et sa clique sectaire et s'assurer que ceux qui les remplaceront ne sont plus à la solde du colon qui comme le léopard ne changera jamais ses tâches. Abim té !