Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 05 12Article 512212

Opinions of Tuesday, 12 May 2020

Journaliste: Albert ZE

Gratuité illusoire des soins du Covid19 : Manaouda Malachie épinglé


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Objet: Gratuité illusoire des soins du covid19

Monsieur le Ministre,

Je tiens à féliciter le gouvernement qui a opté pour la gratuité de la prise en charge des patients atteint du covid19.
Bien que certains en bénéficient, d’autres connaissent beaucoup de difficultés sur le terrain comme dans le cadre du traitement gratuit du paludisme des moins de 5 ans prôné par le président de la République, Paul Biya depuis des années.

Il y a de cela un an je vous faisais parvenir une correspondance accompagnée d’une note pour apporter une solution au problème de financement de la santé par les populations. Je rappelle que cette correspondance avait été motivée par votre acte de “bravoure” consistant à libérer les personnes insolvables dans nos hôpitaux.

J'indiquais que la libération des insolvables n'était qu'une solution de façade et que ce problème a des causes très profondes liées à la structure de notre système de santé. Ce qu’il faut comprendre est que la structure actuelle de notre système de santé n’est ni favorable à la lutte contre les médicaments de la rue, ni favorable à la gratuité des soins malgré vos différents appels à l’ordre dans le cadre du covid19.

Aussi, l’assurance maladie que le gouvernement souhaite mettre sur pied à travers le projet CSU connaîtra sans doute l’échec des précédentes politiques de santé.

Il est donc clair que l’approche que vous avez adopté pour résoudre le problème des insolvabilités mérite plus de réflexion. Malheureusement, vous avez préféré esquiver les véritables problèmes du système de santé pour consacrer votre temps aux visites inopinées. A cela, s'est ajouté le Covid-19.

Le gouvernement a ainsi pris l’une des meilleures options en décidant de la gratuité de la prise en charge des cas de covid19. Mais comme la structure du système de santé est toujours la même, cette résolution a du mal à soulager les populations. Faut-il le rappeler la gratuité de certains soins comme dans ce cas est une mesures permettant d’atteindre le troisième objectif du système de santé qui est la protection financière des patients.

Ce qu’il faut savoir est que malgré vos communiqués qui ne changent rien au fonctionnement du système de santé, la difficulté que rencontre les patients de covid19 persistera.

Je vous rassure que vous ne trouverez aucun coupable au sein des hôpitaux ayant perçu un paiement des soins de covid-19. Tout simplement parce que le mécanisme favorisant le paiement des soins aux patients protège le personnel de santé. De façon simple, sachez que si rien n’est fait concrètement, les patients du covid19 au même titre que les parents des moins de 5 ans du paludisme vont davantage s’appauvrir dans les prochains jours et cela continuera à se répercuter sur d’autres maladies notamment celles inscrites dans le panier de soins de la CSU.

Monsieur le ministre, le marché de la santé est un marché très complexe mais qui obéit à certaines règles des autres marchés. Le marché camerounais de la santé connaît un déséquilibre très important expliqué par une offre qui est très inférieure à la demande et votre solution dès le début consiste à vouloir résoudre ce problème de déséquilibre par une approche basée sur la demande, ce qui n’aura pour effet immédiat l’accentuation du déséquilibre.

Le rapport détaillé de mon étude à ce sujet que je vous ai fait parvenir l’année dernière reste disponible au cas où vous vous y intéressez.

Pour terminer, sachez simplement, M. le ministre, que les camerounais souffrent pour leur santé. Vos communiqués et vos visites inopinées n’apportent pas de solutions à ce problème. Sur ce, M. le ministre, il me reste à vous souhaiter bonne continuation dans la lutte contre le covid19.

Par Albert ZE, Economiste de la santé, Fondateur de l'Institut de Recherche pour la Santé et le Développement (IRESADE).

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter