Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 12 22Article 481291

Opinions of Sunday, 22 December 2019

Journaliste: Tgv de l'info

Grève des docteurs: un gang du Rdpc infiltre le mouvement

La sécurité de Joseph Thierry OKALA EBODE a été menacée sur le piquet de grève devant le MINESUP dans la nuit du vendredi au samedi 21 décembre 2019 par des individus non identifiés dont le porte-parole est le Dr LEKANE MVOMO.
Après que l'opinion se soit apitoyée sur sa tentative de suicide suite au rejet arbitraire de son dossier de candidature par la commission de recrutement des enseignants Assistants des Universités d'État, DR LEKANE est désormais à la tête d'un gang de voyous qui prétendent défendre le président Paul Biya et le RDPC et qui veulent privatiser la grève.

En effet, alors que dans sa dénonciation de l'injustice académique que lui impose le recteur MINKOA SHE depuis sa nomination, voilà bientôt la troisième année, Joseph Thierry OKALA EBODE n'a jamais voulu faire un quelconque lien avec ses activités politiques au sein du MRC, voilà que Dr LEKANE MVOMO et sa bande sont venues le lui révéler bruyamment, devant des témoins médusés -d'autres grévistes-, dans la nuit du vendredi au samedi à 00h30min.
Pour Dr LEKANE et sa bande de voyous qui se sont même permis de jouer aux policiers en tentant "d'identifier" Joseph Thierry OKALA EBODE, celui-ci viendrait "politiser et polluer" leur "républicaine et révérencieuse" grève et qui, selon toujours leur dire, doit rester "un hymne au président Paul Biya" que le ministre d'État Jacques FAME NDONGO, dans une démarche complotiste, veut salir aux yeux des docteurs injustement recalés.
Ce gang recourt à des méthodes violentes et affiche une adversité incompréhensible et incompatible avec leur statut d'universitaires et d'enseignants.

Dr LEKANE MVOMO et les siens sont désormais tenus pour responsables de la sécurité de Joseph Thierry OKALA EBODE ainsi que de celle des catégories qu'il représente sur le piquet de grève au MINESUP.
Pour mémoire, Joseph Thierry OKALA EBODE est le porte-parole des doctorants de l'université de Yaoundé II-SOA dont les soutenances de thèses sont injustement bloquées par le recteur MINKOA SHE depuis bientôt trois ans alors même que leurs travaux sont accompagnés de tous les rapports avec avis favorable, qu'ils ont passé avec succès le test anti-plagiat, illégalement imposé et pour lequel de manière informelle le recteur leur a fait payer de fortes sommes ( jusqu'à 400.000frs CFA par candidats) parfois sans aucune facture, ainsi que celui-ci tout aussi contestable du contrôle a posteriori de leurs diplômes et dossiers.
Ces doctorants qui, sans les blocages illégaux du recteur MINKOA SHE, devaient être docteurs bien avant l'ouverture du concours de recrutement des enseignants assistants et avant certains des docteurs grévistes actuels, estiment que l'État doit prendre en compte leur cas dans le traitement des dossiers des docteurs recalés afin que justice leur soit rendue. Il est important de noter qu'avant même l'ouverture du concours de recrutement, certains parmi eux dont Joseph Thierry OKALA EBODE avaient déjà, à plusieurs reprises, saisi par moyen laissant trace, le MINESUP et le Premier Ministre de leur situation.
La grève dont il s'agit n'a aucun caractère politique. Vous n'y trouverez aucune affiche rappelant un quelconque parti politique. Seulement, dans leurs petits calculs, Dr LEKANE et son gang pensent, comme, ils l'ont toujours fait maladroitement, qu'en portant le drapeau du RDPC, en donnant l'impression de défendre le président Paul Biya contre les "ennemis" de l'intérieur que seraient le ministre d'État Jacques FAME NDONGO et le Secrétaire Général des Services du Premier Ministre (SGPM) le Pr. Séraphin Magloire FOUDA, et en se positionnant comme le dernier rempart contre le MRC dans le pays, ils peuvent être admis à accéder au paradis de l'emploi. C'est toute la mentalité de certains de nos universitaires qui est ici mise à nue. Le combat pour les droits ne les préoccupe pas. Seul leurs intérêts égoïstes les portent. Et dire que l'opinion a été émue pour le Dr. LEKANE après sa tentative de suicide…

OSSOBO Albin