Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsArticles2021 05 18Article 597439

Opinions of Tuesday, 18 May 2021

Auteur: Arol KETCH

Godwin Okpara, le footballeur qui violait sa fille

Godwin Okpara, le footballeur qui violait sa fille adoptive Godwin Okpara, le footballeur qui violait sa fille adoptive

• Godwin Okpara est un joueur nigérian

• Il violait et torturait sa fille

• Sa carrière fut brisée


Dans les années 2000, Godwin Okpara était au sommet de sa gloire. Le footballeur nigérian ancien sociétaire de Paris Saint Germain a amorcé sa descente aux enfers quand sa femme et elles ont décidé de torturer Tina leur fille adoptive. Viol, bastonnade, mutilation, l’adolescente a subi les pires sévices qui existaient. Arol KETCH raconte comment cette dernière s’est finalement libérée.

13 février 2000, le Cameroun affronte le Nigeria au National Stadium de Lagos au Nigeria en finale de la coupe d’Afrique des nations de football. La partie est âprement discutée ; un match d’anthologie qui va se solder par une victoire étriquée du Cameroun obtenue après l’épreuve fatidique de tirs aux buts.

Un joueur de l’équipe nationale du Nigeria finaliste de cette compétition va faire parler de lui plusieurs années plus tard dans la rubrique des faits divers. Il s’agit de Godwin Okpara, footballeur promis à un très bel avenir qui s’est illustré brillamment au cours de la CAN 2000 (coupe d’Afrique des nations), celui-ci est à cette époque footballeur professionnel au sein du Paris Saint Germain (PSG).

Sa carrière professionnelle va s’arrêter définitivement lorsque le monde entier va découvrir l’horreur qu’il a fait subir à Tina.

Mais qui est Tina ?

Tina est une jeune nigériane qui a perdu sa mère en couches. Elle est élevée par son père ; celui-ci tient à lui offrir un bel avenir. Godwin Okpara, footballeur professionnel nigérian évoluant au Paris-Saint-Germain propose de prendre Tina comme « fille adoptive », la scolariser en France afin de lui permettre d’avoir un bel avenir.


Godwin et son épouse Linda décident d’adopter Tina depuis le Nigeria afin de faciliter sa venue en France. Tina quitte le Nigeria avec pleins de rêves en tête, croyant à un bel avenir en France. Elle se voit déjà dans ses rêves, élève arpentant les rues de Paris. Elle a toujours caressé le rêve de devenir infirmière.


Quelques mois après son arrivée, elle va déchanter ; ses rêves vont devenir des cauchemars. Après un déménagement du couple Okpara ; elle dort désormais sur un matelas humide à même le sol dans une cave, elle ne va pas à l’école, elle est privée de liberté, elle effectue les tâches domestiques et s’occupe des 4 enfants du couple Okpara de 6 heure du matin à 01 heure de la nuit : « Je me levais à 6 heures, j’habillais les quatre enfants, les emmenais à l’école, faisais les courses, le ménage, la lessive, le jardinage et couchais au sous-sol, tard dans la nuit, sur un matelas trempé. » raconte-t-elle.
Elle est régulièrement bastonnée et torturée par Linda sa mère adoptive. Sa plus grande souffrance a été de ne pas aller à l’école car c’était surtout pour cela qu’elle était venue en France.

On se croirait dans le roman de Victor Hugo, « Les Misérables ». Tina est une « cosette » des temps modernes entre les mains des « Thénardier ».
L’année de ses 15 ans, elle est violée la première fois par Godwin Okpara. Vous avez bien lu, il a violé sa « fille adoptive ». Il le fera désormais quotidiennement et même plusieurs fois par jour. En effet, celui-ci a été licenciée de son club (Standard de Liège) et passe désormais ses journées à la maison.

Lorsque Tina va raconter cela à Linda, l’épouse de Godwin, cette dernière ne va pas du tout y croire retorquant à la petite Tina que son mari est un footballeur professionnel et peut s’offrir les plus belles femmes du monde et ne pourra jamais se taper une pauvre orpheline toute moche.
Confrontée aux viols répétés et quotidiens de Gowin, la jeune fille va lui poser la question : « Il y a plein d'autres filles, pourquoi moi ? », ce à quoi il va répondre : « Tu es à la maison, tu ne sors pas, tu n’as pas de maladie alors que si je le fais dehors, je risque d’attraper une maladie ».
Ce qui devait arriver, arriva. Un jour, Linda surprend son mari Godwin en train de violer Tina ; elle va entrer dans fureur noire et pour se venger, elle va torturer sauvagement Tina. A l'aide d'un rasoir, elle va mutiler le vagin de la jeune fille et y injecter du piment. Puis, après lui avoir rasé sa tête, on va lui brûler le visage en lui écrasant des cigarettes sur la joue.


Pour noyer ses souffrances, Tina écrit tout dans son « journal intime ». Un jour Linda tombe sur ce « journal », Tina sera torturée.
Un jour, après un énième viol et une énième torture, Tina réussit à s’échapper et se rend dans un commissariat pour raconter le calvaire qu’elle subit.
Lorsque les policiers qui l’interrogent vont apprendre qu’elle est la fille d’un ancien footballeur du PSG, ceux-ci ne vont pas l’écouter et vont convoquer ses parents adoptifs ; ils ne vont même pas chercher à comprendre les raisons de sa fugue encore moins les conditions dans lesquelles elle vit. En effet, ces policiers sont des fans absolus du PSG, ils ont une admiration particulière pour Godwin Okpara ancien défenseur central du PSG et ne pouvait pas imaginer qu’un homme qui a l’air si gentil pouvait être au centre de telles atrocités.
De retour chez les Okpara, son calvaire va recommencer. Linda Okpara se montre particulièrement violente envers elle et la torture. En plus d’être cruelle, Linda a plusieurs amants, elle utilise même l’argent de son époux de footballeur pour entretenir ces derniers, car c’est elle qui gère les affaires de son époux.


En août 2005, Tina parvient à s’échapper de nouveau et trouve refuge chez des voisins à qui elle raconte l’horreur qu’elle subit depuis des années. Les voisins vont appeler la police ; et cette fois ci, les policiers vont l’écouter. Ils vont la raccompagner chez les « Okpara » et vont soumettre ceux-ci à un interrogatoire. Après confrontation, le couple diabolique est incarcéré. L’affaire est portée en Justice.


Lorsque se termine le premier procès, Tina déclare qu’elle ne souhaite plus voir ses bourreaux mais implore néanmoins la clémence du tribunal car elle ne souhaite pas qu’ils aillent en prison à cause d’elle, elle a peur des représailles sur sa famille au Nigeria : Syndrome de Stockholm !
Dévasté par ce qui est arrivé à sa fille, le vrai père de Tina décède au Nigeria le 25 mars 2006.


Le 1er juin 2007, la cour d'appel de Versailles condamne Linda et Godwin Okpara respectivement à 15 et 13 ans de prison pour « viols, torture et asservissement ». En février 2008, Godwin Okpara voit sa peine réduite à 10 ans de prison. Linda Okpara voit sa peine de 15 ans confirmée. Le couple a été expulsée de France après leur sortie de prison et a été définitivement interdit du territoire français.
En septembre 2010, Tina publie un livre intitulé « Ma vie a un prix » ; livre dans lequel elle raconte de manière détaillée le calvaire qu’elle a subi pendant des années pour que « tous les Africains sachent ce qui peut arriver quand on confie son enfant à quelqu’un ».


Après 3 ans de travail comme auxiliaire de vie en gériatrie, Tina est aujourd’hui aide-soignante et travaille en région parisienne en soins palliatifs. Elle est en couple et est mère de trois enfants. Elle a toujours à cœur de réaliser son rêve et devenir infirmière.


Tina a renoncé au nom « Okpara » et s’appelle aujourd’hui Tina Omaku. Elle a aussi perdu la foi en Dieu car elle a conclu que Dieu l’avait abandonnée pendant ces moments difficiles de sa vie.


Depuis le Nigeria où il a été expulsé, Godwin a fait les choux de la presse locale parce qu’il tabasse régulièrement sa femme en public.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter