Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 06 07Article 518605

Opinions of Sunday, 7 June 2020

Journaliste: Aboubakary Siddik

Fin du régime Biya : les députés appelés à éviter une crise politique au Cameroun

“Honorables,
Il se murmure que dans les jours avenirs, un projet de loi portant modifications de la constitution sera déposé sur vos tables par l'executif. Ce projet qui s'apparente a des tripatouillages n'a qu'un seul objectif : organiser la passation du pouvoir sous le nez et la barbe de vos compatriotes qui n'ont pas été consultés à cet effet.


Si ces manœuvres malsaines venaient a se confirmer,vous aurez l'immense tâche et responsabilité de porter sur vous l'avenir et le devenir de notre très cher et beau pays le Cameroun. Pour cela, j'en appelle a vos consciences pour que vos signatures je veux dire vos amendements soient en droite ligne avec les désirs et attentes de vos compatriotes et non pour assouvir les désirs d'un individu ou un groupe d'individus. Car J'ai bien peur que l'herbe qu'on vous fera brouter en guise de récompenses ne soit ridicule eu égard à l'importance de votre contribution.


La malchance a voulu que ce soit vous qui soyez au mauvais endroit et au mauvais moment. Car, jamais le Cameroun n'a été aussi alité. Boko haram à l'Extrême nord, grand banditisme dans l'Adamaoua et L'Est du Cameroun, Guerre inutile dans les deux régions Anglophones; et pour couronner le tout Corona virus ou Covid19.
Au vu de ce tableau funeste, croyez-vous que nous nous relèverons si notre pays venait à faire face à une crise politique ?


Ne voyez pas en moi un oiseau de mauvais augure ; mais plutôt un homme politique peut être un peu en avance sur son temps. Puisque toutes mes sorties ont été vérifiées dans le temps et dans l'espace. J'en prend pour exemple mon intervention concernant le Grand dialogue national que j'avais qualifié "d'inachevé" sans les Sissiku ayuk tabe et les autres leaders Anglophones. Intervention qui suscita une antipathie a mon égard.


Honorables,
En tant qu'élus de la nation, n'engagez pas le pays et le peuple qui vous a élu dans une impasse dangereuse et dont notre pays ne pourra plus jamais se relever.
Vous n'êtes là que le temps de vos mandat alors ne soyez pas les véritables traitres à la patrie, prenez vos responsabilités avant qu'il ne soit trop tard pour exprimer des regrets.


Souvenez vous qu'il y'a à peine deux ans, les députés du Sdf, sous les vuvuzelas jouaient aux malins dans l'enceinte de l'Assemblée Nationale croyant que les Camerounais étaient dupes. Où sont t'ils en ce moment ?
"Chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa mission, la remplir ou la trahir" disait Farntz fanon a vous de remplir ou de trahir la votre.


*Aboubakary Siddiki*
President national du Mouvement Patriotique du Salut Camerounais (MPSC)”