Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 09 22Article 543400

Opinions of Tuesday, 22 September 2020

Journaliste: Zona Coker

Fin du régime Biya: le peuple EKANG va jouer pour sa survie

Après deux années à vous insulter sur les réseaux sociaux, votre grand jour est finalement arrivé pour le grand face-à-face sur le terrain. J'espère que chacun de vous connaît la raison pour laquelle il sera prêt à combattre, voire tuer son compatriote demain. Si c'est pour Paul BIYA ou Maurice KAMTO, je me demande bien pourquoi. Les TALIBANS disent que votre premier ministre René SADI a la nationalité française, que vos ministres et hommes politiques qui n'ont pas les nationalités étrangères ont déposé les demandes d'asile dans des pays occidentaux sans succès à l'exemple d'ATANGA NJI, et de CABRAL LIBII.

J'ai passé des nuts blanches à écrire pour éviter ce jour sans succès, je ne peux que vous souhaiter bonne chance. N'étant ni KAMTO TALIBANS ni BIYA PATRIOTE OPPORTUNISTES, peu importe le camp qui l'emporte demain, mois je ne m'y retrouverais pas. Je lutte pour mes propres convictions et non pour la politique coloniale et ses agents. C'est derrière la vérité que je m'aligne et non l'homme. Et c'est seulement pour elle que je risque et risquerais ma vie.

Hmmm! Le peuple EKANG va jouer pour sa survie devant les caméras du monde entier après avoir lui-même tué la seule chaîne de télévision qui donnait la réplique au camp adversaire. Pendant que les patriotes EKANG de BIYA multipliait les directs pour denoncer le Milliard de Maurice KAMTO, ce dernier ne les gérait pas. Il continuait tranquillement pour financer son chassement que ses ennemis n'ont pas vu venir. Que DUEU et nos ANCÊTRES soient avec nous tous. Voilà le miracle sur lequel je compte maintenant.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter