Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 11 26Article 558485

Opinions of Thursday, 26 November 2020

Auteur: Habouboubakar Soubiane

Fin du régime Biya: le mouvement ‘10 millions de nordistes’ a ouvert les yeux des Nordistes

Étant dans le secteur énergétique, voilà la situation exacte du RIN.
1- Nous disposons du barrage de lagdo de 72 MW dont 3 turbines sur 4 sont à l'arrêt. Donc 18 MW seulement disponibles et non 25 MW. Certes, il y a un déficit hydrologique cette année qui fait empirer la situation.

2- la centrale de Djamboutou de 20 MW fournit maximum, 14,5 MW, une électricité polluante et coûteuse. L'on dépense environ 678000000 FCFA par semaine pour la faire tourner à plein régime avec un coût de 200 FCFA/kWh qui est 4 fois le tarif social. L'état est obligé de subventionner cette électricité. Et avec les retards de paiement, eneo ne ravitaille pas souvent la centrale en carburant.

3- la centrale de Maroua de 10 MW a le même problème et fournit moins de 5 MW de 1h à 6h du matin seulement.

4- En pointe, la production max ne dépasse pas 45 MW pour tout le septentrion.

5- le taux d'accès à l'électricité est de 11,8% à Maroua, 16,6% à Garoua et 25,5% à Ngaoundéré. Au taux de croissance moyen de l'offre d'électricité de 2% et de la demande moyenne de 10%, il faut 26 ans pour combler le déficit si le taux de croissance de la population est nul, et 78 ans avec un taux de croissance de la population de 2,2%.

6- Beaucoup de projets sont à l'arrêt dans le septentrion à cause du manque d'energie: aciéries de prometal à Garoua et d'Acero à Ngaoundéré, Extension de cimencam à Figuil, Cimenterie Dangote à Ngaoundéré, Usines sodecoton à Ngaoundéré, l'exploitation de la bauxite de minim Martap et Ngaoundal...

7- au delà de la production, le réseau de transmission engendre 30-40% de perte.

8- le cameroun a signé l'interconnexion avec le Tchad pour les fournir à partir de Bini a Warack, mais eximbank a interrompu son financement; dont on ne sait quand cet ouvrage verra le jour. Et même si cet ouvrage venait à voir le jour, nous n'en aurons pas assez au Cameroun pour exporter.
L'autre solution est l'interconnexion RIS-RIN à partir de Nachtigal, mais sur la planification du DSCE, en 2020, le Cameroun produirait 3000 MW et en 2035 6000MW, nous en sommes à 1360 MW seulement sur tout le Cameroun. Où vont-ils trouver l'énergie pour ravitailler le septentrion? Selon les simulation du PDSE, le septentrion aurait besoin d'au moins 400 MW les 10 prochaines années et Nachtigal est de 400 MW. Allez comprendre.

9- ils lancent tous les projets d'électricité hydro dans le sud du pays : Song Bengue, Chollet... mais dans l'adamaoua ou il y a identifiés sur le Mbere 4, le Faro 4, la Vina 2, Mayo Nolti 1 et Ligara 1 pouvant produire jusqu'à 600 MW, aucun projet.

10- enfin, il y a le projet solaire eneo de 10 MW à Guider et 15 MW à Maroua et celui porté par Rubis de 5 MW à Meiganga, 30 MW à Ngaoundéré, 30 MW à Garoua, 5,5 MW à Kousseri et 30 MW à Maroua qu'ils essaient de pousser ces jours ci. Ce sont les seul véritables opportunités qui ne verront malheureusement pas le jour avant 2022.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter