Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 06 20Article 521884

Opinions of Saturday, 20 June 2020

Journaliste: Zona Coker

Fin du régime Biya: du désordre dans le rang des Ekang divisés et perdus


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Là où se regroupent plusieurs EKANG BIYAYISTES, la sorcellerie est dedans et ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils ne commencent à se bouffer entre-eux. Il y a certains diplômés de BIYA qui trouvent que l'interlocuteur BULU du FÉDÉRALISME EKANG, le beau musclé Armand Willy MEDZO que vous voyez assis su un lit très comfortable aux draps blancs là est un alcoolique sans diplômes avec l'accent du village et un vocabulaire insuffisant pour parler au nom du peuple EKANG et pour représenter son propre mouvement qui est le FÉDÉRALISME EKANG (FEDEK}).

Selon junior ZOGO, le commissaire exilé de BIYA, Armand Willy ASSE devrait céder le leadership de son bébé aux diplômés comme lui qui vont lui donner une structure et une idéologie mieux adaptée pour attirer les foules et plaire au plus grand nombre. Autrement dit pour certains, le chef d'entreprise Armand Willy ASSE a un diamant extrêmement rare entre les mains, mais il n'a malheureusement ni les moyens, ni la capacité le tailler ou de le mettre en valeur pour attirer les bons investisseurs. Il devrait donc laisser sa pierre précieuse entre les mains des diplômés experts de Facebook. Voilà peut-être ce que l'on appelle la casse du siècle.

Du côté de certains BETI comme Narcisse Mbarga, LE CHEF EKANG, ce projet ne cadre pas avec l'homme Paul BIYA qui veut le libéralisme communautaire. Contrairement à Paul BIYA qui a passé son temps au pouvoir à rassembler selon Narcisse les camerounais selon Narcisse, ce projet divise et renvoi à la guerre du NO-SO qui a commencée avec les mêmes revendications. Narcisse MBARGA, le CHEF AKANG auto-proclamé de Facebook trouve que les buveurs D'ODINTOL, les faux profils et les porteurs de petite culottes sexy et de tee-shirts qui entourent Willy et défendent son mouvement salissent le mot EKANG qu'on ne doit prononcer que quand on est sobre, bien habillé et qualifié. Armand Willy le visage du FÉDÉRALISME EKANG selon certains BIYAYISTES s'en mêle un peu les pinceaux. Il est entrain de s'aventurer sur un terrain très glissant. On ne peut pas prétendre être un BIYAYISTE en combattant le RDPC, le parti qui a gardé BIYA BI MVONDO au pouvoir, en s'alliant avec les cessessionistes ANGLOPHONES et en créant un mouvement contraire à l'idéologie de ce dernier. Pour eux le FÉDÉRALISME EKANG n'est pas là pour aider le PATRIARCHE des BIYAYISTE à finir son 7eme mandat mais à le combattre. Billy le fédéraliste beau sapeurs et musclé et ses amis et son armée de faux profil sont desl'ennemis qu'on doit combattre.

Il y a des diplômés et supremacistes sectaires BULU comme Marlène EMVOUTOU la DJA ET LOBISTE qui est bien-sur l'une des mains invisible derrière le FÉDÉRALISME qui a apparu dans de direct de Junior ZOGO pour donner les bons et les mauvais points et diriger la masse moutonne ou sans diplôme vers l'acceptation du FÉDÉRALISME. Berceau Afrique, la dame qui se transforme souvent en homme dans ses directs pour insulter ses frères et sœurs EKANG, au lieu de continuer à faire ses saluts militaires et les ATALAKU quand sa MATRONE supérieure marlène EMVOUTOU apparaît dans ses direct, a osé allé mettre en doute l'amour de cette dernière pour son oncle BIYA BI MVONDO. La punition de la supremaciste BULU du DJA ET LOBO, Docteur des sacs GUCCI, Yves Saint Laurent et des clash Facebook lui a immédiatement intimé l'ordre de se coucher et de la fermer. Elle a fait comprendre à Berceau Afrique tous les autres subalternes BETI qui osent parler de son TONTON à tort et à travers sans le connaître de se taire quand elle parle parce que son propre petit-frère a été élevé par BIYA BI MVONDO; elle fait donc partie de la famille. Berceau Afrique a exécuté AVEC "un pardon MATRONE, je ne le referais plus JAMAIS. Merci MATRONE pour le numéro téléphone que tu as fait l'honneur de me donner. Je continuerai à suivre tes ordres en privée sans te manquer de respect en public."

C'est dans ce même direct de Junior ZOGO que j'ai aussi compris que tous les BULU ne se valent pas. Junior ZOGO a osé traité l'écrivain BULU ENOH MEYOMESSE de docteur. Marlène comme à son habitude a immédiatement recadré l'ignorance de ZOGO qui a osé attribuer un titre aussi honorifique à quelqu'un qui ne le méritait pas. J'ai aussi compris que chez mes cousins BULU, l'amour du colon BLANC et tout ce qu'il représente, la hiérarchie sectaire, les diplômes et les titres ronflants passent avant l'homme noir et tout ce qu'il représente comme le droit d'ânesse, les valeurs et la culture de nos ancêtres. Ça explique pourquoi un soit-disant président d'un pays Africains a passé 38 années de son teigne dans les hôtel en occident et s'entête à y retourner même quand il est rejeté et chassé. Ça explique aussi pourquoi une supremaciste et intellectuelle BULU passe son temps sur les réseaux sociaux à nous parler de leur secte, de son BLANC, de l'assemblée nationale française qu'elle a visité, des marques Gucci, Louis Vuitton et de yves Saint Laurent et des hommes haut placés et des footballeurs qu'elle a réussi à attirer sous ses draps. Avec ce genre de chose, CAMEROUN n'avait absolument aucune chance de rester debout après le passage de BIYA BI MVONDO fils BULU à sa tête.

Ce je dis ici depuis presque 2 ans est clair. Je ne veux plus qu'une autre génération des EKANG subisse la salissure, les injures et les humiliations que ces 7 dernières années où nous avons tous été mélangé dans la même merde, au nom de la politique et du pouvoir. Je refuse que mon peuple et mes ancêtres subissent encore un tel manque de respect et encore moins que nous transmettons ça aux générations futures. Voilà pourquoi je suis pour tout projet qui imposera le respect entre les peuples du Cameroun, de leurs espaces et leurs cultures. Comme je le dis si souvent, mon Peuple était déjà sur ses terres avant que le colon ne crée la division, et la confusion identitaire et ne nous amène son projet sectaire pour nous déposséder de tout. Le CAMEROUN n'est qu'une arme au service de son créateur que BIYA BI MVONDO a utilisé à la perfection contre son peuple pour plaire à son maître. Je tiens à ce que mon peuple survive toutes les épreuves que le colon a balancé sur lui comme son CAMEROUN pour le diviser, sa secte pour le pervertir et son Paul BIYA pour le déraciner.

Je ne suis donc pas contre le fédéralisme, mais je suis contre le fait que ce soit les mêmes BULU qui ont détruits le cameroun ces 38 dernières années et sous les applaudissents de leurs suiveurs zombifiés BETI qui soient encore derrière ce fédéralisme EKANG qui n'est rien d'autre qu'une arme qu'ils utilisent contre leurs associés et ennemis BAMILEKE qui ont été plus intelligents et malins qu'eux. Les BULU doivent d'abord quitter ce pouvoir, régler leurs comptes avec les BAMILEKE et répondre de leurs crimes en zone Anglophone avant de prétendre revenir prendre le pouvoir. Le FÉDÉRALISME EKANG n'est un énième plan des BULU pour que le pouvoir ne leur échappe pas. Vous-vous rappelez qu'il y a quelques semaines que je dénonçait ce nouveau groupe de haine où j'avais été invité par le profil Kamto Vavoir. Après un de mes commentaires, un certain ESSOMBA ESSOMBA m'a insulté et Armand Willy, le porte parole du mouvement m'a bloqué. Il s'avère aujourd'hui d'après les révélations de Junior ZOGO que ce fameux ESSOMBA ESSOMBA le vulgaire insulteur dans la FÉDÉRALISME EKANG des BULU n'est que l'homme de main du prisonnier Edgar Alain MEBE NGO'O qui est le fils adoptif de Paul BIYA qui voulait remplacer le père et à même été formé pour et le faire jusqu'à ce que son plan parricidaire ne soit mis à nu par les NNANGA de Chantal BIYA qui convoitent eux aussi le trône du roi. MEBE NGO'O à donc été heureusement ou malheureusement, tout dépend du camp où tu te trouves, mis hors d'état de nuire par le camp d'en face. Il se trouve donc en ce moment à la prison Centrale de KONDENGUI depuis plus de 2 ans.

Le monsieur terreur et bad boy de la république que les NNANGA de Chantal BIYA on mis en prison était le ministre de la défense de son père adoptif. Il avaient le contrôle total de l'armée camerounaise et selon les experts, le pouvoir de nuisance nécessaire pour rendre le cameroun ingouvernable s'il n'accedait pas à la magistrature suprême. Il paraît que c'est lui qui armait BIKO HARAM au NORD d du CAMEROUN pour affaiblir son PÈRE, que sa main invisible est derrière la guerre du NO-SO et que Mausice KAMTO est aussi à son service. Les choses se compliquent quand son pion KAMTO qui devait assurer le terrain jusqu'à ce qu'il sorte de prison s'est entouré de son peuple pour rafler lui-même la mise. MEBO NGO'O n'avait plus d'autres choix que d'infiltrer la BRIGADE ANTI-SARDINARDS de KAMTO pour la détruire de l'intérieur et il nous revient aujourd'hui par le canal du FÉDÉRALISME EKANG pour combattre à la fois son pire ennemi NNANGA qui est NGOH NGOH, son frère Franck BIYA qui profite de son absence pour prendre sa place et son pion Maurice KAMTO qui a utilisé la ruse avec la complicité de son peuple pour détourner le plan original de son patron de KONDENGUI. Le plan caché du FÉDÉRALISME EKANG ne peut donc pas aller plus loin puisqu'il a été très vite démasqué.

Au lieu de prendre les devant pour aasumer leur énième plan diabolique pour que les BULU remplacent les BULU au pouvoir, leurs intellectuels ont préféré mettre leur frère de moindre calibre Armand Willy devant, pendant qu'ils font comme d'habitudes pour manipuler le peuple BETI; à savoir, agir dans les commentaires et intervenir dans les directs pour imposer leurs idées et les pousser comme des moutons dans le sens qu'ils veulent sans toute fois se salir les mains. Il est maintenant clair que Armand Willy n'est pas à la hauteur de la lourde et complexe tâche qui lui a été confiée. Il dit être BIYAYISTE et nous parle du fédéralisme qui a poussé BIYA à massacrer nos compatriotes au NO-SO. Il nous parle d'un mouvement, mais appelle les membres EKANG du RPDC qui est le parti politique de BIYA à le quitter pour le rejoindre. Il nous parle d'une alliance entre lui et les AMBAZONIENS alors que BIYA est encore entrain de. Les tuer. Tout est dans la précipitation, rien n'a été vraiment pensé. Le plan d'infiltration de la BAS ayant été mis à nu par le BAMIPOWER, il faut un plan C.

Voilà donc quelqu'un qui hier encore combattait les AMBAZONIENS pour BIYA et qui faisait des alliance avec Amer Kmer pour détruire la carrière de la lady PONCE qui veut maintenant conduire le peuple EKANG vers le Paradis fédéral en demandant aux BAMILEKE de ne pas critiquer les voleurs BULU qui sont en prison parce que seuls les EKANG ont le droit de le faire. J'ai compris depuis que le nom de l'écrivain BULU Dieudonné ENOH MEYOMESSE a été cité par les BIYAYISTES FÉDÉRALISTES de Facebook comme étant leur CHEF EKANG que Armand Willy et son FÉDÉRALISME COMMUNAUTAIRE n'était qu'un autre plan des BULU pour les BULU. Les BETI n'était que des figurants comme d'habitude et rien de plus. Ils vont se manger entre-eux quand les détails de cette énième manipulation vont commencer à remonter à la surface. On l'a vu avec leur fameux MODEPA de la famille de BIYA et des DJA et LOBISTES qui a créé le premier éclatement des BETI. Le FÉDÉRALISME EKANG ne sera pas différent.

Un ÉTAT EKANG ne doit pas être dirigé par les mêmes sectaires, voleurs, anciens et actuels locataires de KONDENGUI qui ont détruits le cameroun, le peuple et la culture BETI qui étaient respecté avant leur ascension au pouvoir. Un fédéralisme EKANG doit être rassembleur pour notre peuple et non un outil pour manipuler et frapper vos ennemis. Les BULU doivent quitter ce pouvoir et régler leurs problemes avec les Nordistes, leurs complices BAMILEKE et les ANGLOPHONES qui vont les traîner en justice pour le sang qu'ils continuent de verser au NO-SO avant de PRÉTENDRE revenir diriger un pays comme le CAMEROUN avec leur secte, leur gros titres insignifiants et leurs diplômes stériles. Le problème EKANG devra d'abord se régler en famille avec avec les traître BULU et BETI jugés pour leurs crimes. Ils doivent nous expliquer pourquoi ils nous ont fait ça. C'est seulement après ça que nous pourrons enfin parler d'un PEUPLE EKANG au CAMEROUN.

Où étiez vous quand OBIANG NGUEMA développaient son pays ? Il est aujourd'hui obligé d'ériger un grand mur entre-nous parce que vous avez vendu votre zone frontalière aux incestueux, vendeurs d'ossement humains et voleurs de voitures, une culture qui ne cadre pas avec nos valeurs. Comment un peuple peut partir de André Marie MBIDA qui avait des rêves pour l'avenir de sa nation, de André FOUDA qui n'hésitait pas à déloger ses propres frères pour son plan d'urbanisation de YAOUNDÉ qu'il voulait propre, bien tracé, développé et beau, à un président qui vend nos terres aux chinois et laisse le peuple AUTOCHTONE vendre les terres d'une zone stratégique comme KYEOSSI.

Les BAMILEKE ne sont pas la source de nos malheurs, notre inconscience, incompétence et méchanceté envers les nôtres le sont. Au lieu de faire des plans diaboliques avec les mêmes bandits pour combattre vos ennemis et rester au pouvoir alors que vous n'avez pas été à la hauteur, assayons-nous autour d'une table, acceptons nos erreurs, changeons et avançons pour le bien des futurs générations. Sinon, vous divisez au lieu d'unir. On ne peut pas créer un mouvement avec les mêmes pourris de la république qu ont œuvrés pour détruire notre PEUPLE et notre pays. ABIM TÉ !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter