Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 09 24Article 544000

Opinions of Thursday, 24 September 2020

Journaliste: Douala Ngando

Fin de règne: 'les proches de Biya ont commencé à lire l'heure'

Il faut donner à César ce qui revient à César, en admettant que la plus grande réalisation du régime de Yaoundé a été de faire du Cameroun politique un grand marécage boueux où se plaisait une espèce de poisson couramment appelé sardine. D’ailleurs, le Cameroun dont le nom découle plutôt des crevettes est aujourd’hui surnommé Sardinavie. La vie était belle dans ce marécage pour tous les politiciens véreux qui pouvaient s’afficher fièrement comme agents du régime alors que la quasi-totalité de l’opposition s’était spécialisé dans la natation en profondeurs troubles de ce marécage.


Mais voilà, depuis plusieurs années ce petit manage dans les eaux saumâtres du marécage ne plait plus du tout aux Camerounais qui se débrouillent tant bien que mal pour se défaire de cette souillure. C’est aussi ce que va entreprendre le MRC avec son président, Maurcie Kamto, en posant les pieds dans la marre.

Une action qui va créer la panique au sein des sardines qui vont dans un premier temps plonger dans les eaux troubles du marécage, refusant d’assumer leur contribution au festin des cancres. Mais cette tentative de soustraction ne va pas prospérer car la pression du MRC est tellement forte et rigoureuse que le marécage Camerounais est devenu une mare aux eaux claires où quasiment toutes les sardines sont nettement identifiées.

Les Camerounais ont été littéralement bluffés par les « coming out » incessants des suppôts du régime de Yaoundé qui se disaient opposants. Et ce n’est pas fini car le MRC continue de dérouler le tapis sous l’impulsion de son Président qui, nous dit-on, en révélation exclusive, aurait pour hobby la pêche aux sardines. C’est-à-dire que l’auteur de l’ « urgence de la pensée », durant ses loisirs, a pour occupation favorite la pêche aux sardines. Et dans ce domaine, notre source d’information précise que « la pêche aux sardines en eaux troubles c’est son dada ».

La dernière action en date est illustrée par la marche du 22 Septembre 2020, inspirée par le MRC. Et la pêche a été bonne puisque les Camerounais ont pu confirmer la nature de certaines sardines qui s’étaient dissimulées sous des allures de silures ou d’hippopotames. Et comme dans toutes les parties de pêche, il y a toujours le gros morceaux qui fait la fierté du chasseur. Monsieur Célestin Djamen, cloitré chez lui, entre quatre murs a pu constater qu’il n’y avait pas eu de marche au Cameroun. Il conclut que la marche a été un échec, et ses raisons sont assez convaincantes car voyez-vous, ce responsable des droits de l’homme du MRC estime que la marche aurait été une réussite si les soldats avaient :

tiré et tué plusieurs Camerounais (hélas pour lui, les soldats ne peuvent pas tirer).
arrêté tous les dirigeants du MRC (on compte 2 ou trois responsables arrêtés)
arrêté tous les journalistes qui essayaient de couvrir les évènements (on compte 2 ou trois journalistes arrêtés)
Etc…

Je comprends la déception de Mr Djamen et je voudrais le rassurer que les miracles sont possibles et l’école du MRC peut faire non seulement muter une sardine mais surtout au MRC, ils aiment tous les Camerounais. En le maintenant au poste de secrétaire national aux droits de l’homme, le président Maurice Kamto démontre que Djamen n’est pas harponné et qu’il est plutôt dans les grands filets de la renaissance du Cameroun. « Saisis cette chance mon frère, la dignité n’a pas de prix ».

Je vais conclure cette révélation en soulignant que le MRC ne communique pas assez sur cet aspect qu’il prend heureusement très bien en compte dans son action car ce sont ces sardines, accrochées aux roches dans les profondeurs du marécage, qui torpillent tous les grands efforts que le président élu déploie pour rassembler les Camerounais autour du changement.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter