Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 08 05Article 611983

Opinions of Thursday, 5 August 2021

Auteur: Fosting Nzodjou

Faire fortune dans l'immobilier: un Bamiléké cadre du MRC dévoile les secrets au jeunes

Fosting Nzodjou Fosting Nzodjou

Dans une de ses tribunes récemment publiées, Fosting Nzodjou, entrepreneur œuvrant dans plusieurs secteurs dont celui de l’immobilier a donné quelques astuces aux jeunes pour bâtir leurs maisons de demain et faire fortune si l’on veut en faire son secteur d’activité.
CamerounWeb vous propose la tribune de l’entrepreneur Fosting Nzodjou.

---

Pourquoi je vous parle souvent des terrains? Pour moi il s'agit d'un appel à organiser votre vie sur tous les plans et non une simple affaire de terrain. Plusieurs de nos parents ont fini leur vie sans se construire parce qu'ils voulaient acheter et construire leur maison dans un quartier chic et sécurisé. Étant en location, ils rêvaient d'une maison comme celle du bailleur et voulaient être voisins de ce dernier.

Ce qu'ils ont oublié, c'est que le bailleur a acheté ce terrain c'était la brousse, il a attendu et la zone s'est développée.

Je suis un partisans de la construction d'une ville à hauteur donc au fond de moi je refuse l'expansion anarchique des villes comme c'est le cas. Mais, pour des besoins de sécurité en attendant un nouveau régime qui changera la vision de l'urbanisme et le code immobilier, nous devons nous mettre en sécurité.

Nous ne sommes pas des Européens qui ont un système social qui donne le droit au logement. Vous pouvez avoir des ambitions, des projets porteurs, des rêves. Mais, vous devez faire très attention car même ceux qui ne sont rien dans leur vie aujourd'hui avaient les mêmes projets et parfois, ont plus travaillé que vous. Mais la vie n'est pas toujours rose pour tout le monde.

Ceux qui disent parfois que le terrain est loin en brousse, qu'il est marécageux, que c'est la colline et qu'ils veulent un terrain bien situé, devraient toujours se demander s'ils sont à mesure de s'acheter ce dont ils ont besoin. En réalité, personne n'aimerait habiter à Mabanda comme ma tante et à Tsinga Elobi comme mon père. Mais, il est mieux d'habiter chez soi, dans ces quartiers, que d'accumuler 15 mois de locations impayées avec une femme et 6 enfants à l'appui.

Pour ceux qu'on a déjà arnaqué dans les affaires de terrain, vous ne devez pas vous décourager. C'est aussi ça la vie. Au Cameroun de Paul Biya, même le terrain titré n'a aucune garantie.
Pour les tribalistes haineux qui disent que les bamiléké ne vendent pas le terrain à l'ouest, j'aimerais leur répondre que la ville de Bafoussam est sur la terre des Feusep mais eux-mêmes n'y sont plus. Si la ville trouve ton village, les gens vont y acheter les espaces et se construire.

Chers jeunes, nous devons savoir que notre bonheur de demain se construit maintenant. Certaines personnes sont en location à Logbessou sur un terrain qu'ils avaient refusé d'acheter sous prétexte que c'est loin, puisque en ce moment-là, la ville s'arrêtait à pk 12.

Regardez Douala, Yaoundé, Bafoussam... Tous ceux qui ont des grandes parcelles de terrain ont acheté quand c'était encore la brousse, le marécage ou la colline. C'était au prix de rien, parfois 2000 f le m2. Soyez intelligent !

Acheter un terrain, y construire une petite maison est le début de sa vie. Cela ne vous empêchera pas de construire votre entreprise ou votre carrière, surtout que c'est votre terrain, vous pouvez le vendre comme et quand vous voulez et à un prix un peu plus élevé.

Rester en location et se marier puis faire plusieurs enfants, c'est le début d'une vie de l'incertitude. On a peur, on a la pression, on panique car la famille n'a pas de base solide. Que ce soit le terrain ou une petite activité économique dans votre vie, vous devez apprendre à commencer avec les moyens que vous avez.

Quand on est jeune, on a encore toute sa force et sa vitalité, qui malheureusement se confondent à la vie réelle. On oublie que cette force va s'étioler au fil des années. À l'âge de 40 ans, on commence à se fatiguer. À 50 ans on doit déjà baisser le niveau du travail et à 60 ans il faut déjà penser à se reposer.

Je sais combien de fois les temps sont difficiles, mais si vous êtes déterminés, vous pouvez organiser votre vie.