Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 09 22Article 619657

Opinions of Wednesday, 22 September 2021

Auteur: Marlène Mvoutou

FECAFOOT : Marlène Emvoutou donne des cours de gestion à Samuel Eto’o

Marlène Emvoutu dit soutenir la candidature de Samuel’Eto’o à présidence de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). L’ancienne candidate malheureuse à ce poste regrette cependant la présence de certains éléments dans le programme de l’ancien international camerounais. Samuel Eto’o ignorerait les bases de la gestion financière selon la tribune de Marlène Mvoutou que nous vous proposons.

Je vous ai promis de partager ma modeste analyse sur le projet du candidat à la présidence de la Fecafoot que je soutiens, Samuel Eto'o...

1 - sa proposition phare est celle qui consisterait pour le futur président de la Fecafoot , de reverser les indemnités de logement et transport qui lui sont dues au développement du football amateur .

N'ayant pas spécifié le mécanisme de redistribution aux clubs de football amateurs, cette proposition présente des limites:

a- refuser de percevoir cette indemnité est une défiance vis à vis d'une disposition statutaire de l'assemblée générale qui est l'organe suprême de la Fecafoot .
Le président de la Fecafoot ne doit pas être en porte à faux avec les décisions entérinées par l'assemblée générale.

En même temps qu'il lui faudrait éviter de nourrir les rumeurs selon lesquelles,
il voudrait acheter les consciences des présidents de clubs amateurs avec l'argent de la Fecafoot , comme il aurait acheté les consciences des dirigeants de l'équipe nationale avec ses primes non perçues quand il était joueur .

Cependant, si Samuel Eto'o est élu, il pourra percevoir ces indemnités et les donner à titre personnel aux veuves et orphelins d'anciennes gloires du football camerounais.
Cette disposition statutaire a une portée générale et ne saurait être adaptée en fonction du porte-monnaie du président de la Fecafoot .

Tous les anciens joueurs n'ont pas eu la même fin de carrière et donc ces indemnités leur permettent de subvenir à leur besoin tout en continuant de servir le Football .
Se présenter comme celui qui n'en a pas besoin est un signe de suffisance, qui peut être mal reçu par les acteurs du football.

Etoo doit savoir que 90 % des électeurs de la Fecafoot ont tout perdu à cause du football. Nombreux sont aigris , une mesure stigmatisante est contre-productive . Il est vrai que le football amateur a besoin de beaucoup de financement. Cependant tout financement du football correspond à une ligne budgétaire bien identifiée à la Fecafoot .
En matière de gestion, le respect des lignes budgétaire est la règle absolue.
Dans une prochaine publication, je partagerais mes analyses sur les voies de financement du football amateur.