Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 06 23Article 522571

Opinions of Tuesday, 23 June 2020

Journaliste: Boris Bertolt

Exploitation des employés: le milliardaire Bernard Fokou coincé de toutes les côtés


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

“Je vous écris ce matin pour déplorer quelques situations vraiment déplorables aux Acieries du Cameroun groupe fokou. En effet , ce que vous voyez en image c'est ce qui sert de point d'eau pour les employés des Acieries du Cameroun.

Tout le monde sait que le filtre à eau à l'origine a une couleur blanche. Regardez vous même ce qu'est devenu ce filtre après seulement quelques jours et ceci va rester là pendant des jours sans qu'on ne change et les employés continuent de consommer l'eau qui sort de ces filtres. Ceci n'est qu'un point d'eau parmi les autres mais je puis vous assurer que la situation est pareille sur tous les points d'eau.

Une autre situation, la majorité des entreprises fondées par les camerounais ont pratiquement la même situation quand à la valorisation des employés ( salaires minables) mais ce qui fait la différence entre ces entreprises c'est l'accord des prêts bancaires ( AVI : attestation de virement irrévocable) par certaines sociétés ce qui permet que certains employés réalisent certains projets à l'instar d'une maison.

Aux Acieries du Cameroun c'est ce qui n'existe pas. Tu te contentes du salaire de catéchiste qu'on te donne qui ne te permet pas d'abord de finir la fin du mois. Avant la fin du mois, les employés ont déjà pris l'avance sur salaire ( quinzaine) ce qui fait que, à la fin du mois, il lui reste pas grand chose et cet exercice se répète tous les mois.

Tu fais 10 ans chez fokou, non seulement t'es sur place en terme de salaire, pas d'avancement, les échelons qui devraient même augmenter automatiquement, rien. Quand ils essaient de faire, on coupe une prime ailleurs pour ajouter à ton ancienneté et ton salaire reste le même.

Figurez-vous que même les médailles, ce sont les employés qui se battent en se cotisant pour aller à Yaoundé déposer les dossiers et quand ça abouti même, on vous donne ça au poste de travail ? Venez voir les employés à l'heure de la pause assis au sol en face de la société avec la poussière car c'est une voie où beaucoup de véhicules circulent ( c'est par là que les véhicules de transport urbain DOUALA Yaoundé passent) pour manger et cela ne dit rien aux dirigeants.

Même fokou passe là et ça lui dit rien. Quand j'ai été recruté, je me suis rendu au restaurant que j'ai trouvé et quand je suis sorti de là, j'ai plus jamais mis les pieds ( non seulement la nourriture n'est pas bonne, tu partages ton plat avec les mouches) du fait que l'espace qui sert de restauration n'est pas aménagé dans les normes. On ne peut pas continuer à traiter ses employés de la sorte”

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter