Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 01 12Article 484267

Opinions of Sunday, 12 January 2020

Journaliste: 237online.com

Exclusion du Cameroun de l'AGOA: les vraies raisons enfin dévoilées

Ce jour j’ai promis de donner sur ma page la véritable raison pour laquelle les USA ont exclu le Cameroun du African Growth Opportunity Act ( Agoa) mais avant, je dirai ce que c’est cette histoire de AGOA.

Ce que je dis ici n’est pas dans le cadre d’un parti politique mais je parle comme un citoyen qui aime son pays et qui respecte ses institutions. Plusieurs s’interrogent sur la recrudescence de mes publications qui semblent être en faveur du régime que je dis combattre mais je crois que c’est une erreur de croire qu’être opposant veut dire » tuer ou favoriser la mort de son pays ». Je suis un noble patriote courageux et épris de justice . Mon slogan est « LA RÉPUBLIQUE AVANT L’IDÉOLOGIE POLITIQUE »

Pour entrer dans le sujet proprement dit, L’exclusion du Cameroun de l’AGOA depuis 2019 devait prendre effet dès le 1er Janvier 2020. L’entrée en vigueur de cette décision du Président Américain contre le Cameroun dépendait de la situation sécuritaire dans le NOSO.

Jim noah

C’est quoi l’AGOA?

L’ AGOA est une loi sur la Croissance et les opportunités de développement en Afrique . C’est une initiative américaine qui permet aux pays d’Afrique subsaharienne de vendre leurs produits sur le marché américain sans droit de douanes . Cette loi a été promulguée en 2012 afin de promouvoir le commerce et les investissements entre les États Unis et l’Afrique subsaharienne en accordant aux pays admis un accès en franchise de droits de douane et sans restriction quantitative au marché américain afin d’améliorer la compétitivité.

L’argument que donne le pays de Trump pour justifier cette mascarade mal organisée c’est la situation des droits de l’homme et humanitaires qu’ils disent être bafouillés dans le NOSO. On s’aperçoit que cette crise est visiblement devenue le fond de commerce Politique d’une certaine opposition camerounaise et ses alliés internationaux.

Je suis surpris qu’un pays qui décide de tuer un général d’armée d’un autre ou encore qui a passé son temps au fil des années à orchestrer des frappes lourdes contre ses adversaires sans mandant d’intervention des Nations Unies en tuant des milliers soit le premier à militer pour le respect des droits de l’homme au Cameroun. C’est tout simplement amusant. Vous comprenez donc que ce qu’ils disent n’est pas vrai et le problème est ailleurs.

Voici la véritable raison. Le Cameroun un pays particulier l’un des rares je dirai même seul au centre du monde a toujours présenté des caractéristiques favorables à la guerre. Nos eaux et notre relief sont propices non seulement à formation militaire aussi pour la guerre. Le Cameroun est donc une zone stratégique avec une équation compliquée. Voilà pourquoi plusieurs puissances étrangères à l’instar de la France ont voulu y établir des bases militaires.

Après la construction du port en eaux profonde de Kribi, le pays de l’oncle Sam a détecté une zone de la mer très profonde et stratégique. Ce dernier a dépêché un de ses diplomates dont vous connaissez le nom , Un célèbre député visiblement ami des ennemis interne du Cameroun pour ordonner au Cameroun de lui céder cette partie profonde de la mer à Kribi afin d’y placer un SOUS MARIN ou encore une base militaire sous marine pour dire simple. Kribi est donc très prisé pas seulement dans le domaine commercial mais aussi sur un plan militaire. Après la discussion au sommet, l’État du Cameroun oppose une fin de non recevoir à cette démarche malsaine. Ne pouvant pas attaquer un pays du precarré français aussi facilement, Le pays de l’Oncle Sam essayant de paralyser le Cameroun décide de le sortir de l’AGOA.

Il faudrait noter que cette histoire de AGOA ne nous rapporte pas grand chose et on peut s’en passer.
Seuls 2,6% des produits Camerounais ont été vendus aux USA en 2018 selon la note sur le commerce extérieur du Cameroun de l’Institut national de la statistique. Selon ce même institut, les USA ne font pas partie des destinations prisées par les exportateurs locaux. Nos principaux clients sont la Chine ( 22,2%) l’Italie ( 13,7%) les pays bas ( 8,4%) la France ( 5,9%) et l’Espagne ( 5,9%). ceux ci ont acquis 77,5 % des produits d’exportation Camerounais. Nous pouvons donc faire sans les États Unis. Ils ne nous apportent rien de grandiose au point de nous faire du chantage. Le Cameroun est riche et peut sans eux si les gouvernants décident de bien travailler.

Soutien total aux institutions de la République. Tenez bon, ça ira.