Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2018 12 30Article 453180

Opinions of Sunday, 30 December 2018

Journaliste: Patrice Nouma

Etoudi: voici le nouveau plan de Ngoh Ngoh contre Louis-Paul Motaze

Le scandale de la CAN menaçant de couler le SG/PR Ferdinand Ngoh Ngoh et son complice Ben Modo , le clan Nnanga des protégés de Chantal Biya fait tout pour couler quelqu'un du clan bulu avant que leur chef le manipulateur Ngoh Ngoh ne soit coulé par Biya.

Ferdinand Ngoh Ngoh cherche par tous les moyens à couler Louis Paul Motazé, le ministre des finances qu'ils soupçonne de l'avoir trahi en dévoilant tous ses détournements des marchés des la CAN en complicité avec Ben Modo auprès de Paul Biya.

LIRE AUSSI: Retrait de la CAN: Constant Moukoko a failli étouffer Me Akere Muna

Vous savez bien qu'une «élite» proche de Biya est capable de massacrer tout le monde, si c'est possible, afin d'éviter de se retrouver à Kondengui.
Actuellement, Ferdinand Ngoh Ngoh prie sans cesse son dieu de l'enfer pour avoir la tête de Motazé.

Afin de susciter des accusations de vols ou de détournements des fonds publics de l'intérieur du ministère des finances, Ngoh Ngoh cherche des personnes qui peuvent l'aider.

Il a aussitôt trouvé l'oiseau rare, en la personne de madame Mbarga Marie Catherine, inspecteur chargée des services fiscaux, à qui il miroite une nomination comme ministre au prochain gouvernement.

Pour ce faire, Ngoh Ngoh adresse à Mme Mbarga une lettre qu'il présente comme sur hautes instructions de Paul Biya:«... j'ai l'honneur de vous notifier les hautes instructions du CHEF DE L'ÉTAT [ndlr, en majuscules, pour bien frapper l'esprit de la dame] prescrivant une investigation au niveau le plus élevé... pour votre probable nomination au prochain remaniement ministériel...

«Ainsi selon la discrétion du PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, vous êtes pressentie dans les cinq (05) niveaux de l'organisation gouvernementale au Cameroun, à savoir: le Ministre d'État, le ministre, le ministre délégué, le Ministre chargé de mission, le Secrétaire d'État».
Nous savons que ce n'est pas le SG/PR Ngoh Ngoh qui doit demander que le ministre Motazé soit enquêté, mais le premier ministre.

LIRE AUSSI: Ambazonie: 08 sécessionnistes présumés tués à Bangoulan

En plus, avec cette lettre, qu'une source gouvernementale nous a confiée en exclusivité, Ferdinand Ngoh Ngoh se révèle comme le chef du gang de la présidence de la république du Cameroun qui fait le trafic des nominations et des signatures du vieillard Paul Biya, usant des termes manipulateurs du genre «j'ai l'honneur de vous notifier les hautes instruction du CHEF DE L'ÉTAT» et «selon la discrétion du PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE».

Notre source nous dit que Paul Biya n'est pas au courant d'une proposition de Mme Mbarga Marie Catherine epouse Tim Modo à un poste de ministre.
Mme Mbarga, ne tombez pas dans le piège du truand Ferdinand Ngoh Ngoh, qui va vous noyer. C'est un malfaiteur et manipulateur qui vendra votre tête au plus offrant, comme il cherche actuellement à vendre celle de Louis Paul Motaze à Paul Biya.

Ferdinand Ngoh Ngoh, manipule qui tu veux mais tu tombera et de la mauvaise maniere.