Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 09 14Article 618502

Opinions of Tuesday, 14 September 2021

Auteur: Chance Lion

Etoudi : voici comment ils abusent de la fragilité de Biya pour s’enrichir

Voici comment ils abusent de la fragilité de Biya pour s’enrichir Voici comment ils abusent de la fragilité de Biya pour s’enrichir

Du haut de ses 88 ans, Paul Biya ne maitrise plus tous les grands dossiers de l’Etat comme dans les années 90. Les proches du président de la République se constituent des fortunes colossales en tournant régulièrement « en bourrique » le locataire du Palais de l’Unité. Selon l’activiste Pro Biya Chance Lion, la nouvelle trouvaille des proches de Biya et la construction de manière délibérée de « petites barraques » le long des futures grandes routes qui seront tracés. Leur stratégie semble marcher. Selon la même source, ils récupèrent des dizaines de millions d’indemnité pour libérer les parcelles.

Dans cette lettre ouverte adressée à Paul Biya, Chance Lion dénonce les agissements des cadres véreux qui entourent le chef de l’Etat.

Excellence Monsieur le Président de la République Paul Biya, il faudrait que certains de vos très proches collaborateurs, vous expliquent, nous expliquent par quelle alchimie et sur la base de quoi l'Etat du Cameroun indemnise "Les Populations" à coup de centaines de milliards de francs, sur les tracés des différents "grands projets" que vous avez initié depuis le Septennat des Grandes réalisations (Barrages, Ports, Routes, Stades, Autoroutes...).

Il se murmure qu'ayant vent des projets à venir, certains de vos collaborateurs investissent quelques francs à l'avance sur des terres le long des tracés des nombreux projets, pour après être indemnisés à coup de centaines de millions de Francs par L'ÉTAT, ce qui a une incidence sur le délai d'exécution et le coût des dits travaux. Ceci a été le cas sur les projets de Construction du Port en eaux profondes de Kribi, les autoroutes Kribi-Lolabe, Yaoundé-Nsimalen, Yaoundé-Douala, Les routes, les Barrages de Memvele'e, Lom Pangar et Mekin, les stades de Japoma, Olembe, Bafoussam, Limbe et de nombreux autres projets similaires.


Le problème d'indemnisation des "Populations Fictives" sur les Chantiers routiers et Autoroutiers font que l'entreprise adjudicataire du marché de réalisation de ces projets restent plus longtemps, mobilisent plus longtemps les engins avec des pénalités qu'ils font payer aux maîtres d'ouvrages à des sommes énormes. Pour les indemnisations de construction du Port Autonome de Kribi, il se dit également qu'on a même indemnisé des terrains en mer. Pour le Stade de Japoma, un de vos collaborateurs, toujours en fonction avait plus de 80 hectares de terrain qui ont été indemnisé, alors même qu'il n'est pas originaire du Littoral. Comment sur la route Batchenga-Ntui-Yoko-Lena-Tibati on peut indemniser des "Populations" en pleine forêt Équatoriale ? Comme ces Populations ont eu le flair qu'un jour la route passera par certains endroits ?

Excellence Monsieur le Président, des millions de Camerounais sont toujours convaincus de ce que vous avez une vision pour notre pays; convaincus de ce que vous avez de nombreux projets pour nombreux, certains animés de très bonne volonté, moralité et l'intérêt général vous accompagnent et vous accompagneront à matérialiser cette vision et ces projets, cependant de nombreux autres également sont animés par l'intérêt personnel. Excellence Monsieur le Président, d'où je viens, on ne conseille pas un adulte, plus encore s'il est un patriarche, mais d'où je viens, on dit également que "aussi utile vous a été une dent, n'hésitez pas à vous en séparer si elle est carriée, au moment de vous en séparer, elle vous fera certes mal quelques temps, mais ce sera pour la bonne santé de votre bouche".

Nous sommes conscients de ce que 26 années de votre Magistère vous ont été volé. Ceci entre, les Coups d'état manqués, les chutes de prix de matières premières, la dévaluation du Francs CFA, les années de braises de 90-92, les ajustements structurels, l'atteinte du point d'achèvement et les paiements de la dette coloniale qui nous a été imputée par nos précédents colonisateurs. Ce n'est que vers 2008, que vous avez commencé à implémenter votre VISION, vos projets et votre politique.

A l'heure où vous vous préparez à lancer une nouvelle équipe gouvernementale, que votre bic rouge fasse ce qu'il a à faire pour l'intérêt suprême de notre nation. Je vous souhaite très longue vie et que les dieux de nos ancêtres vous bénissent et bénissent notre grande nation le Cameroun.

Chance lion.
La suite avec les commissions que les gens exigent pour faire payer les factures objets de la commande publique (marchés publics, bon de commande...).