Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 04 10Article 460583

Opinions of Wednesday, 10 April 2019

Journaliste: Boris Bertolt

Etoudi: voici celui qui répand la haine tribale au sein du sérail

Beaucoup connaissent Mama Fouda, l’ancien ministre de la santé. Celui là même qui avec les émeutes de la fin avaient déclaré que “ les casseurs rentrent chez eux” . Une façon de stigmatiser nos frères Bamileke alors que toutes les ethnies souffrent de la vie chère au Cameroun. Il se croyait éternel au gouvernement. Il est tombé et parce qu’il a peur de l’opération Épervier, il se fait tout petit.

Philippe Mbarga Mboa, appelle aujourd’hui à la paix et au vivre ensemble. Pour lui “ tout le monde est chez lui au Cameroun “ et s’il est est sincère c’est tout à son honneur. Mais le mal a toujours des adeptes. C’est vrai c’est en sardinavie mais il faut dénoncer n’importe où par peur de contât.

Ainsi, dans le cadres des batailles pour les législatives et municipale, Djomgoue député RDPC depuis des lustres et voué au pillori. On ne veut pas le chasser parce qu’il est du RDPC, mais selon des ministres de Paul Biya, parce qu’il est Bamileke et ça c’est inacceptable. Bien qu’il doit Sardinard, qu’il soit chassé par rapport à ses réalisations et non son ethnie.

Au cœur de cette cabale, un homme Etoundi Ngo Laurent Serge. Que c’est lui capitaine de l’équipe conduite par Ngah Koumda , un ex député vomit dans la Lekié pour malversations financières et trahison politique.

Les reunions tribales sont faites par Etoundi NGoa soit disant pour le compte des Mvog- Beti. Ses propos sont clairs: “ que le bami laisse son leur histoire de bon cœur, qu il aille prendre sa retraite parlementaire à l ouest”.

Au cours de cette réunion un des participants a lancé : « Il a tué le collège de notre sœur Sylvie ( Okeng, ndlr) » , en faissant recruter des élèves dans des écoles publiques . A Etoundi Ngoa de répondre « Il va voir ce qu’il va voir » .

Etoundi Ngoa ne se cache pas pour tenir ces propos. Pendant la présidentielle, il avait donné des instructions fermes: “ le Bamileke de KAMTO ne Gagne pas ici”. Pour lui c’est un ticket de récompense. Il dit à qui veut l’entendre qu’il est le futur délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé. Pour un ministre de la République, faire la guerre à un Bamileke fusse t’il Sardinard et membre du RDPC est la voie royale pour être nommé par Paul Biya.

Voilà donc ce à quoi Biya a réduit ses propres partisans.

Bon ça c’est personnel que les voyous disent que je défends Djomgoe parce qu’il est Bamileke. Je m’en fiche. Car quand je défends mes frères Bulu attaqués inutilement ici et que les extrémistes Bamileke m’insultent vous n’êtes pas là. Donc je m’en fiche de ce que vous pensez.