Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 05 07Article 462594

Opinions of Tuesday, 7 May 2019

Journaliste: Zephirin KOLOKO

Etoudi: ce que cache la stratégie du tribalisme de Paul Biya

C’est un fléau qui est dans l’ADN du système. Au lendemain du coup d’Etat du 06 Avril 1984, les thuriféraires du régime se sont assis autour d’un comité présidé par Joseph Owona. Ils ont pensé qu’il fallait fractionner pour que la seule personne qui fasse l’unanimité soit Paul Biya. L’un des proches collaborateurs du Chef de l’Etat voulait même qu’il prenne un texte interdisant aux originaires d’une certaine région d’acheter le terrain à Yaoundé. Proposition qui a été rejetée .Ainsi, le tribalisme au Cameroun a été institutionnalisé.

On a pensé à ça comme on a pensé au système. Mais le problème c’est que cette institutionnalisation a eu pour conséquence qu’on en arrive à des situations ingérables aujourd’hui. Sinon, pourquoi chez –nous, anglophone est une tribu ? Souvenez-vous de « Mbalmayo » au lendemain du coup d’Etat de 84? Amadou Ali avait dit qu’après Biya, il n’est pas question qu’un Beti prenne le pouvoir.

Cette façon de fonctionner a créé au sein du sérail un système de délation.
Depuis l’arrestation de Maurice Kamto, certains ont juré de faire la guerre à toute une partie de la population : les bamilékés. Certains médias ont été mis à contributions. Ces individus sans foi ni loi prolifèrent sur le marché de l’invective tribale sans être inquiétés pour incitation à la haine. Du jour au lendemain, le mépris envers les originaires de l’Ouest est tellement poussé. A cela, s’ajoutent l’insulte, l’injure, l’appel à la haine et ce que Freud appelait la psychose délirante. Mérite-t-on un traitement inhumain parce qu’on est de la même région que Kamto ? Non.

On s’attaque à d’innocents camerounais qui contribuent à l’édification du pays et à la promotion du vivre-ensemble, au motif que le leader du Mrc a constitué un parti ethno-régionaliste pour prendre le pouvoir. Cet opposant-là n’a pas pu avoir 50 % de voix dans sa propre région lors de la présidentielle du 07 octobre dernier .C’est le président Paul Biya qui a gagné à l’Ouest. Maurice Kamto a mordu également la poussière dans la région du Sud, tandis que Paul Biya a raflé plus de 90% dans sa région d’origine. Alors question : qui est plus tribaliste que qui ? Pour des raisons de salubrité publique, nous laissons chacun répondre à cette question.

Ne pas réagir face à la dérive tribale est un bien mauvais service à rendre à la démocratie et au débat d’idées. En tout cas, le peuple n’est pas dupe et ne se laissera pas distraire par les intellectuels d’un autre genre.