Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 04 16Article 461000

Opinions of Tuesday, 16 April 2019

Journaliste: Boris Bertolt

Etoudi: Ferdinand Ngoh Ngoh tombé en disgrace !

Ferdinand Ngoh Ngoh a cultivé depuis sa nomination au Secrétariat général de la présidence de la République un vaste réseau qui fait aujourd’hui de lui l’un des hommes les plus puissants de la République ou même le plus puissant. Dans l’armée il a progressivement consolidé sa stature en se rapprochant des israéliens du BIR qui assurent également la sécurité de Paul Biya. Pas surprenant donc que lorsqu’il a été maintenu au sein du gouvernement et promu ministre d’Etat, ils ont ouvert des bouteilles de champagne. Car les liens passent bien entre eux.

Mais, les liens sont plutôt tendus avec le colonel de la garde présidentielle Raymond Charles Beko Abondo. Récemment, Ngo’o Ngo’o, l’homme à qui on ne refuse rien envoie au COM GP, une liste d’officiers majoritairement Nnanga Eboko qui doivent passer à des grades supérieurs. Beko Abondo s’y oppose en indiquant qu’il ne répond que du chef de l’état. Et a rejeté les propositions du SGPR. Tout en faisant une note à l’attention de Paul Biya.

Mais, cette épisode doit simplement être mis dans le contexte des luttes de pouvoir à la présidence de la République entre Ngo’o Ngo’o et MVONDO Ayolo. Beko Abondo étant réputé proche de l’actuel directeur du cabinet civil.