Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 07 25Article 530077

Opinions of Saturday, 25 July 2020

Journaliste: Patrice NOUMA

Escroquerie - Rackettage: le Contre-Amiral Joseph Fouda à la tête d'une mafia militaro civile


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Il se nomme Joseph Fouda. Il est en ce moment contre-amiral et Conseiller Spécial du Président de la République Paul Biya.

Il se retrouve au cœur d'une vaste mafia qui met en association à la fois des hauts gradés de l'armée, de la police, de la gendarmerie, des hommes d'affaires et des civils bien identifiés dans les rues de Yaoundé.

Au centre de ce grand réseau, outre le Contre-Amiral Joseph Fouda qui tire les ficelles dans l'ombre, se trouve un jeunhomme, devenu il y'a quelques années par la force des choses handicapé au point d'être coincé sur une chaise roulante.

Ce jeunhomme dont la vie et celle des membres de sa famille est menacée aujourd'hui est celui qui a pendant des années servi d'appât à plusieurs personnalités aussi bien camerounaise qu'étrangères pour le compte du contre-amiral Joseph FOUDA.

En brève, il s'agit d'un vaste trafic qui se définit en triangle. Au sommet du triangle se trouve le contre-amiral Joseph Fouda qui sert de caution morale pour les actions d'escroquerie, de chantage, d'arnaque aux conséquences les plus vicieuses et les plus inimaginables. De l'autre côté du triangle se trouve ce jeunhomme à la mobilité réduite qui est utilisé par le contre-amiral Joseph Fouda pour non seulement appâter les victimes mais également en assurer les décharges de centaines de millions pour les convoyer dans les destinations choisies par le contre-amiral Joseph Fouda. Le dernier angle du triangle est celui des hauts gradés de l'armée, de la police et de la gendarmerie sans oublier les hommes d'affaires qui sont sous la botte du jeune handicapé utilisé par le Contre-amiral Joseph FOUDA.

À travers ce triangle vicieux, le contre-amiral s'est fait des centaines de millions de Francs CFA à travers les promesses de nomination à des anciens ministres qui désiraient faire leurs retours au gouvernement, des monnayages d'importants postes à la fonction publique pour de hauts cadres de l'administration, ou des officiers de l'armée, des promesses de marchés publiques de l'État à des hommes d'affaires sans oublier des racket sous diverses formes .

Dans ce cercle extrêmement vicieux, des victimes se comptent par centaines. Allez demander à l'ancien Ministre Bernard Messengue Avom combien a-t-il versé au contre-amiral Joseph Fouda qui lui a fait miroiter un éventuel retour au gouvernement. Allez interroger le neveu du Président Tchadien nommé Kalifha, jeune homme d’affaires, qui l'a chassé du Cameroun après l'avoir dépouillé d'un montant de près d'un milliard et demi. La liste est loin d'être exhaustive.

Nous tairons les noms des officiers supérieurs qui sont utilisés dans cette besogne pour l'instant. Cependant, on peut ajouter à cette liste le nom d'un jeunhomme nommé ALMANY SOW qui se retrouve en ce moment dans le cabinet du président Gambien et qui pendant longtemps a travaillé pour le compte du Contre-amiral Joseph Fouda au Cameroun. Ce dernier, fils du feu Professeur SOW, médecin à l'hôpital central de Yaoundé était utilisé par le Contre-Amiral Joseph Fouda pour séduire, coucher et filmer les ébats sexuels entre lui et les épouses de plusieurs ministres en fonction afin de les tenir par voie de chantage. Allez y demander au Ministre Angouing combien a-t-il versé au contre-amiral Joseph Fouda pour que ce dernier ne publie pas les vidéos de son épouse qui était tombée dans le piège de ce maître chanteur.

On pourrait citer le nom de cette jeune dame appelée NKORO TSANG, nièce du contre-amiral Joseph Fouda résidant au Sénégal qui réceptionne la plupart des montants que certains hommes d'affaires envoient à son oncle par l'intermédiaire du jeunhomme à la mobilité réduite.

D'autres intermédiaires sont utilisés par le contre-amiral Joseph Fouda à l'instar de NADJIROU DIALLO, MOHAMED BAH, AKAMBA ARMELLE TATIANA ou encore un certain TALLA qui est spécialisé dans la conversion du FRANC CFA en devises étrangères pour le compte du Contre-amiral (nous y reviendrons en détails sur les procédés de ces derniers avec leurs contacts et vidéos)

Cependant, maintenant que ce jeune utilisé par le contre-amiral semble exiger plus à son mentor le contre-amiral au vu des risques pris dans ce cercle d'arnaque et de haute escroquerie qui l'amène à côtoyer la mort au quotidien du fait des règlements de comptes de certains victimes qui pourraient se retourner contre lui , ce dernier a manifestement décidé de l'éliminer et le pauvre jeune homme handicapé est obligé de vivre caché .

Seulement, quoiqu'il arrive, nous aurons le temps de diffuser dans le prochain acte, les noms des différents complices du Contre-amiral Joseph Fouda, quelques vidéos des transactions d'argents avec certains hommes d'affaires , des bandes audio ou il donne des instructions, des documents falsifiés ou il imite les signatures du Président de la République et du Secrétaire général de la présidence de la République aux fins de trafics d'influence et bien d'autres preuves que nous détenons depuis de nombreux mois. Nous y reviendrons ce pour autant qu'il y'a plusieurs mois, alors que nous avions commencé l'enquête autour de ce scandale en publiant quelques extraits, des sources introduites nous avaient dissuader de SURSEOIR à cette action en nous rassurant de ce que Paul Biya avait décidé de limoger et de mettre aux arrêts ce collaborateur véreux, cupide et extrêmement dangereux. Malheureusement, il n'en fut rien et ce conseiller spécial a continué ses sales besognes au point de faire assassiner une vieille maman à NKOL NDA, juste en périphérie de Yaoundé, après lui avoir arraché son terrain ou il construira un duplexe de dernière génération (Nous y reviendrons).

Vous ne perdez rien à attendre. Seul Paul Biya viendra nous dire pour qui travaille réellement le contre-amiral Joseph Fouda. Ces milliards qu'il a encaissé aux nombreuses victimes reviennent au final à qui puisque les comptes n'ont jamais été demandé à ce dernier.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter