Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 01 29Article 570013

xxxxxxxxxxx of Friday, 29 January 2021

Source: BORIS BERTOLT

Epervier: malgré l’arrêt des poursuites, Atangana Kouna va rester en prison

Basile Atangana Kouna rêve de sortir de prison. Ses réseaux sont en marche. Le 2 décembre 2020, Paul Biya a ordonné l’arrêt des poursuites contre l’ancien ministre des eaux et de l’énergie, Basile Atangana Kouna dans l’affaire CAMWATER.

Dans cette affaire, Basile Atangana Kouna était poursuivi pour détournement de deniers publics. L’arrêt des poursuites judiciaires contre l’homme d’affaires belge, Jacques Michel Viviane Jean Massart et Basile Atangana Kouna porte sur les infractions respectivement de détournement des biens publics et de complicité des mêmes faits évalués à 1,7 milliards de F.
Les biens de Basile Atangana Kouna avaient été saisis par la justice camerounaise. Il s’agit entre autres, des coffres saisis dans deux banques donnant plus de 825 millions de FCFA. Egalement, 971 000 euros et quelque 222 256 dollars US. Soit un total ; après conversion, d’un peu plus de 754 millions de FCFA. Cet argent était logé dans les comptes bancaires de BGFI Bank. Précisément dans l’agence située à la Montée Ane Rouge de Yaoundé. Un compte de 150 millions de FCFA appartenant à une autre de ses proches a été saisi.

Mais cette décision de Paul Biya ne change rien dans le fond. Car Le 5 juin 2020 le Tribunal criminel spécial avait entériné l’arrêt des poursuites prononcée par le procureur général Justine Ngougnou Tchokontieu. Ceci avec l’onction de la partie civile, à savoir Camwater qui exigeait la restitution du corps du délit au détriment d’un long procès. Comme l’instruit Paul Biya, l’argent saisit sera reversé dans le trésor public.
Mais Basile Atangana reste en prison. Car, il est condamné à 12 mois de prison pour émigration clandestine aggravée. Cette peine lui a été infligée le 7 février 2020 au tribunal de 1ere instance de Yaoundé lorsqu’il a tenté de fuir la justice camerounaise avant d’être rattrapé au Nigéria où il se cachait avant de vouloir rejoindre l’occident avec plusieurs passeports.
Cette peine expire le 7 février 2021. Atangana Kouna, sera t’il libéré ?

les choses ne sont pas si évidentes pour l’ex-Dg de la Camwater par ailleurs ancien ministre de l’Eau et de l’énergie. Car plusieurs accusations pèsent sur lui. Basile Atangana Kouna est par exemple accusé d’avoir mis sur pied en coaction une « société écran » dénommée Aspac Cemac Sarl pour « sous-traiter frauduleusement le contrat commercial d’environ 40 milliards de F conclu entre la Camwater et Aspac International le 21 novembre 2009 ». Une manœuvre qui aurait en effet facilité la distraction des fonds.

Atangana Kouna est également pointé d’avoir pris un intérêt dans un acte, notamment en attribuant à la société Trinity Sarl un marché de 10 millions de FCFA relatif à la location des véhicules à Aspac International. Ceci, toujours lorsqu’il était patron de la Camwater.

Le chemin de la redemption est donc encore bien loin pour ce milliardaire qui s’est enrichi de manière ostentatoire sur le dos du contribuable camerounais.

Arret des poursuites contre Atangana Kouna

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter