Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 12 14Article 562184

Opinions of Monday, 14 December 2020

Auteur: BORIS BERTOLT

Epervier: Ketcha Courtez impliquée dans l'affaire des 1 milliard FCFA à la SIC

La semaine dernière, je vous annonçais qu’en date du 10 novembre 2020, la commission administrative et financière de la société immobilière du Cameroun ( SIC) présidée par mme OVA représentante du ministère des Finances au conseil d’administration de la SIC rejetait une d’autorisation de gré à gré d’un montant de 1 milliard hors taxe pour l’achat d’un logiciel.

Mais, ce qui n’était pas apparu c’est le fait que cette dépense en gré à gré d’un milliard fcfa avait été autorisé par la présidente du Conseil d’Administration de la SIC qui n’est rien d’autre que la ministre de tutelle, Ketcha Courtes à la suite d’une résolution du Conseil d’administration du 20 décembre 2019.

Selon nos informations, le projet a e?te? initie? du temps de l’ancien Directeur Ge?ne?ral de la SIC, Gabriel Bengono jusqu’a? son limogeage en aout 2019, il n’avait re?ussi a? finaliser le projet. Le nouveau Directeur Ge?ne?ral va trouver le dossier sur la table et va relancer le projet.

A l’origine, le projet est lance? a? la demande du Contrôle Supérieur de l’Etat ( CONSUPE )qui apre?s plusieurs contro?les, a constate? que l’entreprise perdait beaucoup d’argent. Ce sont ainsi plusieurs milliards de pertes se?ches qui ont e?te? enregistre?es. Ce n’est un secret pour personne, la SIC a affiche? un tableau de?ficitaire depuis plusieurs anne?es et ce n’est qu’au cours de cette anne?e 2020 que les chiffres ont e?te? positif.

Le syste?me d’information inte?gre? constitue selon eux un moyen en re?alite? de rassembler plusieurs logiciels inte?gre?s pour moderniser et automatiser la gestion de la SIC (paie, marche?s publics, loyers, achats, comptabilite?, ressources humaines, etc…) et permettre ainsi de limiter les e?ventuels de?tournements et la maitrise des recettes.

En date du 30 avril 2020, la ministre Ketcha Courtez adresse une correspondance au DG de la SIC, Ahmadou Sardouana où elle donne « un avis conforme » pour l’octroi d’un marché de gré à gré de 1 299 625 137 fcfa à la société ST2I CONSULTING pour la réalisation de ce logiciel.

A cette période, les liens sont encore bons entré Ketcha Courtez et Ahmadou Sardouana qui est son ancien secrétaire général au ministère de l’urbanisme et de l’habitat. Mais par la suite ils vont se dégrader. Car, Ketcha Courtez exige « sa part » sur un ensemble de projets de la SIC. La crise éclate entre les deux. La ministre soupçonnant également Ahmadou Sardouana de vouloir la remplacer dans un prochain gouvernement.

C’est donc dans ce contexte de crise des rétro commissions et luttes d’influence politique qu’en mesure de représailles, Ketcha Courtez fait bloquer en novembre 2020 le projet d’acquisition d’un logiciel dont elle même a officiellement demandé au directeur général de la SIC « de prendre toutes les dispositions nécessaires pour finaliser les procédures y relatives ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter