Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 06 22Article 522196

Opinions of Monday, 22 June 2020

Journaliste: Boris Bertolt

Enseignements supérieurs: Fame Ndongo accusé d'arnarquer les étudiants


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

“En ces durs moments de crise imposée par le Covid-19, le Minesup et ses différents centres d'examens nationaux arnaquent IPES et étudiants! Tenez pendant que la reprise officielle des cours en présentielle étaient fixés au 1er Juin 2020 pour l'ensemble des différents segments de l'éducation, la date butoire du dépôt des dossiers pour l'examen BTS étaient fixés au 30 Avril 2020 au Minesup ! Conséquence, le confinement aidant, tous les acteurs, en particulier les étudiants et les IPES étaient en retard. Aujourd'hui on paie les pénalités directement au Minesup, à l'abri des regards indiscrets pour déposer les dossiers de candidature à cet examen, malgré la conjoncture! Et comme si cela ne suffisait pas, les centres d'examen imposent à chaque IPES de payer les frais de matière d'oeuvre pour les épreuves pratiques liées à cet examen.

Ceux-ci varient entre 200 000 et 1000 000 de FCFA/suivant les spécialités. Comme il y a plus de 200 IPES chapeautés par le Minesup, vous imaginez ce que de mediocres fonctionnaires ponctionnent sur le dos de pauvres promoteurs dont certains ont perdu plus de la moitié de leurs effectifs du fait de cette crise sanitaire... Ce qui est rocambolesque dans cette histoire, c'est que ces frais de matière d'oeuvre n'ont jamais existé par le passé et avec raison! A partir du moment où on a payé les frais d'examen tout le reste est à la charge du Minesup...

Le chantre de cette grande escroquerie est l'I.U.T. Fotso Victor de Bandjoun, le Centre d'examen de l'Ouest. C'est le laboratoire de la grande maffia. Au delà des effectifs pléthoriques de professeurs supposés chargés de mission que le directeur de cette institution envoie dans les IPES pour de simples soutenances de rapport de stage de 50 pages (avec tout ce que cela comporte comme charges à supporter par de pauvres promoteurs bien-sûr), il faut maintenant payer les frais de matière d'oeuvres condition sine qua none aujourd'hui pour programmer les soutenances ; ensuite il faut encore payer 30 000 FCFA /IPES pour acheminer les PV au Minesup !

En ce moment précis, une grève d'étudiants se prépare dans différents campus d'IPES Parce que les promoteurs de ces établissements pris entre deux feux ne sont plus en mesure de répondre à toutes les exigences du Minesup et ses démembrements. Une seule question : que deviendront les étudiants que ces IPES ne pourront plus absorber faute de moyens? Ainsi va le Cameroun”

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter