Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 01 03Article 483085

Opinions of Friday, 3 January 2020

Journaliste: Coupsfrancs.com

Enlisement de la crise Sociopolitique: 'Biya se bat comme un coq sans tête '

C’ est un Paul Biya malheureux et dénudé de toutes les réalités sociétales que les Camerounais ont écouté le 31 décembre 2019 à la télévision nationale. L’homme qui sous le string de la France vola les élections du 7 octobre dernier porte désormais une croix lourde et difficile à implanter . On le voit se battre comme un coq trempé dans l’eau chaude dont les ailes battent les derniers sentiers.

BIYA EST FINI

En une période aussi tendue et difficile pour les Camerounais de tout bord, un moment hanté par des démons de la guerre qui entourent M. BIYA, les Camerounais ???????? attendaient de celui qui se dit encore président de la République non seulement un discours sur le bilan de ses actions en faveur du développement national, mais surtout des avancées liées à la réconciliation et la recherche de la paix dans le NoSo. C’est au contraire un Biya décidément #Hitlérien qui s’est adressé à quelques rares Camerounais qui attendaient un geste du père Noël.

L’homme du 06 novembre 1982, auteur du coup d’Etat du 06 Avril 1984 contre lui-même, et double auteur du #Hold_up electoral de 1992 et 2018, s’est montré revanchard, prêt à bombarder son peuple, à tuer à petit feu sa diaspora dans le seul but de préserver son ego personnel et ceux de ses proches, au détriment d’une nation camerounaise qui se meurt.

TOUT SON SOUCI EST SA LÉGITIMITÉ.

Pour la toute première fois, Biya a circonscrit son discours autour de sa légitimité. Du président élu des Camerounais, il n’a braqué ses phares que contre Maurice Kamto, les Ambaboys en passant par la terrible Brigade Anti-Sardinards (BAS). L’homme du renouveau et de l’hôtel Intercontinental, devenu prisonnier à Mvomeka’a et du bunker d’Etoudi, ne comprend rien de ce qu’il lui arrive. Il pensait sûrement qu’à travers sa stratégie de privations de libertés, de tueries et d’intimidations, le mouvement contestataire des élections de 2018 allait s’épuiser avec le temps . Malheureusement pour lui, le MRC et bien d’autres organisations résistent et trouvent davantage de la sympathie auprès de la population.

Paul Biya est encore plus contesté aujourd’hui qu’il y a 9 mois en arrière.Le peuple CAMEROUNAIS tout entier doit savoir que le coq bat les ailes. Il sera cuit bientôt.