Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 11 23Article 476678

Opinions of Saturday, 23 November 2019

Journaliste: Daniel Essissima

Elections 2020: Paul Biya et son système ont peur de la cohabitation

Paul Biya et son système ont peur de la cohabitation. Le Premier ministre étant issu de la majorité parlementaire, si l'opposition par miracle parvenait à obtenir la majorité parlementaire à l'assemblée nationale sur les 180 députés, le nouveau Premier ministre sera automatiquement de l'opposition et le Système Biya n'aura plus toutes les manettes du pouvoir entre ses mains.
La cohabitation désigne la coexistence institutionnelle entre un chef de l'État et un chef du gouvernement (issu de la majorité parlementaire) politiquement antagonistes (adversaires).

ARTICLE 12 :
(1) Le Premier Ministre est le chef du Gouvernement et dirige l’action de celui-ci.

ARTICLE 11
(2) Le gouvernement est responsable devant l’Assemblée Nationale dans les conditions et selon les procédures prévues à l’article 34 ci-dessous.

ARTICLE 34 :
(3) L’Assemblée Nationale peut mettre en cause la responsabilité du Gouvernement par le vote d’une motion de censure. Pour être recevable, la motion de censure doit être signée par au moins un tiers des membres de l’Assemblée Nationale.
(5) Lorsque l’Assemblée Nationale adopte une motion de censure ou refuse la confiance du Gouvernement, le Premier Ministre doit remettre au Président de la République la démission du Gouvernement.
(6) Le Président de la République peut reconduire le Premier ministre dans ses fonctions et lui demander de former un nouveau Gouvernement.

Pour les élections municipales, les conseillers municipaux sont des élus locaux, plus proches du peuple et de son quotidien. Celui qui détient plus de communes, contrôle le peuple.

Voilà donc pourquoi, le Système Biya ne cédera pas une partie de son pouvoir à l'opposition.

Daniel Essissima