Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 08 22Article 614983

Opinions of Sunday, 22 August 2021

Auteur: Maboang Kessack

Election à la Fecafoot : Seidou Mbombo Njoya pris en flagrant délit de tentative de fraude

Les violations flagrantes des textes et les machinations en cours. Les violations flagrantes des textes et les machinations en cours.

L’élection à la Fédération Camerounaise de Football a lieu dans les prochains jours. A quelques semaines de cette échéance, plusieurs manœuvres sont en cours pour mettre les chances du côté de l’actuel président par intérim de cette instance faitière du football. Dans la tribune ci-dessous, l’ancien international Emmanuel Maboang Kessack dénonce les tentatives de fraude orchestré lors de la publication des listes des clubs des championnats départementaux 2020-2021 appelés à prendre part aux processus électoraux (Assemblées Générales des ligues départementales). Selon lui, plusieurs clubs fictifs et inéligibles ont été introduits dans cette liste. Il s’agit de 42 clubs fictifs et inéligibles qui n’apparaissent dans aucun document antérieur, et même pas dans le programme FIFA Connect (programme mis en place par la FIFA, permettant aux associations membres d’enregistrer leurs parties prenantes de manière systématique et de suivre le parcours des joueurs, entraîneurs et arbitres, où qu’ils soient dans le monde). Lire en integralité sa sortie proposée par Camerounweb.com.


Candidat au poste de Président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), j’ai pris connaissance, comme l’ensemble du public, de la Décision N° 001 du 20 août 2021 rendue par la Commission Electorale de la FECAFOOT portant publication de la liste des clubs des championnats départementaux 2020-2021 appelés à prendre part aux processus électoraux (Assemblées Générales des ligues départementales), curieusement publiée le vendredi 20 août 2021 autour de 23 heures.
Cette Décision a été prise alors même qu’en date du 19 août 2021, après avoir pris connaissance de la liste provisoire publiée par communiqué non daté de la Commission Electorale, je l’ai saisie d’une requête aux fins de retrait des clubs fictifs et inéligibles, accompagnée d’une liste de 42 clubs fictifs et inéligibles présents dans cette Décision, mais qui n’apparaissent dans aucun autre document antérieur, et même pas dans le programme FIFA Connect (programme mis en place par la FIFA, permettant aux associations membres d’enregistrer leurs parties prenantes de manière systématique et de suivre le parcours des joueurs, entraîneurs et arbitres, où qu’ils soient dans le monde). Il est extrêmement préoccupant pour la transparence et l’équité dans le processus électoral de la FECAFOOT que, malgré cette alerte à la fraude documentée, la Commission Electorale de la FECAFOOT ait quand même entrepris de constituer par la publication de cette liste le corps électoral des élections à la FECAFOOT.

Cette Décision, dont le timing de la publication est également plus que douteux, intervient dans un cadre déjà fortement marqué par diverses autres manœuvres dolosives relativement à d’autres pièces maitresses du processus électoral, et laisse croire que des fraudes massives sont en préparation. En tant que Camerounais soucieux de voir la scène du football de notre pays vivre de meilleurs jours, et avec l’onction d’un certain nombre de clubs de football du Cameroun, j’ai introduit ce jour un recours en annulation de cette décision de la Commission électorale de la FECAFOOT auprès de la Commission des Recours de la FECAFOOT.
A la veille de la grande fête du football africain qu’est la CAN TOTAL ENERGIES 2021, je prends solennellement l’opinion publique camerounaise à témoin, et attire l’attention de la FIFA, qui est de fait la gestionnaire de la FECAFOOT depuis la décision du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) du 15 janvier 2021, sur les violations flagrantes des textes et les machinations en cours, qui vont inéluctablement, si rien n’est fait, conduire à l’annulation dudit processus électoral.