Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 11 08Article 554608

Opinions of Sunday, 8 November 2020

Journaliste: Iyo Gogo

Election de Joe Biden: la preuve que Maurice Kamto est le président élu du Cameroun

Depuis le 04 Novembre 2020, et particulièrement le 06 Novembre 2020, jour catastrophique pour le Cameroun, Je ne me fatigue pas de rire depuis que je vois et lis les Intellectuels et Juristes Camerounais du pouvoir, les RDPCistes et leurs faux opposants, mais vrais alliés comme le PCRN de Cabral LIBII jouer les guides, les prophètes, les visionnaires, et analyser avec mille et une contradictions contre eux-mêmes, l’actualité et la réalité, la Présidentielle aux USA. On sent bien dans leurs agissements que la méthode de Maurice KAMTO qui les a démasqué pendant les Elections d’Octobre 2018 en se proclamant vainqueur sur base des PV à sa disposition (comme Donald Trump), et qui a déshabillé nu, en mondovision, tout un Conseil Constitutionnel rempli de lâches, brigands et feignants en dévoilant leur penchant pour la fraude et des PV falsifiés.

A vouloir trouver dans l’actualité politique américaine, des justificatifs à leurs comportements faussaires, ces RDPCistes ne savent plus à qui se vouer. Tantôt Paul Biya avait raison, car il n’a pas suivi Trump qui s’est auto-proclamé vainqueur ; tantôt Trump a raison, car il ne fait pas comme Kamto qui, mentent-ils, voulait faire descendre les gens dans la rue » ; Mais au fond, ce qu’ils veulent nous mettre dans le crâne c’est que Biya, Elecam, Atanga Nji ont eu raison de voler les élections de 2018, car « même les Etats-Unis la première démocratie truque aussi en faveur de Joe Biden ». Vous connaissez bien l’absurdité mentale des sardinards : la comparaison avec les Blancs n’est acceptable que si c’est pour justifier la bêtise, et jamais le positif.

ET ce qu’ils ne vous disent plus c’est que la victoire de Biden qu’ils sont entrain de soutenir, sans que pourtant l’ELECAM américain et la Cour Suprême n’aient proclamé les résultats définitifs, se fonde en réalité sur la compilation de millions de bulletins de vote qui sont irrecevables du fait du retard dans la réception, de la non-conformité des signatures, des cachets et des accuses de réception dans les services de Poste, etc…

En vérité, les Sardinards par l’élection américaine, exprime la peur primaire qui les hante depuis, celle de voir le contentieux post-électoral des Présidentielles 2018 au Cameroun revenir à l’ordre du jour dans le debat politique et l’agenda internationale, car la dernière phase de la bataille Trump vs Biden risque se passer à la Cour Suprême des USA, ce que les Sardinards étrangement ne veulent pas, car ce n’est pas Dipanda Mouelle ou Clément Atangana qui y est président. En d’autres termes, il y’a risque politique et diplomatique pour eux que la Cour Suprême qui examine les votes frauduleux et PV irréguliers qui font gagner Joe Bi(ya)den soient tout simplement annulés comme exigeait pour son compte Maurice Kamto et que le recomptage soit imposé à Biden qui comme Biya, se comporte déjà en Président vainqueur sur base d’une élection truquée sur le fond et la forme.
II- BIEN COMPRENDRE LE PROBLÈME POLITIQUE ENTRE MAURICE KAMTO ET PAUL BIYA
En dehors des Rdpcistes, leurs alliés et de leurs intellectuels malhonnêtes comme les Owona Nguini, de nombreux Camerounais de bonne foi ne comprennent pas la ténacité du MRC et des activistes de la Diaspora à défendre sa victoire à la dernière Présidentielle, et à refuser de lever le pied sur le plan nationale de résistance. Ils pensent que Maurice Kamto est un obsédé du pouvoir, d’un pouvoir qu’il n’a pas gagné, et qui veut déstabiliser le Cameroun. Or la vérité est tout autre, et la voici résumée.
Il y’a eu une Présidentielle au Cameroun en Octobre 2018. Maurice Kamto pendant le dépouillement comme Donald Trump et sur base des PV compilés par ses propres partisans dans les bureaux de vote officiels d’ELECAM, il s’est declaré Vainqueur. Ce qui soulève une colère du régime qui a sorti ses juristes du dimanche pour venir nous expliquer que seule la Cour Constitutionnel proclamait le vainqueur. Ce que Maurice Kamto souriant n’a pas nié. Mais en faisant relire aux Camerounais les dispositions du Code Electorale, ils ont compris que la sortie de Maurice Kamto était juridiquement fondée. Ils ne l’ont plus attaqué sur ce terrain. Et se sont tourné en renfort vers ELECAM dont seuls les PV faisaient foi.

ELECAM et la Commission nationale que présidait le Magistrat Essome du Conseil Constitutionnel ont finalement compilé tous les PV et remis un rapport définitif à chaque candidat qui devait le signer. Pr NKOU MVONDO d’UNIVERS de Cabral Libii a refusé de signer, car, selon lui, cela revenait à accepter les fraudes d’ELECAM ; Tandis que Alain FOGUE, Trésorier du MRC a accepté de le signer. A cet instant la propagande du RDPC-ELECAM-MINAT s’est mise en place pour faire dire que Maurice Kamto avait finalement validé le « travail objectif » d’ELECAM et du Magistrat ESSOME.

Or, bien cons comme ils sont, ils ne savaient pas que le MRC venait de retourner leur piège contre eux, car comme l’avait expliqué Alain Fogue au Conseil Constitutionnel, la signature de ce rapport ne signifiait pas acceptation de sa validité, mais était juste une condition pour obtenir la copie des seules autorités légitimes et légales fournir les PV officiels, lesquels etaient les seuls qu’on pouvait opposer à Paul Biya. C’EST DONC SUR BASE DES PV DE LA COMMISSION NATIONALE DE RECEMMENT DES BULLETINS DE VOTES VENANT D’ELECAM MEME QUE MAURICE KAMTO A GAGNE. IL FAUT BIEN COMPRENDRE CELA. Maurice Kamto n’est pas vainqueur sur base des PV de ses observateurs à lui, mais sur base des PV d’ELECAM et d’ESSOME même.

Souvenez-vous, lorsque Michèle NDOCKI commence à démontrer la fraude du RDPC en démontrant les faussetés des PV, Atangana Clément le Président du Conseil Constitutionnel tellement gêné l’interrompt et lui demande où est-ce qu’elle a ramassé tous ces documents qu’elle brandit. Elle dira : ces documents viennent du propre rapport la Commission officielle et légale ELECAM-ESSOME. Le magistrat Essome qui était membre de la Cour Constitutionnelle va entrer dans une colère de voyou, perdre son faux sang-froid, et la traiter de menteuse en lui demandant d’apporter les documents authentiques du rapport final remis, lors de la dernière séance de la Commission nationale de recensement des votes à laquelle participaient : les Opposants, ELECAM, et le RDPC…
Les Avocats du MRC demanderont que Alain Fogue en personne vienne lui-même témoigner que les PV frauduleux, non-signés, irréguliers, falsifiés viennent du magistrat ESSOME. Il viendra le faire et demandera au President Atangana Clement que lui-meme choisisse n’importe qui dans la salle d’audience pour venir attester de l’authenticité des PV présentés par Ndoki et de leur falsification. Le Magistrat Essome, honteux et coincé prétextera que les avocats du MRC (Sims, Ndocki, Souop….) n’ont pas donné tous les documents du rapport final et promettra d’apporter le lendemain les 32 PV manquants avec émargements que le MRC aurait caché pour manipuler le monde entier devant les caméras et donner l’impression de la victoire de Maurice KAMTO.
Le lendemain, Essome apportera ses propres explications du rapport final en disant qu’au vu de la grosseur des PV, la Commission qu’il presidait n’a tenu compte que de la dernière page qui avait les résultats et les signatures. Et au lieu de 32 PV promis et régulièrement signés, il ne présentera que 06, donc aucun ne sera d’ailleurs signé.
Quand les Avocats du MRC lui demanderont de présenter donc les fameux 32 PV qu’il a accusé Ndocki, Sims et Souop d’avoir dissimulé, Clément Atangana le Président du Conseil Constitutionnel interviendra et les menacera de sanctions pour trouble d’audience, ce qui fera dire à Maitre Sims, Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel, si vous voulez sanctionner nous, mais nous voulons les 32 PV promis « ici et maintenant ». Et ce sont donc ces 32 PV fictifs qui ne figurent pas dans le rapport final de la Commission ELECAM et ESSOME qui donne plus 1.327.000 de voix à Paul Biya.

Et la Cour Constitutionnelle, bien qu’elle soit souveraine et la dernière Institution, ne peut pas proclamer ses résultats définitifs à partir du vide, elle a obligation de s’appuyer sur les documents officiels, légaux et authentiques d’ELECAM qui était sur le terrain. Car elle est juge de fond et de forme. Ce qui veut dire Valider à son niveau des documents non-signés, c’est créer une jurisprudence dangereuse qui fait que, à vous qui me lisez actuellement, je peux entrer dans ma chambre rédiger une reconnaissance de dette de 5.millions signer ou pas en votre nom et aller devant le Conseil Constitutionnel du Cameroun de Paul Biya, avoir raison, et vous faire condamner.
DONC POUR CONCLURE ET COMPRENDRE LA FERMETE DU PRESIDENT ELU MAURICE KAMTO, IL FAUT SAVOIR QUE :
1. Maurice Kamto ne se déclare pas Vainqueur définitif sur base de ses propres PV, mais sur celui d’observateurs d’ELECAM-ESSOME même ;
2. Les 32 PV n’ont jamais été évoqués par les MRC mais par le Magistrat ESSOME ;
3. Si Joe Biden persiste dans sa fraude à la façon RDPC, il finira par affronter Donald Trump la Cour Suprême américaine. Et contentieux post-électoral Trump vs Biden sera un remake exacte en terre américaine du Contentieux Kamto vs Biya qui donnera raison à Trump, car Biden, comme Biya et les PV fictifs et irreguliers est entrain de gagner avec des bulletins de vote qui sont irrecevables parce que validés hors délais, parce que les accusés de réception de poste indiquent un retard, et parce qu’il y’a non-conformité de signature sur les PV, les enveloppes de postes.
4. Le recomptage exigé par Maurice Kamto comme par Donald Trump ne s’appuie pas sur les PV de leurs observateurs, mais sur ceux des ELECAM fédéraux recueillis en bonne et due forme, et dans les délais.
VOILA LA VERITE QUE L’ELECTION DE DONALD TRUMP REVELE SUR LA VICTOIRE DE MAURICE KAMTO.

Les Medias Américains qui sont des CRTV-Vision4 de là-bas, en plus de désorienter sur les vrais enjeux, présentent déjà comme avec le Président Maurice Kamto ici, le Président Trump comme un « mauvais perdant ». Et ceux qui s’empressent de bombarder sur le Président TRUMP comme on s’acharnait sur le Président Kamto révèlent qu’ils ne connaissent pas du tout le système électoral américain. Le résultat de vote des grands électeurs qui sont ceux qui vraiment le Président des USA sera donné le 08 Décembre, et avant que Donald Trump ne rende le tablier définitivement le tablier le 20 Janvier 2021, il a encore la Cour Suprême pour faire invalider la fraude flagrantes que les Sardinards américains veulent nous faire passer comme légales et légitimes pour que leur propre hold-up contre le Président élu Maurice Kamto trouve grâce aux USA, et enfin chanter partout : « Kamto nous dérangeait pour rien ». KAMTO avait, a et aura toujours raison. Le cas Trump et la présidentielle américaine de 2020 nous le démontre a bien des égards. Il a eu la bonne démarche et la bonne vision. Je vous ai toujours dit : La Justice lui sera rendu, il recouvrira sa victoire volée.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter