Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 08 12Article 613300

Opinions of Thursday, 12 August 2021

Auteur: Binku

Ebats sexuels: 'je l'ai fait avec ma copine et un célèbre ami footballeur camerounais'

Une histoire rocambolesque qui étale les dérives de Sandra Une histoire rocambolesque qui étale les dérives de Sandra

Encore un nouveu rebondissement dans l'affaire Sandra, la femme mariée qui trompe son mari. Après les excuses de sandra à son mari, qui à son tour s'est confié à Binku sur le vrai visage de la jeune mariée, celui que son amant qui est aussi un ex, lui a peint est plutôt dramatique et jette de l'opprobre sur sa personne. L'ex et amant de Sandra révèle qu'elle initié un jour un partouze entre lui et un de ses amis, un célèbre footballeur camerounais. Il était surpris de l'audace qu'elle a eu ce jour là et s'était dit qu'il ne la prendra jamais comme épouse.


Bonsoir Binkù je te remercie pour tes publications et surtout pour cette rubrique. Sans elle je ne serais pas sorti de ce sommeil dans lequel j’étais plongé. La publication d'hier m'a été transmise par mon chauffeur qui est abonné à cette page.

De prime abord je voudrais présent à monsieur T mes sincères excuses. Je me suis toujours refusé de fréquenter les femmes mariées par principe. C’est sur cette page que j’apprends que Sandra est mariée. Une fois de plus je vous demande pardon pour cet affront.

Sandra je l'ai connue il y’a 7ans, elle venait d’avoir son baccalauréat. Je l'ai connue un an avant mon épouse et je suis marié depuis 4ans. Quand je rencontre Sandra, je suis d’abord frappé par sa beauté physique et j'avoue que nous formions un très beau couple. Très vite, je me suis rendu compte de la femme qu'elle était et qu’elle avait besoin de refaire son éducation. Au-delà du compagnon, je lui parlais comme un grand frère, parce que je voulais me projeter avec elle. Mais la fougue de la jeunesse et les plaisirs du monde l'ont enfoncée. Le jour où j'ai complétement tiré un trait sur notre avenir, c’est ce soir là dans mon appartement. Nous avions la visite d'un ami footballeur camerounais célèbre dans un club européen. Sandra est une femme extravertie, mais je n'imaginais pas qu'elle pouvait pousser si loin les limites de son extraversion.

Pendant que nous échangions autour de bouteilles de vin, elle était collée à moi et m'a murmuré à l'oreille si j'avais déjà fait une partouze. Mes poils se sont hérissés, et en même temps l'excitation est montée. Silence dans la pièce, elle enchaîna une sacrée fellation sur moi et invita mon ami à nous rejoindre. Ce fut un moment torride et le tout premier du genre. Je la savais douée mais pas à ce point. 45min d'action, Sandra inépuisable…

Heureusement que je ne l'avais pas présentée à mon ami en tant que ma copine. Il a compris le titre qu’elle s’est donné. Et après ce soir, je savais désormais la place qu'elle occupera à jamais dans ma vie.

La partouze n’aurait pas été un souci si elle m'avait ramené une amie, mais voir un autre homme la prendre et elle hurlant de plaisir à tous les coups, je dois avouer que ça avait quelque chose d'excitant mais pas d'honorable. Nous avons reproduit la scène trois à quatre fois, avec des amis différents. Scènes durant lesquelles elle s'est laissée en toute conscience filmer.

Entre temps mon épouse était en observation et gagnait mon cœur. Je l'ai mise à l’épreuve plusieurs fois avec des collègues et amis influents. Elle n'a jamais cédé. Elle y est pour beaucoup dans mon ascension. Une boule d'énergie, un container d'idée. Elle est la couronne que je souhaiterais à tout homme d'avoir.

Sandra était au courant de mon statut, et d’ailleurs invitée à mon mariage. Nous avons mis un terme à cette relation l'année de mon mariage. Je voulais mieux me consacrer à ma famille et mes activités. Nous n'avons repris contact qu'il y’a un an et elle était déjà enceinte.
Depuis 4mois, la relation s'est amplifiée dans le sens où je ne pouvais plus me passer d'elle. Quand je faisais une semaine sans la voir j’étais malade. Je lui ai donné de l’argent et des gadgets en 4mois plus que je n'en n'ai donné à ma femme en 4ans.

Avec mon épouse à la maison c’était devenu très tendu. Nous étions en conflit pour tout et rien. Et pour ma première fois, j’ai levé la main sur ma femme il y'a deux semaines pour une raison banale.
Je ne sais pas si elle est abonnée à cette page, mais si jamais tu me lis, permets-moi de te redire ce que je t' ai dit hier en rentrant du boulot. Je t'aime mamounet ( comme nous t'appelons affectueusement les enfants et moi). Je n'ai pas suffisamment de mots pour exprimer cet opprobre, je te demande sincèrement pardon. J'aurais juré sur ma vie que nous n'en n’arriverions jamais là, que notre amour ne subira jamais ces vacillements. J’étais comme procédé quand je te frappais. Le plus dur c’est le souvenir de ton regard m'implorant d’arrêter, et tout ceci devant les enfants. Pardonne-moi je t'en prie.

Je partirai de la maison pour un moment, afin que tu retrouves ton honneur. Je ne saurais te le restaurer en voyant ces cicatrices sur ton visage. Pardonne-moi. Quant-à toi Sandra je ne vais entreprendre aucune vengeance contre toi, ton époux et les différents retours feront l'affaire. J'espère juste que tu vivras assez longtemps pour subir entièrement les retombées de tes actes.