Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 08 18Article 614302

Opinions of Wednesday, 18 August 2021

Auteur: www.camerounweb.com

Douala : le maire de ville accusé de confisquer à lui seul l’ascenseur de la Mairie

le Maire LENGUE MALAPA confisque l'ascenseur pour lui tout seul. le Maire LENGUE MALAPA confisque l'ascenseur pour lui tout seul.

Selon la fondation camerounaise des consommateurs (FOCACO) qui a rendu public cette information, plusieurs usagers (femmes enceintes, personnes âgées, personne à mobilité réduite) ont dénoncé l’interdiction d’accès à l’ascenseur qu’abrite l’Hôtel de ville de la mairie de Douala 1er, un bâtiment R+4 où les services essentiels y compris le cabinet du Maire se trouvent au dernier étage. Malheureusement, le maire de ville a marqué au-dessus de cet ascenseur, la notification « privé » pour empêcher les usagers lambda d’utiliser cet ascenseur et s’est doté de la seule carte IC qui donne accès à cet ascenseur. Lire en intégralité la sortie de la fondation camerounaise des consommateurs.



La Fondation Camerounaise des Consommateurs (FOCACO) a reçu de plusieurs usagers (femmes enceintes, personnes âgées, personne à mobilité réduite) des plaintes dénonçant l’interdiction d’accès à l’ascenseur qu’abrite l’Hôtel de ville de la mairie de Douala 1er, un bâtiment R+4 où les services essentiels y compris le cabinet du Maire se trouvent au dernier étage.

Après le recoupement et l’examen quant au fond desdites dénonciations émanant de ces usagers vulnérables, il apparaît qu’un système intelligent de contrôle d’accès à l’ascenseur a été mis en place. Ce n’est que lorsque le détenteur de la carte IC la glisse sur l’ascenseur que l’ascenseur peut être utilisé, empêchant efficacement l’ascenseur aux autres usagers. Et selon des témoignages, il existe une seule carte IC dont l’unique détenteur est le Maire LENGUE MALAPA.

En outre, la FOCACO tient à rappeler, que la mairie est un appareil administratif délivrant des services publics dont les charges de fonctionnement sont supportées par les contribuables et les usagers que notre organisation représente. L’ascenseur installé à cet hôtel de ville est un bien public et commun dont l’acquisition onéreuse et l’installation ont été financées intégralement en 2015 par les deniers publics issus de la collecte des taxes et impôts payés par les usagers (Cf. l’Avis de Consultation en Procédure d’urgence N°004/Dc/Cipm/Cad1er/2014 Du 24/10/2014 pour la Fourniture et installation d’un Ascenseur 630kg au Siège de la Commune d’arrondissement de Douala 1er dans la Vallée de la Besseke. Entreprise adjudicataire : Mother And Sons, Montant TTC : 39 948 750 F CFA)

Considérant la LOI N°2010/002 DU 13 AVRIL 2010 PORTANT PROTECTION ET PROMOTION DES PERSONNES HANDICAPÉES qui stipule en son Article 18 Alinéa 1er « L’État, les Collectivités territoriales décentralisées, les organismes publics et privés prennent toutes mesures nécessaires pour faciliter aux personnes handicapées l’accessibilité aux bâtiments et institutions publics et privés ouverts au public », la FOCACO conteste l’interdiction d’accès à l’ascenseur imposée aux personnes à mobilité réduite et à tous les autres usagers .

En conséquence et conformément à la Loi-cadre n° 2011/012 du 6 mai 2011 portant protection du consommateur au Cameroun, la FOCACO exige que l’accès à l’ascenseur soit ouvert sans délai à tous les usagers et prioritairement aux femmes enceintes, aux personnes âgées et aux personnes à mobilité réduite afin de garantir et sécuriser leur mobilité verticale.

La FOCACO se réserve le droit de saisir toutes les autorités compétentes afin que les droits des usagers soient strictement respectés.