Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 04 21Article 591346

xxxxxxxxxxx of Wednesday, 21 April 2021

Source: Patrick Ateba

Destabilisation: Biya la cible, Deby le dégât collatéral

C’est le cœur lourd que le président en exercice des Etats d’Afrique centrale Paul Biya le président camerounais a annoncé par voie Cybernétique le décès de celui qui était encore il y a quelques heures le président de la République du Tchad, le Maréchal Idriss Deby Itno. Mort assassiné. Non pas dans les combats comme annoncé mais au sein de son propre camp. Qui était ce cet exécutant parce que le commanditaire est connu?

IL y a 48 h sur ce même compte nous déclarions que la sous-région du bassin du lac Tchad était sur le pied de guerre. Non pas contre les exécutants armés et financés par l’occident dont le principal acteur en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest est bien connu. Pour éviter un bain de sang inutile, un scélérat interne a fait le sale boulot. Comme on sait les recruter dans les pays francophones d’Afrique noire. Une mauviette qui a pu tirer sur lui par-derrière parce qu’incapable de le regarder en face. Voilà le profil des collabos locaux des occidentaux. Idriss s’en est allé en Heros .combattant pour l’indépendance de toute une sous-région aux côtés de son aîné Paul Biya.

Les motifs de l’assassinat de Deby

Dans la course à la recolonisation de la mère patrie, il fallait au préalable foutre le bordel au Cameroun en armant la milice Boko Haram, dont la base avait été installée au Nord Est du Nigéria. Le Cameroun à l’époque n’ayant pas de droit de poursuite avec le Nigeria n’avait aucun moyen de mieux combattre cette nébuleuse tricolore. Idriss Deby a été mis à contribution pour aider le Cameroun à poursuivre l’ennemi jusqu'au Nigeria. De cette union est né avec le Nigeria la Force mixte Multinationale. Cette force unique dans le continent Noir à regrouper 3 pays sans apport extérieur et sans financement étranger a réussi à éventrer la folle machinerie tricolore. Pour tenter de casser cette force l’ennemi va créer le G5 Sahel, et va attirer le Tchad de Deby mais une vraie coquille vide. Seulement, le Nigeria et le Cameroun avaient déjà une solution à leurs divergences diplomatiques et géostratégiques. Idriss Deby était devenu l’homme à abattre. Une première tentative d’assassinat va s’opérer en fin d’année 2020, des soldats occidentaux basés à N'Djamena ont pénétré par infraction le palais présidentiel Tchadien. Malgré les interpellations et mise en garde, ceux-ci fonçaient seulement. L’ordre a été finalement été donné de tirer et les putschistes occidentaux ont goûté à la puissance de feu des éléments de la garde républicaine du Tchad. À partir de cet instant il fallait liquider l’homme. On a armé suffisamment leur rébellion stationnée en Libye un pays préalablement dévasté par ces mêmes occidentaux à la tête duquel se trouvait la France de Sarkozy. Ils ont fini avec la Libye, le Mali, les pays comme la Cote d'ivoire est des brasiers en puissance, la CEMAC avait éventré leur plan lugubre et totalement minable. Ils ont décidé la lâcheté ceux-là qui se disent civilisés arrivent à de telles bassesses. Mais Idriss Deby est cet agneau mort en sacrifice pour la victoire des peuples de la CEMAC.

Pour DEBY, Barkane et le FCFA hors de la Cemac !

Les peuples de la CEMAC ne peuvent plus continuer d’abandonner ce combat aux seuls les chefs d’Etats. Les peuples eux aussi doivent se montrer un peu plus clair à l’égard de ces pays dangereux qui menacent désormais leur liberté et leur quiétude. Combien de président morts pour défendre la liberté des pays africains 26 et maintenant 27.

Les peuples en partage le FCFA en Afrique centrale doivent asséner le dernier coup pour faire chuter l’Etat Sangsue. Le Tchad pour Deby doit démanteler la base militaire française sur son sol. Car cette base pose plus de problèmes à ce pays qu’elle ne résout. Les rebelles lourdement armés attaquent pays avec qui vous avez des accords de défense au moment de le démontrer c’est la mutité. À quoi bon?

Biya la cible, Deby le dégât collatéral !

L’objectif de tous les foyers de tensions autour du Cameroun c’est pour l’imploser. L’Est, le long de la frontière de 2000 km avec le Nigeria et maintenant le Tchad. Le Cameroun ne pouvant être implosé par une rébellion il faut l’essouffler avec ces foyers de tensions qui vont orienter toutes les dépenses pour protéger le pays plongeant de ce fait le pays vers une crise qui va susciter l’insurrection populaire. Faut dire qu’il y a des groupes de pression en interne qui y sont déjà et attendent seulement le moment. Seul contretemps la présence d’un autre acteur qui a perturbé les plans de la mère patrie dans son opération de phagocytose du 237. Elle a fui la confrontation pour passer à la malisation du Tchad il était donc devenu impératif de sacrifier Idriss. Paul Biya n’est pas resté chez lui durant plus d’un an sans sortir du pays pour rien car lui-même a été plusieurs fois victime de tentatives de d’atteinte à son intégrité physique. Il serait donc judicieux que Biya continue de rester au Cameroun où il est plus protégé son premier ministre l’a souvent bien représenté. Paul Biya devrait se faire représenter aux obsèques de son défunt Idriss Deby, il Etait un soldat la guerre continue les morts seront pleurés à.la fin. Il en est de même de ce simulacre de sommet de juillet appelé sommet France Afrique. Adieu Idriss Deby l’Afrique vous sera éternellement reconnaissant et votre sacrifice ne sera pas vain.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter