Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 10 18Article 549829

Opinions of Sunday, 18 October 2020

Journaliste: Blondel Cicéron

Des officiers déserteurs de l'armée et des ambazoniens parmi les rapatriés des USA au Cameroun

Le 14 octobre 2020, 57 demandeurs d'asile camerounais déboutés sur 81 initialement annoncés ont été renvoyés à Douala depuis les États-Unis.
Ils ont été reçus à l'aéroport international de Douala par une équipe conjointe de la police, de la gendarmerie, du Minrex, de Minsante et du Minas. Des responsables de l'ambassade américaine étaient également présents.

Des tests rapides de Covid-19 ont été effectués et tous ont été emmenés au centre de quarantaine YASSA Covid pour un examen plus approfondi des cas suspects.

27 d'entre eux dont les familles sont venues à leur rencontre ont été remis le lendemain 15 octobre 2020.

Sur les 30 restants, 2 d'entre eux, M. NKOUMOU ONDO FRANCK et M. KENFACK LIONEL étaient des officiers de gendarmerie qui ont déserté leurs lieux d'affectation respectivement à Bertoua et Edea. Ils ont été arrêtés et devront faire face à une cour martiale militaire.

4 autres avaient des poursuites judiciaires (trafic de drogue et vol) en cours contre eux. Ils ont été dûment arrêtés et placés en détention.
Tous les autres sont remis aux membres de la famille après des entretiens avec des représentants du gouvernement pour comprendre leurs motivations, les réseaux impliqués et les itinéraires utilisés dans le processus d'immigration illégale.

Beaucoup de rapatriés ont expliqué comment les Ambazoniens de la diaspora comme Tapang Ivo et Sako Ikome, et Eric Tataw, Chris Any et Ayaba Cho les ont encouragés à emprunter la route du Mexique pour demander l'asile aux États-Unis. Certains de ces Ambazoniens ont demandé des millions de francs CFA en échange d'une assistance pour leurs demandes d'asile.

Après que ces victimes aient donné toutes leurs économies aux Ambazoniens, les Ambazoniens n'ont pas pu les aider et ils ont été rapatriés. Les escrocs ambazoniens leur ont dit d'utiliser la crise anglophone comme excuse pour quitter le Cameroun. Les Ambazoniens ont promis de leur trouver des avocats spécialisés dans l'immigration, ce qui n'est jamais arrivé. RLK Ils ont été abandonnés dès que l'argent a été transféré aux escrocs de la diaspora.

Les autorités de l'État américain ont travaillé en collaboration avec l'ambassade du Cameroun aux États-Unis. L'exercice de rapatriement par le gouvernement américain se poursuit avec au moins 2 vagues supplémentaires attendues le mois prochain.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter