Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 08 10Article 533617

Opinions of Monday, 10 August 2020

Journaliste: Boris Bertolt

Dernière minute: Fadil Bayero désormais interdit d'accès au Palais d'Etoudi

Fadil Bayero, l’ex-golden boy qui se voit un destin présidentiel, est désormais persona non grata à la présidence de la République où il disposait il y a encore peu, de puissants relais à l’instar du ministre d’Etat-secrétaire général, Ferdinand Ngoh Ngoh.

Grâce à de nombreuses informations qui lui ont été remontées, Paul Biya est désormais convaincu que Ngoh Ngoh a cherché à s’appuyer sur Fadil Bayero pour contrôler le Nord-Cameroun et se positionner dans la course à sa succession.

Homme prudent, et malgré les multiples notes des Services de Renseignement relevant que l’influence politique de Fadil Bayero n’est pas assez Claire et qu’il serait plus judicieux de surveiller comme de l’huile sur le feu le « Mouvement 10 millions de Nordistes » du journaliste Guibai Gatama, Paul Biya a tout de même ordonné à son administration de couper tout contact avec le natif de Garoua.

Du coup, depuis deux mois, le ministre d’Etat-secrétaire général ne le prend plus au téléphone ni ne répond à ses messages whatsapp, et aucune suite n’a été donnée à ses nombreuses demandes d’audiences, comme il s’est offusqué de l’accueil que le ministre de l’Education de base, Etoundi Ngoa, a récemment accordé en grandes pompes à une délégation de son association dénommée « Communauté du Grand-Nord dans le Wouri ».

Et pour que tout soit clair, dans les prochains jours, une haute personnalité de la présidence de la République devrait se rendre à Douala pour porter à Fadil Bayero, de vive voix, la nouvelle position du ministre d’Etat-secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh.

Après avoir été rappelé à l’ordre par le secrétaire général du Rdpc, Jean Nkuété, c’est au tour d’Etoudi de lui tourner le dos. Fadil Bayero dans le collimateur de Paul Biya, pourrait voir son volumineux dossier sur un important marché mal réalisé transféré au TCS. Tout cela tombe très mal au moment pour le député et homme d’affaires au moment où son ex-épouse, la fille d’Abacha, vient de lui intenter une série de procès pour…escroquerie.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter