Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 06 03Article 599944

Opinions of Thursday, 3 June 2021

Auteur: www.camerounweb.com

Denis Emilien Atangana déplore la petitesse de l’enveloppe allouée au Conseil régional du Centre

3 milliards Une vraie moquerie pour la décentralisation 3 milliards Une vraie moquerie pour la décentralisation

Une enveloppe de 3 milliards a été allouée au Conseil régional du centre, au cours de sa session ordinaire dédiée au vote du budget de ce Conseil il y a quelques jours. Même si cette enveloppe semble consistante aux yeux de certains, il est clair qu’elle selon Denis Emilien Atangana qu’elle sera loin de répondre aux multiples besoins dont cette collectivité territoriale décentralisée fait face. Dans cette sortie, Denis Emilien Atangana, président du Front des Démocrates Camerounais donne son point de vue.


Trois milliards pour un conseil régional : une vraie moquerie pour la décentralisation

A combien s'élèvera l'enveloppe budgétaire de chaque conseil régional ? Une question que nous nous sommes posé au sein du FDC. Nous étions bien curieux de savoir l'épaisseur budgétaire de chaque Conseil régional au moment où on parle d'accélération de la décentralisation. Nous venons avec regret d'apprendre que le conseil régional du centre à une enveloppe budgétaire de 3 milliards malgré l'immensité des compétences transférées .Une vraie moquerie et déception pour ceux et celles qui croyaient encore jusqu'ici à la décentralisation destinée à construire localement des conditions d'épanouissement qui donnent envie de vivre dans nos villages et communes. Trois milliards pour un conseil régional c'est juste pour certaines charges obligatoires notamment les salaires des personnels, les indemnités et voir quelques missions. Comment peut-on accepter que l'Etat central se moque ainsi des collectivités territoriales décentralisées (Communes et régions) en prétendant leur allouer uniquement 15% des recettes de l’État. Pourquoi faire ? Est-ce suffisant ? Imaginons que le budget de l'État s'élève à 5000 milliards, allouer 15% aux CTD c'est pratiquement 750 milliards à partager entre les 10 conseils régionaux, 14 communautés urbaines et les 360 communes d’arrondissement. Qui pour me dire comment va se faire ce partage ? Je tiens à préciser qu’une allocation budgétaire de 75 milliard pour un conseil régional ne représente absolument rien au regard de l'immensité des compétences transférées aux régions et des attentes des populations. Vous comprendrez donc pourquoi le FDC milite pour la réforme du code général des collectivités territoriales décentralisées afin qu'il réponde aux attentes réelles des camerounais. Pour nous c'est depuis 1960 que l'État central gère de manière solitaire toutes les recettes du pays mais sans répondre aux besoins et aspirations légitimes des populations. l'État central ayant montré ses limites et son incapacité notoire à sortir les populations de la pénitence quotidienne de la misère , nous sommes en bon droit de dire qu'il n'y a que le fédéralisme ou une réelle décentralisation pour sauver le Cameroun et ré pondre au besoin de développement . Le FDC dans ce contexte de décentralisation, ne saurait admettre que l'État central conserve 85% des recettes de l'État alors depuis 60 ans, il en a géré la quasi-totalité sans un impact considérable sur la vie des populations. Le FDC se trouve donc dans le devoir de demander que les recettes de l'État se répartissent de la manière suivante :

- Pour l'État central 40% des recettes
-Pour les conseils régionaux 30% des recettes
- Pour les communes 30% des recettes

Pour le FDC, c'est uniquement par cette option que passera le développement du Cameroun. Notre vision de la décentralisation est qu'elle doit consister à construire localement des conditions d'épanouissement qui donnent le désir de vivre dans les communes et les villages. En octroyant 15% des recettes de l'État aux communes et aux régions, c'est une manière délibérée de refuser aux CTD la possibilité d'exercer leurs compétences et de construire le développement local .

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter