Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 01 12Article 566450

Opinions of Tuesday, 12 January 2021

Auteur: Boris Bertolt

Deal au Port de Douala : les Suisses réclament leur argent à Ferdinand Ngoh Ngoh

Les Suisses réclament leur argent à Ferdinand Ngoh Ngoh Les Suisses réclament leur argent à Ferdinand Ngoh Ngoh

L’affaire là n’est pas finie. Paul Biya a mis les gens dans les problèmes dans ce pays. Tenez on apprend donc ce soir que les Suisses de TIL dont Baba Danpullo et son l’intermédiaire disent qu’ils sont fatigués d’attendre la gestion du terminal à conteneur du port de Douala.


En effet, l’entreprise avait versé des milliards de fcfa de rétro commissions à Ferdinand Ngoh Ngoh, Ayem Mauger pour obtenir après l’exclusion de Bollore et Maerks de la gestion du terminal à contener de Douala. L’intermédiaire des suisses, c’était Baba Hamadou DANPULLO. Pour montrer sa bonne foi aux Suisses, Danpullo a réussi à devenir actionnaire de l’entreprise TIL. D’ailleurs utilisant sa proximité avec Paul Biya pour donner des garanties aux Suisses.
Mais les choses tournent mal. Dans le cafouillage, Cyrus Ngo’o, le DG du port autonome de Douala et face aux pressions, prend une décision tactique. Il monte la Régie à Terminal à Container ( RTC) du port autonome de Douala qui doit remplacer DIT dont il soumet l’approbation à Paul Biya. La RTC est conforme au décret du 24 janvier 2019 portant réorganisation du PAD.



Paul Biya en bon bandit est au courant de toute la mafia dans la bataille. Il sait que ses proches collaborateurs ont mangé l’argent des suisses pour leur attribuer le marché.
Dans un premier temps, Ngoh Ngoh annonce que Biya a donné l’autorisation à TIL de remplacer Bollore après avoir remporté l’appel d’offre. Un mois après coup de théâtre: le même Ngoh Ngoh dit que Paul Biya ne veut plus des Suisses. Entre temps, Paul Biya donne l’autorisation à Cyrus Ngo’o de créer la RTC qui sera gérée par les camerounais. Problème : les milliards des rétro commissions des suisses versés au palais sont partis en fumée.


Mais aujourd’hui, les suisses ne veulent rien entendre ils disent qu’ils ont gagné l’appel d’offre annulé par Paul Biya. Ammar Kanaan le patron TIL-MSC ne veut pas lâcher le terminal de Douala.
Terminal Investments Limited (TIL) vient de repousser pour une troisième fois la validité de son offre à la fin de 2021 après celles respectives du 30 août et du 31 décembre 2020.


Dans une lettre adressée le 1er décembre 2020 au patron du Port autonome de Douala (PAD), Cyrus Ngo’o, Ammar Kanaan annonce la visite au Cameroun ce mois de janvier de David El-Bez, directeur des investissements, l’homme qui a piloté le dossier afin de rappeler leur « souhait de signer la convention de concession dans les plus brefs délais et de commencer à opérer le terminal de Douala selon les termes fixés. » sous menaces de poursuites judiciaires.
En français facile, David El-Bez vient au Cameroun demander ceci à Ngoh Ngoh et compagnie : “est-ce que c’est comme ça qu’on s’était arrangé ? Où sont nos dos?

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter