Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 07 28Article 610741

Opinions of Wednesday, 28 July 2021

Auteur: Calixte Beyala

'Dans la vraie vie...personne n'offre autant de luxe à une femme'

Calixthe Beyala, écrivaine Calixthe Beyala, écrivaine

Dans une tribune, l’écrivaine Calixte Beyala lance la guerre contre les influenceuses contre lesquelles elle invite la jeunesse camerounaise à se méfier. Voici sa tribune


Ces influenceuses qui risquent amener nos jeunes vers la dérive

On les voit ça et là, vanter meurs vie de richesses et d'abondances et de richesses sur les réseaux sociaux. Elles ne voyagent qu'en first, ne dînent qu'au Fouquet's, ne s'habillent qu'en Prada ou Hermès, du moins le font-elles croire. Leurs moult compagnons leur offrent des 4/4 à dix milles chevaux, ultra chics et perfectionnés, des sacs Dior en Croco pour leurs pauvres anniversaires, du moins, le racontent-elles sur leurs comptes Facebook et autres Instagram, images à l'appui.

Leurs amants titulaires leur offrent les millions CFA par mois et voire plus ; elles se font filmer dans les villas et suites de luxe pour étaler leur réussite.

Et elles ont des followers, des jeunes filles qui rêvent d'être comme elles des stars du vide, ignorant que ces influenceuses vendent du vide, que personne ne gagne autant d'argent sans travailler.

Et les voilà, véritables fléaux pour nos jeunes gens qui vont oublier sous leur influence, l'importance du travail, des études, du devoir bien accompli/

Et elles sont dangereuses pour les jeunes filles fragiles qui auraient - sans la présence de ces influenceuses, - étudié, rencontrer un compagnon normal avec qui elles aurait bâti une belle vie dans un univers réel !

Et nos jeunes filles oublieuses de la réalité face à la déferlante du faux charrié par nos influenceuses, se laissent happer dans cet univers factice.

Oui, dans la vraie vie, en dehors de quelques milliardaires, personne n'offre autant de luxe à une femme...

Faux et ultra faux... Attention les influenceuses vous veulent du mal, mes enfants.