Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 06 25Article 465587

Opinions of Tuesday, 25 June 2019

Journaliste: Patrice Nganang

'Désolé, mais dans ma famille il n'y a pas de sardinards'


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Dans ce pays captif de gens de la jungle, avoir de la rectitude est confondu avec être pauvre - et je vois des biographies de moi être écrites par des imbeciles qui grelottent devant moi quand ils me rencontrent, et me racontent des histoires a dormir debout qui leur font ramper en public. La rectitude morale, ca existe, oui. 49 ans et je ne dois absolument rien, je bien rien rien du tout aux Bulu - meme si comme c'est le cas avec plusieurs Bamileke, j'en ai nourri plusieurs.

Etudiant de littérature par choix quand mes profs me suggéraient les maths, je n'ai jamais fait aucun concours administratif dans ce pays, meme si j'ai été major de toutes mes promotions. J'ai eu toutes les bourses que mon parcours m'offrait, sans les demander, mais parce que j’étais le meilleur, de très loin - et c’était toujours ma devise, depuis mes 17 ans: 'et s'il n'en faut qu'un je serai celui-la.' Victor Hugo. Ecrit sur ma ceinture au fer.

Quand donc vous sortez avec vos theories a la con qui veulent que tout le monde sente la merde parce que vous avez chie ou parce que vos parents a vous ont la diarrhée chronique, retirez mon nom de ca. On vous a appris le manque de respect a la grandeur dans ce pays parce que Biya est un homme absolument mediocre, mais ouvrez vos cahiers: j'ai été arrêté sur une charge militaire, suis allé a la PJ, a Kondengui, au tribunal, ai fait exactement vingt-et-un (21) jours en prison, et suis sorti accompagne par un convoi présidentiel, et sans que je le leur demande les Bulu eux-memes ont paye mon billet d'avion pour les Etats-unis, billet que j'aurais paye sans problème moi-meme. De quoi faire rêver tous les prisonniers dont nous parlons depuis-la. Trouvez donc un autre Camerounais a qui c'est arrive avant de me manquer de respect. La raison de ce traitement historique?

La campagne menée pour moi était historique et du jamais vu: coup de fil chaque jour, 24/24 partout. Rien n'est hasardeux, et j'essaye de retourner la faveur a Kamto, pas par pitié, mais par respect. On ne libéré pas un homme de Kondengui parce qu'on fait des Facebook Live avec 1k vues. Plus sérieux donc: sans socle moral, il n'y a pas de revolution. C'est aussi simple que ca, et mon role est de garantir ce socle-la dans ce que je fais et ou je suis, mais surtout dans ce qui arrivera au Cameroun. Tout le monde dans ce pays n'est pas un voleur!

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter